ActualitéBien-être et santé

Le Mélilot : concurrent de l’aspirine, une plante aux vertus médicinales remarquables

Melilotus officinalis de son nom latin, le mélilot a su faire couler de l’encre comme en témoigne ses nombreux surnoms se rapportant chacun à une anecdote : herbe aux puces, couronne royale, casse lunette, luzerne bâtarde, trèfles des mouches, thé de jardin… etc. Aujourd’hui à la base des anticoagulants les plus utilisés en médecine traditionnelle, le mélilot est d’une efficacité redoutable à tous les âges !

Qu’est-ce que le mélilot ?

Comment le reconnaître ?

Il s’agit d’une plante commune de petite taille, composée de fines tiges semi-dressées, allant de 50 cm à 90 cm de hauteur.

Pendant la floraison, le mélilot se pare de belles grappes de fleurs jaunes : vous ne pourrez pas le manquer ! Ces dernières deviennent blanches lorsqu’elles fanent. Quant aux feuilles, elles sont fines et dentelées.

La plante est également identifiable grâce au doux parfum sucré de ses fleurs, très apprécié des abeilles !

Où trouver cette précieuse plante ?

En montagne ou dans les plaines, autour des fermes ou dans les ruines, sur les talus ou dans les champs, le mélilot n’est pas difficile à trouver. Originaire d’Europe et d’Asie, il ne craint ni l’humidité, ni la sécheresse. C’est pourquoi, il est courant voire abondant dans les zones tempérées européennes.

Ses fleurs peuvent être récoltées et séchées pour une consommation maison ; néanmoins, une mauvaise conservation le transforme en coagulant très puissant, pouvant provoquer des saignements graves.

Ses bienfaits pour la santé l’ont amené à être commercialisé sous différentes formes : fleurs séchées, gélules, infusions, crèmes, extraits secs ou liquides. Il est donc aisé d’en trouver en magasin bio ou pharmacie.

Une plante médicinale remarquable
Une plante médicinale remarquable

Le mélilot official

Aussi appelé mélilot jaune (Melilotus officinalis) est une des communes variétés de cette plante. Elle est couramment employée comme plante fourragère.

Le mélilot blanc

Melilotus albus de son nom latin, elle est une autre variété de mélilot. Proche de sa cousine « jaune », elle remplit souvent les mêmes fonctions : plante mellifère et plante fourragère.



Le mélilot élevé

Le Melilotus altissimus se pare de très belles hampes florales jaunes. Cette plante a le même utilisation que ses cousines, mais cette espèce est particulièrement employée pour produire de l’engrais vert.

Mélilot : bienfaits

Fluidifiant de la circulation sanguine et lymphatique

Célèbre pour ses propriétés anticoagulantes, le mélilot est bien équipé pour protéger le système vasculaire et empêcher la formation d’œdèmes :

  • il contient notamment des coumarines, molécules anticoagulantes et anti-inflammatoires,
  • mais aussi des flavonoïdes qui rendent les vaisseaux moins perméables,
  • et des acides phénoliques et des saponosides qui tonifient la paroi musculaire entourant les vaisseaux sanguins.

Ainsi, cette plante est un remède idéal contre les jambes lourdes et gonflées, les hémorroïdes, les varices, les crampes nocturnes, et les phlébites. La crème de mélilot peut également être utilisée contre les rougeurs. 

Suite à un traitement du cancer du sein

De la même manière, le mélilot améliore également la circulation lymphatique. En stimulant cette dernière, il participe à réduire le taux de protéines du potentiel œdème apparu suite à une ablation des ganglions de l’aisselle lors du traitement d’un cancer du sein.

En ayant une double action (drainage lymphatique et diminution des protéines) sur les œdèmes, les cures de mélilot ont su faire leurs preuves !

Le mélilot, vertueux pour les yeux

L’hydrolat de mélilot est un bon antiseptique pour les yeux. En effet, il soigne les infections oculaires tout en soulageant la fatigue oculaire.

Ces bienfaits lui ont valu le surnom de « casse-lunette ». Un bain d’œil au mélilot est donc recommandé en cas de conjonctivite ou blépharites.

Réveils nocturnes des enfants, pré-ménopause… une aide à tous les âges

Anti-spasmodique léger, cette plante médicinale calme le système nerveux sans provoquer de perte de contrôle. Il agit sur ce dernier comme un sédatif, tout en ayant également une action diurétique.

Ainsi, il peut être utilisé chez l’enfant de plus de trois ans pour éviter les réveils nocturnes. Plus tard, il aide à soigner les insomnies légères, mais aussi les crampes d’estomac et autres douleurs intestinales.

Tandis qu’en période de pré-ménopause ou de ménopause, le mélilot sera redoutablement efficace pour limiter les bouffées de chaleur et les migraines.

Mélilot comme engrais vert

Ce n’est pas un bienfait pour la santé, mais pour nos sols. Cette plante est un formidable engrais vert, c’est-à-dire qu’elle va nourrir et structurer le sol, pour des cultures plus abondantes et en meilleure santé.

Cette plante capte l’azote de l’air pour le réinjecter dans le sol. Les futures plantations pourront se nourrir de cet azote.

Comment se soigner avec cette plante ?

Mélilot en tisane

Vous pouvez préparer une à deux infusions par jour avec des fleurs séchées. Le dosage idéal est d’un à deux grammes de mélilot pour 150 ml d’eau.

Graines de mélilot blanc

Les graines de cette plantes peuvent être utilisées également en infusion ou comme aromate.

Elles sont utilisées par certains grands chefs pour rehausser le goût de certaines pâtisseries voire fromages ! Elles peuvent être utilisées comme une épice.

En extraits standardisés

Vous pouvez choisir de faire des cures de mélilot en gélules selon les conseils de votre pharmacien ou médecin.

Précautions d’emploi et contre indications

Demandez l’avis de votre médecin avant toute utilisation pour les cas suivants :

  • personne souffrant de problème au foie, ou dont les enzymes hépatiques sont élevées.
  • personne suivant un traitement anti-coagulant
  • femme enceinte
  • enfant de moins de trois ans
Papillon butinant une fleur
Papillon butinant une fleur

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseil aussi :

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer