Alimentation

Rutabaga, topinambour, crosne, panais… le retour des légumes oubliés

Rutabaga, crosnes, panais et topinambour, voilà des légumes oubliés depuis plusieurs décennies qui font leur retour sur nos étals aujourd’hui. Ces légumes anciens nous sont parfois inconnus, alors il peut être difficile de les cuisiner

Voici quelques recettes, infos et astuces !

  • Le topinambour : Il vient d’Amérique du Nord et même si sa réputation tend à s’améliorer en Europe, il est toujours considéré comme un légume de guerre. En purée ou en gratin, il constitue un très bon accompagnement. Il est particulièrement riche en fer. On le trouve d’octobre à mars. Bonne dégustation !
  • Le panais : Très couru au Moyen Age, le panais était depuis tombé dans l’oubli. Ce légume légèrement sucrée pousse d’octobre à mars. Il est très proche de la carotte tant sur l’apparence que sur la façon de le cuisiner. On peut le manger cuit en soupe, purée ou poêlé ou cru, râpé en salade. Régalez vous !
  • Le rutabaga : Le rutabaga est issu d’un croisement entre le chou frisé et le navet. Longtemps considéré comme le plat des pauvres, il s’invite aujourd’hui sur les grandes tables. Il est cultivé d’octobre à janvier. On peut le manger cuit à l’eau (soupe ou purée) ou cru. Essayez-le !
  • Les crosnes : Originaires d’Asie, ils poussent très bien en France de décembre à février. Ce légume un peu disgracieux a une chair fine et délicate. Il se mange en salade (une fois cuit à l’eau) ou revenu à la poêle avec un peu de beurre. Il n’est pas utile de le peler. Bon appétit !

A LIRE AUSSI :

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer