Transports

Moteur Diesel ou essence : qui pollue le moins ?

L’histoire de l’automobile est une succession de hauts et de bas pour les moteurs Diesel : tour à tour méprisés pour ses pauvres performances, loués pour son côté écologique, choisi en temps de crise pour sa faible consommation, il est clair qu’il n’a pas toujours eu la préférence du grand public.

Ces dernières années, l’approbation des acheteurs s’est à nouveau tournée vers le gasoil, ce qui tient, entre autre, au fait que la plupart des modèles de ce type de voitures n’était pas concernée par les limitations de trafic. Aujourd’hui, cependant, la situation pourrait à nouveau basculer, le moteur Diesel étant dorénavant considéré comme plus polluant que le moteur à essence. En réalité, ce qui différencie le gasoil de l’essence en termes de pollution environnementale, c’est le type d’émissions. Si l’on prend en considération le seul CO2, le Diesel produit moins d’émissions, quasiment 10 à 15% de moins que le moteur à essence. Cependant, ce type de moteur est connu pour générer une plus grande quantité d’oxyde d’azote (NOx) et surtout plus de particules fines, jusqu’à 1000 fois plus par-rapport à ce que rejette un moteur à essence.

DÉCOUVREZ : Les 5 voitures écologiques de l’année 2013

Un cri d’alarme lancé à l’encontre du pouvoir polluant des moteurs Diesel dû essentiellement à de récentes études scientifiques s’intéressant au processus de pollution atmosphérique (particules fines comme oxydes d’azote sont particulièrement nocifs pour la santé) et du réchauffement de la planète.

C’est pourquoi il est actuellement conseillé de faire installer des filtres antiparticules : le plus connu, le FAP, a été  lancé dès l’an 2000 par le groupe Peugeot Citroën. Ces filtres peuvent réduire 7 fois la masse (et 10,000 fois le nombre) de particules polluantes émises dans l’atmosphère ; leur installation permet donc de limiter l’impact polluant des moteurs Diesel, les plaçant alors à égalité avec les moteurs à essence, voire à les considérer comme étant moins polluants.

Le calcul prend en effet en considération le meilleur rendement du moteur Diesel, dont la consommation de carburant est jusqu’à 40% inférieure à celle d’une voiture essence, à puissance égale. Les constructeurs automobile ont d’ailleurs bien compris qu’ils avaient tout intérêt à concevoir des moteurs Diesel moins polluants: en lançant sur le marché de nouveaux modèles appréciés du public, ils sont surs de générer une rentrée économique immédiate.

Les perspectives du marché des moteurs Diesel semblent donc rester positives, malgré des débats encore vifs entre les partisans du gasoil et ceux de l’essence.

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer