Le Maine Coon, le géant américain

C’est le plus grand chat au monde. Le Maine Coon est aussi le pionnier des races américaines. Un superbe look de sauvage avec un tempérament pacifique.


Les origines du Maine Coon

Faire croire que le Maine Coon descend d’un rat : ô la fable ! S’il tient bien son nom de l’état du Maine et du raton laveur, en anglais le « racoon », ce croisement est juste impossible.

Plus probable mais pas plus certifié, le chat du Maine aurait été croisé avec l’un des six chats angoras de Marie-Antoinette. Comment ? Faute de sauver sa tête, la femme de Louis XVI leur sauva la peau ? en les envoyant en Amérique : juste avant.

Une certitude, il y a du Viking, dans le Maine Coon : il ressemble comme un frère au chat norvégien des forêts. Débarqué vers l’an 1000 avec les Vikings, ou plus tard lors des voyages des riches propriétaires du Maine ? Ces derniers auraient embarqué des chats à bord, pour chasser les rats. Là, c’est plausible.

Dans tous les cas, pas de quoi esbaudir les grands fermiers du Maine, simplement fiers de leur grand félin : ils l’ont exposé chez eux, avant qu’il ne fit l’admiration de Madison Square Garden, rien de moins !




New York, Boston, la haute société américaine s’enticha de Captain Jencks, superbe spécimen noir et blanc. Comme le cinéma ! Le Maine Coon suivit l’Histoire américaine, direction la West Coast. Puis passa momentanément de mode, au profit du Persan.

Les caractéristiques du chat Maine Coon
Les caractéristiques du chat Maine Coon

Mais il serait dit qu’il n’en resterait pas là. Depuis qu’il a son club officiel (1987), il est, dit-on, encore plus beau, plus grand et plus sauvage.

L’aspect du Maine Coon

Un mètre vingt-deux ! Là, c’est tout de même un record. Mais, honnêtement, le Maine Coon est vraiment grand. Mais attention, pas gros : s’il peut peser ses vingt kilos, c’est en proportion de sa taille.



Allez savoir si c’est parce qu’il a voyagé, le Maine Coon entre dans un parfait rectangle. Ne l’enfermez pas dans une caisse quand même. De toute façon, il a presque des mains pour s’en sortir : comparez ses pattes avec votre propre main, étrangement ressemblant.

En plus, le Maine Coon a une bonne tête : une bonne grosse tête allongée. Contrairement aux autres chats, le Maine Coon n’a pas le museau renflé de petits coussinets. La parfaite symétrie n’en n’est que plus évidente.

Quant à ses yeux, ils sont grands, bien écartés, de couleur allant du vert à l’or, sans rapport avec celle de sa fourrure mi-longue. Là, si toutes les couleurs sont admises, le brown blatched tabby (brun marbré) et le brown mackerel tabby (brun tigré) restent les plus recherchées : eh oui, elles rappellent le Maine fauve !

Le caractère du Maine Coon

Rien du far-west, ce chat sauvage géant est la fiabilité même : pacifique du premier à son dernier jour. Une humeur stable, qui ne s’altère pas avec l’âge.

Joueur, le Maine Coon accepte tout le monde, chiens et chats, enfants pour qui il ne représente aucun danger de mauvais coup de pattes. En un mot, un chat facile.

Il est grand ? Oui, il a besoin d’aller se dégourdir les pattes au jardin.




Au fait, est-ce qu’il miaule ? Jamais, le Maine Coon roucoule. Ce n’est pas une raison pour, là aussi, lui inventer un croisement. Mais sachez que les Américains le surnomment le « singing cat ».

Le Maine Coon au quotidien

Attention particulière

Rien de particulier hormis le brossage hebdomadaire de ses poils. Ah si, l’aspirateur, il est vrai qu’il les perd.

Alimentation

Rien de bien compliqué, sauf qu’il a besoin de manger en proportion de ses mensurations.

Côté santé

Le Maine Coon a un cœur « gros comme ça » qui peut être fragile : la cardiomyopathie hypertrophique féline (HCM), maladie du muscle cardiaque. Le test ADN ou la radiographie le détectent.

Le prix d’un Maine Coon

Le Maine Coon se vend entre 950 et 1100 euros.

Les chattons Maine Coon
Les chattons Maine Coon

Au moment de l’achat, assurez-vous que votre chat ou chaton soit :

  • tatoué ou pucé
  • ait un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire (à noter : aucun vaccin n’est obligatoire)
  • dispose d’une carte d’identification I-CAD
  • ait une attestation de Pedigree

De plus, un contrat de vente en deux exemplaires doit être signé pour sceller la vente.

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande ces autres articles sur les chats :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *