Alimentation

Micro potager : solution à l’alimentation urbaine ?

Quand on habite dans une grande ville, il est souvent difficile de trouver des aliments produits localement, de qualité, frais et à un prix raisonnable. Une solution pourrait venir du micro potager qui sont de plus en plus nombreux. Le principe est simple : faire pousser des fruits et/ou légumes chez soi en fonction de la place disponible.

De 20 cm² pour les plus petits à quelques mètres carrés pour les plus étendus, l’avantage du micro potager est qu’il peut s’installer partout, sur une terrasse ou un petit balcon. Son originalité vient aussi de son esprit « récup » : il est fabriqué à partir de vieux contenants détournés et réutilisés (palettes, bassines, tiroirs, commodes…).

A LIRE : Jardin d’entreprise : cultiver des fruits et des légumes avec ses collègues, la dernière passion bio

Ensuite quand le support est prêt, il faut seulement un mélange de terre / terreau / substrat à mettre au fond, car en effet la grande majorité des micro-jardins est hors-sol. Puis l’étape la plus importante : planter les légumes et fruits de son choix ! Ces micro-jardins sont aussi très écologiques car ils fonctionnent en cycle fermé, ce qui signifie des économies d’eau (seulement 2 litres par jour et par m²).

Un micro potager correctement entretenu a de très bons rendements. La FAO (Food and Agriculture Organization, c’est-à-dire l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) estime qu’1 m² de micro-jardin peut produire jusqu’à 200 tomates en 1 année, 100 oignons tous les 4 mois ou 36 salades en 2 mois ! Ce qui peut représenter pour une famille une quantité non négligeable d’aliments.

PETIT MANUEL DU COMPOST : Le lombricompostage : transformez vos déchets en engrais !

Ce mode de jardinage est accessible à tous et très pratique car il prend peu de place. Il demande peu d’entretien (faible arrosage, peu de désherbage, aucun traitement chimique seul un apport de compost 1 ou 2 fois par an). Il est aussi écologique et ludique !

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer