Bien-être et santé

La monarde : une plante aussi belle que bienfaisante !

Découverte et utilisée quotidiennement par les indiens d’Amérique, la monarde a été « oubliée » puis redécouverte progressivement par les botanistes. Que ce soit pour ses fleurs magnifiques, son goût parfumé ou ses vertus médicinales, il n’y a aucun doute sur le fait que cette plante saura vous séduire !

Comment reconnaître la monarde ?

Rose, lila, mauve, rouge, ou blanche : les fleurs de monarde ont sûrement déjà dû attirer votre regard. Riches en nectar et fortement parfumées, elles font la joie des insectes pollinisateurs. Ce sont des petites fleurs tubulaires et ébouriffées, formant occasionnellement jusqu’à trois étages.

La plante, quant à elle, est composée de tiges à sections carré ainsi que de belles feuilles vertes, ovales, dentelées et pointues, parfois teintées de pourpre. Plaisante à la vue de par ses couleurs chatoyantes, ou au nez pour ses fragrances mentholées et citronnées, cette plante est également plaisante au touché avec son duvet tout doux !

La monarde : plante d'ornement, comestible et médicinale
La monarde : plante d’ornement, comestible et médicinale

En général, la monarde se plaît dans des sols humides, riches et bien drainé, ainsi que des espaces ensoleillés.

Surtout cultivées aux États-Unis, les monardes s’adaptent également très bien aux sols européens depuis leur importation au XVIème siècle : il existe de nombreuses espèces, certaines préférant les sols quasi-secs, et d’autres les sols argileux, ou l’humus. Facile à faire pousser, vous ne pourrez bientôt plus vous en passer !

Mesurant de 70 cm à 1 m de hauteur, elle se plaira dans vos massifs de plantes aromatiques, décoratives ou comestibles.

Monarde rose

La Monarda ‘Croftway Pink’ est une espèce de monarde aux délicates et parfumées fleurs roses. Elle orne avec avantage un parterre et est aussi excellente en cuisine !

Monarde bergamote ou monarde thé rouge

Monarda didyma de son nom latin a trouvé son premier surnom français de « bergamote » grâce à ses notes de bergamote et de menthe et celui de « thé rouge » en raison notamment de sa couleur. Elle fleurit en été et ses fleurs sont elles aussi comestibles.

Les qualités gustatives et thérapeutiques de la monarde

En boisson ou en assaisonnement

Consommée en tisane depuis plus de 1000 ans par les amérindiens, cette plante a fini par être surnommée « thé rouge » dans les environs de Saint-Étienne. La monarde s’apprécie aussi à l’apéritif pour les petits comme pour les grands : en liqueur, ou en préparation avec du vin blanc pour les plus âgées ; en sirop ou pour aromatiser une boisson rafraîchissante pour le plaisir de tous.



monarda didyma
monarda didyma

Découpées en fines lamelles, les feuilles ou les pétales de monarde font un remarquable assaisonnement pour les salades et crudités, ainsi que les viandes froides et la charcuterie, mais aussi les confitures.

De même, elle peut remplacer la sauge dans une farce ou une ratatouille. La monarda didyma, plus douce et parfumée, donnera, quant à elle, une touche d’originalité à vos desserts, tel qu’une mousse au chocolat ou un sorbet.

Les vertus digestives et antiseptiques de la Monarda fistulosa

Sa tisane apaise les problèmes intestinaux et réduit l’anxiété

Apprécier une tisane de monarde vous fera faire d’une pierre deux coups car celle-ci favorisera votre transit intestinal. En plus de stimuler l’appétit, cette plante lutte contre les désagréments du système digestif : au revoir les ballonnements, nausées, crampes d’estomacs et flatulences.

Antiseptique naturel grâce à l’huile essentielle qui la compose, cette plante est antivirale, antifongique et antibactérienne. Ainsi, les décoctions de cette dernière sont traditionnellement utilisées en gargarisme pour soigner les infections buccales et les gingivites.

Possédant une action fébrifuge, une inhalation de son huile essentielle est un remède efficace contre les bronchites chroniques et autres infections des voies respiratoires, notamment en cas de maux de gorge ou de toux violentes. Tandis que pour un usage externe, elle est recommandée pour guérir les blessures superficielles.

Et en plus !

Son huile essentielle agit sur le système nerveux pour diminuer l’anxiété. Grâce à ses propriétés immunostimulantes, elle est conseillée en cas de fatigue ou surmenage.

Conseils pour récolter soi-même la précieuse monarde

Monarde : semis, plantation ou bouture au printemps

Les pétales de monarde parfument les salades ou sauces, et les boissons rafraîchissantes

La monarde apprécie les sols humides, frais et riches en humus. Choisissez un espace ensoleillé le matin, et ombragé l’après-midi pour des conditions optimales. Pour mettre toutes les chances de votre côté, la rédaction vous recommande de pailler le sol avec du compost pour qu’il garde sa fraîcheur.

Vous pouvez semer des graines de monarde au début du printemps (en Avril voire Mars) si vous avez les pouces verts. Le plus simple étant de planter ou bouturer une « touffe » de monarde à la fin du printemps. Vous pouvez éclaircir au besoin lorsque les plants ont au moins 5 feuilles. De même, enlever les fleurs fanées vous garantira une plus longue période de floraison.

Graines de monarde

Si vous optez pour les semis, sachez qu’il existe de nombreuses variétés différentes de monardes. Lors de l’achat, favorisez les graines provenant de semenciers éthiques, comme Kokopelli ou les semences anciennes et rares, comme la Monarda Fistulosa.

Conservation maison : fraîche ou sèche

Ses feuilles et pétales restent très parfumés après avoir séchés. Néanmoins, cette plante est encore plus appréciable fraîche, notamment dans les salades et les boissons rafraîchissantes. Ainsi, si vous avez le temps d’en récolter régulièrement, favorisez une consommation de pétales ou de fleurs fraîches.

Tandis que pour consommer de la monarde toute l’année, prenez le temps de découper en fines lamelles les pétales et les feuilles de la plante. Puis laissez-les sécher dans un espace ventilé, ou au four à très basse température si le votre vous le permet. L’idéal étant évidemment de les faire sécher avec un déshydrateur alimentaire adapté.

Les différentes manières d’utiliser la monarde

Monarde : les feuilles et les pétales sont comestibles

Monarde en infusion

Traditionnellement, la monarde est consommée en tisane ou en décoction à partir d’une récolte maison. Si vous n’avez pas l’occasion d’en cultiver vous même, vous n’aurez pas de difficulté à trouver des sachets de tisane de monarde dans les petits commerces ou sur internet.

De même, il existe à la vente des eaux florales à base de monarde et des sirops à la monarde dans les magasins spécialisés et les boutiques en ligne.

En huile essentielle

Pour profiter pleinement des vertus médicinales de la plante, privilégiez l’utilisation de son huile essentielle. Celle-ci s’achète en magasin bio ou en pharmacie. Elle s’utilise diluée, ou pure (après avoir effectué un test au préalable), en massage pour le soin des problèmes cutanés. Cette huile essentielle se prête également très bien aux inhalations sèche ou humide, ou à la diffusion.

Monarde comestible en cuisine

Certaines variétés de monarde sont comestibles et peuvent ainsi agrémenter certains plats. Ses feuilles peuvent bien entendu être utilisées en infusion ou thé.

Ses fleurs au parfum délicats peuvent décorer des desserts : pâtisseries, glaces… en plus elles apportent un parfum doux et exotiques.

Les feuilles peuvent aussi être ciselées et ajoutées à une salade pour une touche originale !

Les contre-indications à savoir

Il est nécessaire de consulter un thérapeute avant toute utilisation dans les cas suivants :

  • femme enceinte
  • enfant de moins de 12 mois
  • consommation par voie orale
  • consommation à forte dose (risque de brûlure intestinale)

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseil aussi :

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer