Alimentation

Lait de millet : un petit grain de folie dans les boissons végétales

Un lait de céréales méconnu

Encore rare dans nos épiceries bio, le lait de millet fait doucement son entrée dans la grande famille des boissons végétales. Digeste et agréable en bouche, ce jus de céréales a déjà tout d’un grand. Partons à la rencontre du prochain rival du lait de riz !

Lait végétal de millet : sain et écoresponsable

Vous avez déjà succombé au lait d’avoine ou au lait d’épeautre ? Le lait de millet inscrit également son nom à la liste des boissons de céréales. Celui-ci met cependant à l’honneur une graminée peu populaire dans nos sociétés occidentales : le millet. Particulièrement nutritif, ce petit grain jaune constitue encore aujourd’hui un aliment de base des populations africaines. Robuste et peu gourmand en eau, sa culture obéit par ailleurs à une véritable démarche environnementale. Bon pour le corps et pour la planète !

Lait de millet : quels ingrédients ?

Théoriquement, un lait de millet ne requiert que deux ingrédients : des grains de millet et de l’eau. Après trempage pendant 12 h, les céréales sont égouttées puis mixées dans le liquide jusqu’à obtention d’une texture crémeuse.

Dans les variantes du commerce, un peu de sel et d’huile de tournesol sont généralement ajoutés. Comme pour toutes les boissons végétales, privilégiez les laits sans sucres ajoutés et dépourvus d’additifs.

Bienfaits du lait de millet

Sans lactose ni gluten, le lait de millet compte parmi les moins allergéniques et les plus digestes. Il conviendra notamment aux personnes atteintes de maladie cœliaque.

À l’instar du lait de riz, ce lait présente une forte teneur en glucides, principalement sous forme de glucose : 100 ml de boisson de millet correspondent approximativement à 2 morceaux de sucre. Il constitue ainsi une source d’énergie intéressante pour le sportif avant l’effort.

Renfermant des vitamines B et du zinc, il participe au bon fonctionnement immunitaire et favorise le renouvellement cellulaire. Il s’affiche également comme une bonne source de phosphore, de magnésium et de fer.

Sa teneur en silice, brique fondamentale du tissu conjonctif, aide à conserver des ongles, des cheveux et une peau en bonne santé. Combiné au calcium également présent dans la boisson, il renforce en parallèle les os et les dents.

Contre-indications

Le lait de millet reste très bien toléré. Toutefois, on limitera sa consommation en cas de diabète du fait de sa concentration importante en sucres.



Goût du lait de millet

Comme la plupart des boissons issues des céréales, le lait de millet offre une saveur douce et naturellement sucrée. Pensez simplement à bien l’agiter avant emploi pour éviter une dissociation des phases.

Comment utiliser le lait de millet en cuisine ?

En cuisine, le lait de millet s’emploie comme un lait classique. Dégusté froid, il accompagne à merveille un muesli ou un pudding de chia. Tiède, il revisite vos boissons cocooning préférées : golden latte, chai latte ou chocolat chaud. Il pourra même s’employer dans la plupart des pâtisseries.

Seul petit bémol : il tend à assécher les préparations. Pour des crêpes ou des pancakes bien moelleux, mieux vaut donc opter pour un traditionnel lait de soja ou un lait d’amande, tous deux plus riches en lipides.

Recette : lait de millet maison

Il vous reste un fond de millet décortiqué dans votre placard ? Lancez-vous dans la préparation de votre lait de millet homemade !
Type de plat Drinks
Temps de préparation 5 minutes
Temps total 5 minutes
Portions 4 personnes
Calories 95kcal

Equipment

  • blender

Ingrédients

  • 100 g millet décortiqué
  • 750 ml eau
  • 1 c. à s. sirop d'agave facultatif

Instructions

  • La veille, faites tremper les grains de millet dans de l’eau afin qu’ils ramollissent. Laissez reposer au moins 12 h.
  • Le lendemain, égouttez le millet et jetez l’eau de trempage. Placez-le dans un blender et ajoutez les 750 ml d’eau. Mixez jusqu’à obtenir une consistance bien homogène.
  • Filtrez votre boisson à l’aide d’une étamine. Ajoutez le sirop d'agave, mélangez, et transvasez le tout dans une bouteille en verre refermable. Récupérez la pulpe (okara) pour l’intégrer dans une préparation culinaire : muffins, cakes, gratins…
  • Conservez au réfrigérateur pendant 4 jours.

Si vous souhaitez escamoter le trempage, vous pouvez parfaitement réaliser cette recette avec des flocons de millet, exactement dans les mêmes proportions.

Gâteau au lait de millet

Vous aimez la semoule au lait ? Cette variante 100 % millet la revisite avec modernité, pour un résultat garanti sans gluten.

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 500 ml de lait de millet
  • 70 g de semoule fine de millet
  • 2 c. à s. de sucre de coco
  • vanille en poudre (facultatif)

Préparation :

  1. Dans une casserole, portez le lait de millet à ébullition.
  2. Dès les premiers frémissements, versez en pluie la semoule de millet, le sucre et éventuellement la vanille. Réduisez le feu, et mélangez régulièrement jusqu’à épaississement.
  3. Versez enfin la semoule au lait dans 4 ramequins, et laissez figer à température ambiante. Dégustez tiède, ou conservez au réfrigérateur pour un entremets froid.
Pudding : millet et fruits rouges
Pudding : millet et fruits rouges

Yaourt au lait de millet

Contrairement aux versions soja, amande ou coco, les desserts végétaux au millet sont assez difficiles à réaliser soi-même. En cause, leur teneur négligeable en lipides et en protéines qui complexifient le processus de fermentation. Voici tout de même une variante à tester, nécessitant yaourtière et thermomètre de cuisson.

Ingrédients (pour 8 pots) :

  • 3 c. à s. rases de fécule de pomme de terre
  • 1 l de lait de millet
  • 1 c. à c. d’agar-agar en poudre
  • 1 c. à s. bombée de purée de noix de cajou
  • 2 sachets de ferments (pour yaourt de soja)

Préparation :

  1. Dans une casserole, délayez la fécule avec le lait de millet. Ajoutez l’agar-agar et portez le tout à frémissement pendant 15 s.
  2. Dans un saladier, versez la purée de noix de cajou et délayez-la avec le lait chaud. Quand la température du mélange s’abaisse à 35 °C, ajoutez les ferments et fouettez durant 1 min.
  3. Verser la préparation dans 8 pots à yaourt en verre, et mettez en yaourtière pour 8 h.
  4. Refermez les pots hermétiquement, et conservez au réfrigérateur.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page