Bien-être et santé

Micro kinésithérapie : médecine douce pour traumatisme dur

Encore peu ou mal connue, la kinésithérapie est pourtant largement plébiscitée par ceux qui l’ont essayée.

Cette médecine douce pratiquée par des professionnels de santé permet au corps d’évacuer des traumatismes anciens et de se sentir mieux.

Micro kinésithérapie : origine

La micro kinésithérapie est née en France dans les années 80.

A l’origine, deux kinésithérapeutes Daniel Grosjean et Patrice Benini ont mis au point une technique manuelle visant à détecter chez leurs patients des « cicatrices ou traces » de traumatismes passés somatisés.

Pour ensuite, stimuler ces zones et induire ainsi dans l’organisme un mécanisme d’auto réparation capable d’évacuer ces problèmes.

INTÉRESSANT connaissez-vous les bienfais des mécines douces ?

C’est avant tout un kinésithérapeute diplômé d’État qui a suivi une formation supplémentaire pour exercer cette pratique.

La kinésithérapie s’adresse à toutes les personnes qui souffrent d’une douleur, maladie ou problème.

  • Elle aide à évacuer les traumatismes antérieurs.
  • Est donc efficace contre divers problèmes, à condition qu’ils ne soient pas innés.
  • Elle ne pourra par exemple pas soigner un handicap moteur de naissance.

Les patients qui ont essayé cette technique sont généralement ravis des résultats. En fait la micro kinésithérapie permet de se ressourcer sur un plan énergétique.

Elle est aussi reconnue pour les problèmes de fertilité.

Maud témoigne : « Il y a un an et demi des spécialistes m’annonçaient que je ne pouvais pas avoir d’enfant. Je me suis tournée vers la micro kinésithérapie. Une séance et un mois plus tard j’étais enceinte ».

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer