featuredTransports

Les cyclistes français peuvent dorénavant passer au rouge

Les cyclistes français ont réussi à faire modifier le code de la route et sont désormais autorisés à tourner à droite aux carrefours, même en cas de feu rouge, en l’absence de tout piéton ou de tout autre véhicule. Une première phase test est en cours, à 15 carrefours de la partie est de la capitale.

En cas de succès, la loi pourrait être étendue aux 1.700 carrefours parisiens. Il s’agit là d’une mesure de bon sens, en phase avec le programme incitant à davantage utiliser les bicyclettes en lieu et place des véhicules motorisés. Paris a ainsi lancé un certain nombre d’initiatives encourageant les citadins à abandonner leurs voitures et à contribuer à un meilleur environnement.

En 2007, le « Vélib’ », self-service de bicyclettes à disposition 24h sur 24, sans réservation préalable, grâce à un simple ticket que l’on peut se procurer également sur Internet, voyait le jour. D’ici 2014, Paris envisage d’étendre le réseau et espère alors pouvoir se targuer de plus de 690 km de pistes cyclables.

La nouvelle législation insiste sur l’aspect sécuritaire et vise avant tout à responsabiliser les cyclistes en cas d’accidents aux intersections.

Il devenait indispensable d’assurer davantage la sécurité des cyclistes ; la modification du code de la route espère donc éviter ainsi les collisions avec les voitures en attente du feu vert. Cela dit, en l’absence de respect réciproque et de sens civique, la nouvelle loi risque de créer plus de problèmes, rendant alors la route encore plus dangereuse. Ce pourrait sans doute être l’occasion d’une campagne d’information auprès des cyclistes et des piétons, telle que suggérée par le magasine Times.

Le célèbre quotidien britannique a en effet lancé une campagne de prévention routière spécialement adaptée aux cyclistes ; l’opération a déjà récolté plus de 17.000 signatures et est amplement diffusée sur Internet. L’initiative, engagée à la suite d’un énième accident dû à un cycliste, est soutenue par un groupe de parlementaires anglais (le Groupe pour le cyclisme), par des personnalités du monde du sport et des spectacles ainsi que par le Samu local.

Les cyclistes réclament plus de sécurité, une amélioration technique des véhicules lourds circulant en ville et une signalisation routière spécialement conçue pour ceux qui se déplacent à 2 roues.

L’expérience française est suivie de près en Italie : les accidents demeurent nombreux dans ce pays, du fait de l’incivilité et de l’irresponsabilité des cyclistes comme des piétons. Affaire donc à suivre, pour voir si le modèle parisien sera exporté au-delà des Alpes.

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer