Bien-être et santé

Le pouvoir magique de la myrrhe

Des vertus antiseptiques très intéressantes

La Bible ne précise pas si les rois Mages avaient les dents saines. Évocatrice des Mille et Une Nuits, cette essence du désert a un pouvoir aseptisant sur l’hygiène bucco-dentaire. Focus sur la myrrhe.

Où pousse la myrrhe ?

L’arbre à myrrhe (Commiphora myrrha) ou balsamier a quelque chose de magique : il pousse en plein désert, au point de trancher sur le paysage.

L’arbre à myrrhe est ce petit épineux de la corne de l’Afrique (Somalie, Éthiopie), du Soudan voisin et du sud de l’Égypte frontalier, et de la péninsule arabique en face (Yemen, Arabie saoudite, sultanat d’Oman).

En Éthiopie à la fin de la saison sèche, les vents d’ouest apportent tout de même de l’humidité : alors, le tronc de l’arbre se boursoufle. Ces boursouflures contiennent la résine qu’est la myrrhe.

Le Commiphora myrrha, en Éthiopie
Le Commiphora myrrha, en Éthiopie

Comment se récolte cette plante ?

Contrairement aux conifères et à l’encens (olibanum), l’arbre à myrrhe n’a pas besoin d’être blessé pour la récolter.

La myrrhe rouge

Cette résine lui sert aussi de protection antibactérienne, mis elle s’écoule naturellement. D’apparence laiteuse et blanchâtre, elle une teinte rouge en séchant. Ainsi est-elle récoltée.

Une récolte artisanale en Éthiopie

En territoire Afar, à l’est de l’Éthiopie, sa récolte va de pair avec la garde des troupeaux : les femmes et les enfants les font paître, sous la garde des hommes qui la récoltentau passage, à la main.

Une tache pas si aisée, au regard des épines et du besoin de s’aider d’une pierre ou d’une branche, pour la décoller.

La myrrhe : magique, mythique et biblique

L’Éthiopie est-elle le berceau de l’Humanité ? La reine de Saba y serait venue à la rencontre du roi Salomon, avec de la myrrhe et de l’encens.



Dix siècles plus tard, les rois Mages apportèrent également à Jésus de la myrrhe et de l’encens. A l’époque, déjà, l’un et l’autre étaient précieux. L’onction sainte comprend de la myrrhe.

Les Égyptiens s’en servaient pour embaumer les pharaons avec un encens sacré. Les soldats grecs en avaient toujours sur eux, en raison de ses vertus antiseptiques.

Et toujours chez les Grecs, le roi de Chypre eut une relation incestueuse avec sa fille Myrrha, qui fut transformée en arbre à Myrrhe par les dieux. Une protection dont naîtra le très bel Adonis.

Quelle est l’odeur de la myrrhe ?

Pas étonnant qu’avec un passé si mythique, son odeur soit chaude et envoûtante.

Surtout, elle a fait son retour en parfumerie, en « fond de parfum » : ce qui reste du parfum, lorsque le reste s’est évaporé. Quelque chose de suave et de sensuel, évocateur des Mille et Une Nuits.

Un retour aux sources, puisque de « per fumer », faire brûler la myrrhe et l’encens, est né le fait de se parfumer.

Ainsi serait-elle le plus vieux parfum de l’humanité, avec quelques propriétés relaxantes au point de calmer tous les Salomon de la Terre.

Connaissez-vous la Bénédictine ?

A noter que la Bénédictine, un alcool bien de chez nous car fabriqué à Fécamp, n’en contient pas moins de la myrrhe : elle est la distillation de 27 épices orientaux et locaux.

Un moine (décidément, les moines ont une vocation pour la mise au point des alcools) vénitien venu en l’abbaye de Fécamp, en aurait eu l’inspiration, très prisée de François 1er. Perdue, la recette de cet élixir de vie aurait été heureusement retrouvée. Pas la peine d’à votre tour la chercher, elle est tenue secrète.

Quels sont les bienfaits de la myrrhe ?

Lui sont reconnus de nombreux bienfaits.

L’huile essentielle de myrrhe contre l’inflammation muqueuses buccales

Chez nous, la myrrhe se trouve en teinture et en huile essentielle. Elle est reconnue par l’Europe pour traiter les inflammations de la cavité buccale et de la muqueuse du pharynx.

Gingivite, aphtes, etc, l’huile essentielle de myrrhe s’utilise diluée à 20% dans une huile végétale, en massage des gencives ou en gargarisme (sans l’avaler). Les propriétés antiseptiques de la myrrhe sont avérées.

Elle est désormais intégrée à certains dentifrices qui ont alors l’avantage d’être dépourvus de fluor, et à des bains de bouche et poudres dentaires.

Un pouvoir dit magique
Un pouvoir dit magique

Pour soigner les plaies cutanées

Toujours en vertu de ses propriétés antiseptiques, vous pouvez appliquer de son huile essentielle diluée sur une plaie superficielle : cela la désinfectera et évitera qu’elle ne vous laisse une trace.

Même chose sur l’acné, qui risque toujours de marquer définitivement le visage.

Quelles sont les précautions d’emploi ?

En Afrique et en Orient, elle a un usage interne, en particulier contre certaines parasitoses. Au Yemen, les femmes savent se laver l’utérus avec une décoction de myrrhe.

Mais faute à être connaisseur, évitez de vous lancer. De même, rappelons que l’usage des huiles essentielles est fortement déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux jeunes enfants.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter les articles suivants :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer