ActualitéAnimauxMaison & Jardin

Le moustique tigre, celui de vos dernières vacances

Vous avez passé vos vacances d’été sur la côte d’Azur ? Vous vous êtes forcément fait piquer par le moustique tigre. Et ça a bien gratté !

Comment reconnaître le moustique tigre ?

C’est un diurne silencieux qui ne vous lâche pas les tongs !

Dans le sud, on reconnaît l’été aux cigales, et désormais aussi au moustique tigre. Signes distinctifs, il ne fait pas « bzzzz » pour vous avertir de sa présence, et vit au même rythme que vous, du matin au soir.

Ce moustique nettement plus petit que les autres, parfaitement silencieux et diurne, ne vous fiche la paix qu’à la tombée de la nuit (pour laisser place à ses confrères). Autre signe distinctif, sa piqûre est volontiers double : côte à côte, deux petites piqûres pour le prix d’une.

Et puis, il a une prédilection pour la peau humaine : raison pour laquelle il est présent en ville. Notez qu’il colonise l’environnement humain par nécessité : il a besoin de votre sang pour ses gentils œufs. Vous lui faites un don du sang !

Le scénario est usuel : sitôt sorti du TGV, vous enfilez les tongs. Mais vous ne supportez pas la chaise longue plus de deux minutes. Le comité d’accueil des moustiques tigres vous donne envie de remettre pantalon et chaussettes.

Le moustique tigre en photos

Pour tout savoir sur le moustique tigre
Pour tout savoir sur le moustique tigre

C'est un insecte diurne contrairement à ses cousins
C’est un insecte diurne contrairement à ses cousins
Très silencieux, il ne prévient pas !
Très silencieux, il ne prévient pas !

La bestiole diaboliquement invasive

Originaire d’Asie, le moustique tigre s’est installé sur la côte d’Azur depuis 2006. Et depuis, a étendu son périmètre à quarante-deux départements. Sa saison s’étend d’avril à octobre pourvu que la météo soit belle, avec points d’eau si modestes soient-ils, et derme humain.



La piqûre de moustique tigre gratte diaboliquement. Selon les peaux, elle provoque ou non une réaction : des bubons sans danger, mais qui grattent deux fois plus. Le lendemain sur la plage, vous saurez à ses mollets si votre voisin de serviette est allergique ou non : ça gâche un peu son bronzage.

Une certitude, en 2018, le moustique tigre a fait acte de présence dès le mois d’avril. Avec une densité remarquablement supérieure à 2017, au point que certaines communes ont choisi de pulvériser leur centre-ville pour épargner les touristes.

Contagieux seulement si vous-même êtes malade

No panic, la piqûre du moustique tigre est très majoritairement bénigne. En France métropolitaine, en tous les cas. Elle ne sert de vecteur aux trois maladies exotiques que sont la dengue, le chikungunya et le rika, que si l’être humain piqué en est lui-même porteur.

Seulement exotiques ? Ces maladies sont à l’état endémique sous les Tropiques. La dengue est présente aux Antilles et à Tahiti : elle vous attend avec le collier de fleurs, à la descente de l’avion sur l’aéroport de Faaa ! En France métropolitaine pourtant, onze cas de dengue ont été signalés en 2014 dans l’Hérault, sept cas de dengue dans le Gard en 2015, et dix-sept cas de chikugunya dans le Var en 2017.

L’armada anti-moustique

Elle a un petit côté « J’avais une ferme en Afrique ». Ne boudez pas la moustiquaire : à l’heure de la sieste, vous lui direz merci, car le moustique tigre, lui, ne la fait pas. Évitez aussi le piège du néophyte : enfermer avec soi un moustique. Vérifiez avant de lascivement somnoler.

Même si vous êtes résolument pro-nature, faites une entorse, craquez pour lanti moustique répulsif en spray, vraiment très efficace. Enduisez-vous en priorité le dessus du pied, les chevilles et l’arrière des mollets.

Les antédiluviens tortillons chinois verts, qui se consument un peu comme de l’encens, éloignent très vaguement le moustique tigre. Ne comptez pas seulement sur eux, ce n’est pas suffisant.

Vous vous êtes fait piquer et vous faites une réaction ? L’aloé vera ! Coupez l’extrémité d’une de ses feuilles charnues, et appliquez la sève sur votre bubon. C’est totalement magique, vous ferez un ouf de soulagement.

Attention simplement à ne pas, en plus, vous piquer avec les grosses épines de l’aloé vera : sinon, avec la moustiquaire, c’est votre meilleure arme. Sachant que cette plante méditerranéenne existe en version pommade.

Notez enfin que votre bronzage ne fait rien à l’affaire : le moustique tigre ne connaît pas la discrimination : il prise toutes les couleurs de peau. Et si ses piqûres s’estompent du jour au lendemain, le petit-déjeuner est l’heure où il revient.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à regarder ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer