Animaux

Le Labrador Retriever, beau et adorable

Réputé être l’une des races de chien les plus pures au monde, le Labrador retriever est beau. Mais il est surtout cette crème de chien sur pattes. Voici les informations détaillées sur l’histoire, le caractère, l’apparence et les soins de cette race de chien très aimée.

L’histoire du Labrador retriever, du Canada mâtiné d’Union Jack

Quelle différence entre Terre-Neuve et le Labrador ? Cette province canadienne est en deux parties, le Labrador sur le continent, Terre-Neuve étant une île. Voici qui se retrouve dans les races de chien aussi cousines que le Terre-Neuve et le Labrador.

L’une et l’autre sont issues du même chien de Saint-John – ou « Saint-Jean » de Terre-Neuve en anglais – excellent nageur aux pattes palmées et au poil indifférent au mercure un peu bas : d’où leur précieux rôle auprès des marins-pêcheurs, pour repêcher le poisson passé par-dessus bord.

Au XIXe siècle, soit un siècle plus tard, ces chiens de Terre-Neuve importés au Royaume-Uni, furent croisés avec un chien de chasse britannique : le comte de Malmesbury lui donna alors le nom de Labrador.

De fait, le Labrador retriever – en anglais, « rapporter » – ne rabattait plus le poisson, mais le gibier.

Le Labrador Retriever, beau et adorable
Le Labrador Retriever, beau et adorable

Aspect

L’aspect du Labrador retriever, quelque chose de rond dans un corps souple

Par croisement, le Labrador est assez proche du Golden retriever. De taille moyenne – un peu moins de 60 cm au garrot pour le mâle – et au poil court, le Labrador se distingue ainsi nettement de son autre cousin de Terre-Neuve.

Alors que certaines physionomies canines s’inscrivent dans un carré, le Labrador retriever est plutôt rond : non pas gras, mais d’une bonne charpente souple et arrondie.

Rond de la queue à la tête ? En quelque sorte : seul le museau est droit. Et la queue, elle, ne s’appelle pas « queue de loutre » par hasard : presque un signe distinctif du Labrador retriever.



Quant à son poil cour, il n’en n’a pas moins gardé sa densité et son imperméabilité originelles.Une couleur ? Noire, jaune ou chocolat, toujours uniforme.

Le caractère du Labrador retriever, une crème de chien

C’est vraiment la bonne pâte sur pattes : doux, gentil, dénué d’agressivité, qui dit mieux ? De surcroît, le Labrador retriever est très patient. Seule son énergie peut faire qu’il bouscule, par inadvertance, un tout jeune enfant.

Malgré sa vocation de chien de travail, le Labrador a ce trait de caractère au bout du compte, humain, de préférer s’amuser. Eh oui, il raffole de jouer. A ce titre, mieux vaut avoir une maison avec jardin, qu’une chambre de bonne sous les toits.

Mais pas d’inquiétude, il comprend tout : jusqu’à une centaine de mots. Choisissez-bien votre vocabulaire !

Elevage

Le Labrador a la réputation d’avoir une santé de fer. Inutile, pour autant, de lui imposer des treks. Une bonne promenade ? Le point d’eau l’attirera toujours : attention alors, à bien lui sécher sa fameuse queue de loutre.

Vraiment aucun défaut ? Le Labrador retriever a un bel appétit : prévoir un « budget-gamelle », faute duquel il mâchouille plus que d’autres, ce qui est à sa portée.

Vous êtes décidé ?

N’oubliez pas de demander ces attestations  :

  • L’attestation de son inscription au LOF (Livret des Origines Français)
  • L’acte de vente rédigé à l’écrit et signé par les 2 parties
  • Le certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • Le carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire.

Prix d’un Labrador retriever : en moyenne 1000 euros.

C’est un peu le chien parfait : le « chien en or » et non pas le « chien à la robe d’or », comme le veut le contresens.

Livres recommandés

Beaucoup de livres à lire pour mieux élever votre labrador.

Autres chiens à découvrir

Voici des autres chiens de chasse :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer