Actualitéfeatured

Masdar : la ville verte des Emirats Arabes Unis

Masdar City signifie la « source » en français. Située à proximité d’Abu Dhabi dans les Émirats Arabes Unis, cette ville créée de toutes pièces, avait pour ambition d’être la première ville verte au monde totalement éco construite, c’est-à-dire sans pétrole, sans déchet et sans rejet de carbone.

L’émirat d’Abu Dhabi est la cinquième réserve de pétrole au monde et la quatrième de gaz, autant dire un pays extrêmement riche. Cet émirat est peut être aussi un peu visionnaire puisque la création de la ville de Masdar est en fait un moyen d’expérimenter des projets écologiques innovants.

A DÉCOUVRIR ÉGALEMENT : Agartala, première ville solaire d’Inde

Au milieu du désert, l’objectif de cette ville verte est de devenir un pôle d’attraction international pour les chercheurs et étudiants. La construction de la ville est évidemment tournée vers le soleil, qui ne manque pas à cet endroit du monde et utilise également toutes sortes d’énergies renouvelables. Création d’une centrale solaire, panneaux photovoltaïques, traitements des eaux usées, fermes d’éoliennes et bien d’autres projets ont trouvés leur place dans cette ville dite « durable ». Les transports en commun sont favorisés et seront évidemment propres et optimisés.

L’agencement et l’architecture de la ville sont également pris en compte pour s’adapter au mieux à l’environnement et donc limiter au maximum toutes dépenses énergétiques. La ville s’articulera par exemple autour de ruelles étroites et ombragées, de constructions basses…

POUR VOUS INFORMER : Quelles sont les villes les plus polluées au monde ?

Cette « ville verte test » devrait accueillir ses premiers habitants en 2016, 50 000 sont attendus. Mais, pas même encore totalement sortie de terre, cette ville expérimentale a déjà de nombreux détracteurs. Si elle se veut écologique, tous les aspects n’ont visiblement pas été pensés.

Contrairement à des villes traditionnelles dont elle s’inspire (comme Shibam au Yémen), Masdar est vue comme voulant dompter la nature et non s’adapter à elle. L’obsolescence n’est pas anticipée, une grande partie des matériaux est importée, la gestion de l’eau est critiquée… Mais les Émirats Arabes Unis ont mis en place un nouveau plan environnemental, appelé Plan 2030, peut-être engendrera-t-il quelques changements ?

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page