Malamute de l’Alaska, le chien du Nord

Découvrez ce chien affectueux et loyal, proche du Husky, mais plus fort et musclé

By Rose Lavigne

Malamute de l'Alaska

Le Malamute de l’Alaska est assez semblable, mais pas identique, au Husky avec lequel il partage l’apparence, mais pas le caractère, docile et affectueux, même s’il garde un caractère fort. Il est une race de chien sélectionné pour les climats froids du Nord, comme chien de traîneau et de chasse. Lisez cet article pour tout savoir sur ce chien de grande taille, puissant et actif.

D’où vient la race de Malamute de l’Alaska

C’est l’une des plus grandes races de chiens qui était souvent utilisée pour tirer les traîneaux, comme c’était le cas pour d’autres chiens de trait nordiques tels que le Samoyède et le Husky.

Des études récentes confirment qu’il pourrait être apparenté au Husky sibérien, bien que leur structure et leur taille les différencient. La construction de l’Alaskan est plus puissante et plus robuste, ce qui explique qu’il soit encore utilisé aujourd’hui comme chien de traîneau.

Cette race des chiens primitifs est originaire des États-Unis, dans la région de Kotzebue, près de l’Alaska, et doit son nom aux Mahlemiuts, une tribu dont le nom signifie ‘les gens qui vivent là où il y a de grandes vagues’. Il s’agit donc d’un chien habitué à vivre dans les terres froides.

Doté d’un grand courage, il était utilisé pour tirer les traîneaux en hiver et les bateaux de pêche en été.

En raison de l’extinction progressive des Amérindiens qui l’élevaient, la race aurait pu disparaître. Mais Eva Seeley (appelée plus tard la ‘mère’ du Malamute) a réussi à créer une lignée appelée Kotzebue. Deux autres lignées ont été développées par la suite : la M’Loot et la Hinman-Irwin. Aujourd’hui, tous les chiens d’Alaska descendent de ces 3 lignées.

Aujourd’hui le Malamute appartient au groupe de chiens de type Spitz et de type primitif (groupe 5 – FCI).

Les caractéristiques physiques de la race Malamute de l’Alaska

Dès le premier coup d’œil, il est difficile de ne pas être impressionné par sa puissante carrure et ses traits de loup : le Malamute est sans aucun doute le plus grand et le plus puissant des chiens de traîneau.

Son apparence est parfaitement adaptée à cette activité : il possède la structure compacte typique des chiens de type Spitz, avec une poitrine profonde et des épaules fortes, ce qui lui permet de tirer plus facilement de lourdes charges.

Ses oreilles sont plutôt petites et de forme triangulaire, avec des yeux en amande généralement de couleur marron. Sa queue, qui ressemble à une plume ondulante, est recouverte de fourrure, dressée ou légèrement enroulée et portée sur le dos avec un léger angle.

Sa tête est très proche de celle du loup, avec des oreilles courtes et droites et des mâchoires puissantes.

Sa taille est considérable : les mâles atteignent une hauteur au garrot de 63 cm et pèsent jusqu’à 40 kg, tandis que les femelles sont légèrement plus petites. Son double pelage épais lui permet de s’isoler du froid, avec une couche extérieure rugueuse et un sous-poil doux et laineux.

Le pelage, droit et dur, peut être de différentes nuances de couleur, allant du gris au rougeâtre, y compris le noir et le zibeline, avec souvent des marques faciales et un ‘masque’ distinctif autour des yeux. Le sous-poil est plus doux et plus épais.

Malamute de l'Alaska

Quelle est la différence entre le Husky et le Malamute ?

Il s’agit de deux races de chiens au dimensions imposantes de traîneau originaires des régions nordiques, mais qui présentent des différences notables :

  • Malamute d’Alaska : il est généralement plus grand et peut atteindre une taille de 58 à 63 cm et un poids de 34 à 39 kg. Ses yeux en amande sont toujours marrons. En outre, il présente une structure plus robuste et musclée, accompagnée d’une large poitrine et d’une tête massive. En raison de sa taille massive, il était utilisé comme chien de meute pour porter de lourdes charges. Le pelage est épais pour faire face aux températures froides, avec une double couche, extérieure rugueuse et intérieure douce. Ce chien a tendance à être plus indépendant et dominant, ainsi que plus territorial que le Husky. Il a donc besoin d’un encadrement ferme et cohérent lors du dressage. Mais il se montre loyal envers sa famille, il et sociable, même avec les étrangers, ce qui en fait un mauvais gardien.
  • Husky de Sibérie : plus petit, avec une taille de 53 à 60 cm et un poids de 16 à 27 kg, il a un corps plus svelte et plus gracieux. Il est caractérisé par un surprenant. Les yeux sont souvent d’un bleue légère et brillante, mais ils peuvent être de couleurs différentes : l’un bleu et l’autre marron ou noir. Sa tête est plus délicate et son corps plus léger, ce qui le rend utile pour tirer des traîneaux sur de longues distances et, aujourd’hui encore, il est utilisé dans les courses modernes de chiens de traîneau. Il a également un double pelage, mais il est plus léger que le Malamute et son pelage est plus doux. Il possède également une plus grande variété de couleurs. En outre, c’est un chien énergique, enjoué, mais parfois têtu, bien qu’amical et sociable.

Pourquoi choisir un Malamute

Ce chien est doté d’un sens de l’orientation peu commun et d’une intelligence et d’un instinct supérieurs, aspects qu’il a peut-être hérités du loup, dont il est un descendant direct. Ce n’est pas un chien territorial mais un chien hiérarchique, qui aime établir et suivre son rôle dans la meute. Et pour son passé de chien de traîneau, il n’apprécie particulièrement pas la solitude.

En raison de son caractère indépendant, mais sociable, joueur et fidèle à son maître, la seule façon efficace de l’éduquer est d’utiliser un mélange de douceur et de fermeté : il doit reconnaître son maître comme la référence hiérarchique dès le départ.

Sans une éducation appropriée, ce merveilleux chien ne développera pas les compétences d’obéissance pour lesquelles il est prisé et aura toujours tendance à faire ce qu’il veut. Une socialisation précoce et un dressage cohérent sont essentiels pour canaliser efficacement son intelligence et son énergie.

Malgré sa taille imposante, le Malamute est un gentil géant, qui tisse souvent des liens étroits avec ses maîtres. Même les étrangers sont généralement accueillis avec calme et une certaine indifférence.

Il adopte généralement la même attitude à l’égard de ses congénères. Cependant, il est préférable de ne pas le provoquer. Ce chien fort et fier possède une force qu’il ne faut jamais sous-estimer. Pour ces raisons, c’est un chien qui convient à des maîtres expérimentés, et certainement pas à des novices.

Il n’est pas un chien chasseur, même s’il conserve un instinct de prédation.

Malamute de l'Alaska

Comment bien s’occuper d’un Malamute

Il a peu de besoins. Il faut le brosser souvent, voire tous les jours en période de mue. Son pelage est fait pour résister aux basses températures, il est donc très épais et gras. C’est pourquoi il doit être lavé avec soin, éventuellement par du personnel expérimenté.

Un brossage régulier permet d’éliminer les poils morts et d’éviter les nœuds, surtout pendant la période de mue. En outre, des bains occasionnels peuvent aider à garder le pelage propre et exempt de saletés et de débris.

Il est primordial d’accorder une attention particulière aux oreilles, aux ongles et aux dents, en veillant à ce qu’ils restent propres et sains.

Il est particulièrement doué pour certaines activités sportives telles que la course à pied ou le cyclisme. Il a un port fier, mais malgré cela, il est aussi capable de bien s’entendre avec les autres chiens et races.

L’élevage d’un Malamute de l’Alaska

Il n’a pas de problèmes de santé majeurs et peut vivre entre 10 et 12 ans. En comparaison, le Husky, légèrement plus petit, a une espérance de vie de 12 à 15 ans.

Habitué à des températures plus froides, il souffre beaucoup de la chaleur. En été, il faudra l’emmener dans des endroits au climat doux et frais, le garder à l’ombre et veiller à ce qu’il s’hydrate en permanence.

Comme tous les grands chiens, il est sujet à la dysplasie de la hanche. Il peut également être atteint de lipome, une tumeur bénigne des tissus adipeux facile à diagnostiquer même par un œil non averti, ou d’alopécie X, qui se manifeste par une perte progressive des poils et une dermatite non prurigineuse.

Est-ce que le Malamute est dangereux ?

Malgré sa taille imposante, il n’est pas un chien dangereux. Il est plutôt gentil et amicale avec les étrangers. Son tempérament est calme et pas agressif, pour cela il n’est pas un bon chien de garde.

Il aime tenir tête à son propriétaire pour le tester, cel fait de lui un chien adapte pour les maitres expérimentés, mais il n’est pas un chien difficile et dangereux.

Principaux problèmes de santé du Malamute de l’Alaska

Cette race de chien primitif a une espérance de vie moyenne de 10 à 14 ans lorsqu’il est bien soigné, comme beaucoup d’autres grands chiens.

Cependant, comme toutes les races, il peut être sujet à certains problèmes de santé, notamment la dysplasie de la hanche, l’arthrite, l’hypothyroïdie et l’atrophie de la rétine.

Des examens vétérinaires réguliers et une approche proactive des soins de santé peuvent contribuer à atténuer ces risques et à assurer à votre malamute d’Alaska une vie longue et satisfaisante.

Quel est le prix d’un chiot de Malamute ?

Ces races de chiens arctiques sont peu connues en Italie et il n’y a pas beaucoup d’éleveurs dans le pays, bien que certains travaillent bien et soient connus des amateurs.

Préparez-vous à dépenser entre 1 100 et 1 800 euros pour un chiot de ce type et recherchez un éleveur sérieux. S’agissant d’un chien exigeant en taille, le budget mensuel est d’environ 60-70 euros.

Malamute de l'Alaska

L’alimentation du Malamute de l’Alaska

Pour préserver son film hydrolipidique, il est bon d’ajouter 1 à 2 cuillères à soupe d’huile à son alimentation. Le régime le plus adapté à cette race est le régime BARF (Bones and Raw Food), c’est-à-dire 60 % d’os pulpeux mélangés à 15 % de légumes, 10 à 15 % d’abats frais et crus, plus 5 % de fruits et 10 % de compléments, à évaluer en fonction de la taille.

En plus d’être plus proche de l’alimentation naturelle de l’Alaskan, le BARF rend les fèces plus saines et atténue les problèmes de peau. En complément, des œufs entiers en coquille (excellente source de calcium) ou du fromage à pâte molle, du kéfir pour les prébiotiques et du poisson légèrement lessivé peuvent également être utilisés.

Le Malamute de l’Alaska en bref

Voici également un tableau pratique résumant les points forts de cette race de chien :

Type Caractéristique
Histoire C’est la race de chien de traîneau la plus grande et la plus rustique, originaire du nord-ouest de l’Alaska. Son nom a été inspiré par les Inuits Mahlemut, le peuple esquimau qui a été le premier à l’élever. Utilisé dans de nombreuses expéditions polaires, il a besoin d’un exercice régulier et vigoureux en plein air et ne devrait être élevé que par des personnes expérimentées. Il ne peut pas vivre en ville ou dans les régions chaudes.
Caractère Indépendant, travailleur, diligent, volontaire, amical
Hauteur au garrot Il mesure 58-63 cm au garrot pour les mâles. La femelle mesure 56-61 cm au garrot.
Poids Entre 34 et 38 kg en moyenne à l’âge adulte, mâles comme femelle
Pelage Fourrure dense et épaisse, de longueur moyenne. Sous-poil dense et laineux. Tricolore, allant du gris clair au noir et du brun au rouge, avec du blanc mais la seule variété unicolore doit être blanche
Caractéristiques Constitution robuste, mais sa silhouette est harmonieuse et élégante.
Couleur des yeux Toujours marron
Entretien Il n’a pas besoin d’un entretien élevé, mais il faut le brosser tous les jours
Chien pour maîtres débutants Il n’est pas conseillé aux débutants, car il est un chien fort, fier et peu docile, comme beaucoup de chiens nordiques. Il ne convient qu’à des maîtres expérimentés, et pas à des maîtres débutants, car il aime tenir tête à son propriétaire pour le tester.
Aboiement Il a tendance à aboyer beaucoup
Chien d’appartement Il n’aime pas la solitude et il un est très bon animal de compagnie. Comme tous les chien nordiques, il aime la vie à l’extérieure et souffre le chaud.
Cohabitation avec des enfants Bien qu’il ne soit pas très demandeur de jeu à l’âge adulte, il aura tendance à être très protecteur avec les enfants. Il est conseillé de ne pas les laisser seuls avec le chien.
Cohabitation avec des chats La cohabitation avec des chats n’est pas toujours évidente, tandis qu’une bonne socialisation peut aider. Il n’est pas un chien chasseur, même s’il conserve un instinct de prédation.
Longévité Entre 10 et 14 ans
Problèmes de santé Dysplasie de la hanche, l’arthrite, l’hypothyroïdie et l’atrophie de la rétine
Prix 1 100 – 1 800 euros
Activité physique Il a besoin de se dépenser chaque jour, comme tous les chiens de traineau, et il aura besoin en moyenne de 3 à 5 heures. il convient donc à des maîtres sportifs.
Education Il a besoin d’une éducation ferme, mais douce dès son plus jeune âge. il a un caractère affirmé et parfois difficile à canaliser
Origine Alaska

Quelles sont les races de chiens primitifs et Spitz ?

Découvrez les autres races de chiens dits ‘primitifs’ et de Spitz :

  • Grand Spitz
  • Spitz Moyen
  • Petit Spitz
  • Spitz nain
  • Samoyède
  • Berger d’Islande
  • Berger finnois
  • Akita Inu
  • Shiba Inu
  • Chow-Chow
  • Spitz japonais
  • Chien Nu du Pérou
  • Thai Ridgeback
  • Chien du Pharaon
  • Podenco
  • Cirneco de l’Etna

Laisser un commentaire