La lysine : un acide aminé essentiel

La lysine ? Un acide aminé essentiel. Par ailleurs associé au traitement de l’herpès, sa carence dans les pays développés est rarissime.


Qu’est ce que la lysine ?

La lysine est un acide aminé essentiel : au nombre de huit, les acides aminés sont indispensables au bon fonctionnement de  l’organisme, qui ne les fabrique pas. Seule l’alimentation y pourvoit.

A l’instar des autres acides aminés essentiels, la lysine est multifonction. Elle entre dans la croissance puis la solidité des os, dans la fabrication du collagène (le tissu conjonctif ou, si vous préférez le ruban adhésif du corps humain, et qui représente en volume, 30% de ses protéines) et dans le métabolisme des glucides.

Un acide aminé essentiel à l'organisme
Un acide aminé essentiel à l’organisme




Dans quels aliments la trouver ?

L’apport journalier nécessaire est d’un gramme par jour : viande, œufs, volaille, produits laitiers, produits fermentés que sont la choucroute et désormais le miso, légumineuses, soja et maïs : dans les pays développés, la consommation est entre six à dix grammes par jour. Une carence est de l’ordre de l’exceptionnel.

Elle se trouve dans les plats fermentés, comme le miso
Elle se trouve dans les plats fermentés, comme le miso

Un complément alimentaire non sans risque

Néanmoins, en cas d’herpès labial, une supplémentation en lysine viendrait à bout du virus : généralement symptôme de fatigue, celui-ci se nourrit d’arginine, autre acide aminé essentiel à la composition chimique proche de celle de la lysine. Pour ne plus l’alimenter, le taux de lysine dans le corps humain doit être supérieur au taux d’arginine.

Attention, éviter alors le chocolat, les noix et les arachides, riches en arginine. Et en cas de d’affections hépatiques ou rénales, jamais de  supplémentation en lysine, sans avis médical. Par ailleurs, son effet sur l’herpès génital ou les aphtes n’a pas été confirmé. Consultez donc toujours votre médecin.



En revanche, cet acide aminé pourrait intervenir dans la prévention de l’ostéoporose, car il favorise l’absorption du calcium et sa rétention dans l’organisme. Une supplémentation qui se présente sous la forme de gélules ou de poudre, en dosage d’un gramme par jour.

Lysine et agriculture

Et les petits cochons ? La lysine entre dans le métabolisme des protéines. Or, la lysine animale est bien plus efficace à l’assimilation des protéines que celle d’origine végétale. Cet acide aminé est aujourd’hui le premier « complément alimentaire » de l’alimentation animale industrielle.

Porcs et volailles grandissent plus rapidement, en faisant du gras aux bons endroits : filets, blancs de poulet, partout où le couteau du boucher joue la découpe. Au point que les lapins, l’aquaculture, et même l’alimentation pour chiens et chats la connaissent.

Une poudre blanche cristalline très juteuse : il y a dix ans, l’Europe avait condamné la cartel mondial de la lysine (une entreprise américaine, deux japonaises et deux sud-coréennes) pour entente illicite sur la fixation du prix, à l’échelle mondiale, de la lysine. 100 millions d’euros d’amende et un petit séjour en prison.

Au demeurant, au moment de faire vos courses et de vous laisser tenter par les compléments alimentaires, renseignez-vous : en ayant bien en tête qu’une carence en lysine est plus qu’exceptionnelle.

Pour en savoir plus

Si les thèmes de santé vous intéressent, la rédaction de Toutvert.fr vous invite à lire ces articles :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *