Maison au naturel

FSC : pour une gestion responsable et durable des forêts

Une certification forestière internationalement reconnue

Avez-vous déjà prêté attention à vos paquets de mouchoirs ? Le logo FSC y est peut-être apposé. Cet écolabel garantit que les fibres utilisées dans nos meubles en bois, nos articles d’hygiène, ou encore de papeterie, proviennent de forêts gérées durablement. Un pas de géant dans la préservation des ressources naturelles, mais aussi une réponse à des problématiques sociales et économiques. Tentons de comprendre les enjeux et les garanties de cette certification mondiale.

FSC : signification

Que se cache-t-il derrière ces trois lettres ? Le sigle F.S.C. se ramène à l’expression Forest Stewardship Council, ou littéralement « conseil de soutien de la forêt » en français.

Comme son nom l’indique, ce label écologique certifie aux consommateurs que les produits qu’ils choisissent proviennent de forêts éthiques et écoresponsables. Leur gestion doit s’appuyer sur trois piliers majeurs :

  • écologiquement appropriée : l’exploitation des produits ligneux et non ligneux doit conserver la biodiversité et maintenir l’équilibre des écosystèmes (faune, flore, paysages…) ;
  • socialement bénéfique : la population locale doit pouvoir s’impliquer dans la conservation et la gestion de son patrimoine, et bénéficier de conditions de travail décentes ;
  • économiquement viable : si les opérations forestières doivent être rentabilisées, elles ne doivent en aucun cas prévaloir sur les autres volets éthiques et environnementaux.

Petite mise en garde : ce label ne couvre pas toutes les étapes du cycle de vie du produit. S’il garantit la traçabilité des matières premières, il n’intervient pas dans le transport ou la fabrication du produit – dont l’impact sur l’environnement est pourtant considérable.

L’organisation de ce label

FSC international

C’est une organisation non gouvernementale à but non lucratif. Ses premiers pas remontent à 1990 en Californie. Une union de commerçants, de représentants d’ONG environnementales et de représentants de droits sociaux pointe alors la nécessité d’établir un système fiable pour identifier les sources de bois véritablement responsables. Il faudra attendre 1993 pour que siège enfin l’Assemblée fondatrice du FSC à Toronto. Depuis 2003, le secrétariat de FSC International se tient à Bonn, en Allemagne.

FSC France

Pour assurer une gestion de proximité à l’échelle des pays, cette organisation s’est déployée en bureaux nationaux. FSC France a ainsi vu le jour en 2006, en tant qu’association « loi 1901 » à but non lucratif. Son siège se situe à Paris.

Trois modèles de certification FSC

La certification s’attribue à différents niveaux de la production.

La certification de gestion forestière

Elle se destine aux exploitants forestiers ou aux propriétaires de forêts opérant dans le respect des normes de ce label, et souhaitant mettre en valeur la gestion durable, viable et sociale de leurs zones boisées.

Une certification groupée peut être envisagée pour des propriétaires ne disposant que d’une faible parcelle, afin de minimiser les coûts et de centraliser les responsabilités.

Aire de jeux fabriquée à partir de matière première écoresponsable
Aire de jeux fabriquée à partir de matière première écoresponsable


La certification chaîne de contrôle

Placée plus en aval, elle est décernée aux entreprises fabriquant, confectionnant ou vendant des produits forestiers. Elle assure que tous les produits estampillés passant par la chaîne de production sont issus de forêts durables.

La certification bois contrôlé

Face à l’engouement pour les produits FSC, la demande se fait aujourd’hui plus forte que l’offre. Pour pallier ce manque, l’inclusion de bois non certifié dans les produits finis reste autorisée – à condition qu’il réponde à des exigences minimales : on parle de bois contrôlé. Ces forêts doivent en particulier être exploitées légalement, dans le respect des droits civils, être conformes aux hautes valeurs de conservation (HVC), ne pas présenter d’OGM ni investir des usages non forestiers.

Ce label se décline en 3 logos particulièrement ressemblants à première vue. Il convient de s’attarder sur les mentions écrites pour les différencier.

FSC 100 %

Un produit labellisé FSC-100 % emploie uniquement des fibres provenant de forêts certifiées FSC. À noter que les chutes de bois certifiés FSC issues de la première transformation (scieries) sont autorisées. Il s’accompagne de la mention « Issu de forêts bien gérées ».

FSC Recyclé

L’écolabel FSC-Recyclé assure que le produit renferme 100 % de fibres recyclées. Si on le trouve majoritairement sur les articles en papier, il se rencontre aussi sur les produits bois. Dans ce dernier cas, la répartition est la suivante :

  • au minimum 70 % de fibres sont dites « post-consommateur » et englobent des produits en fin de vie : palettes, vieux meubles… ;
  • au maximum 30 % sont dites « pré-consommateur », et comprennent les invendus et les chutes de deuxième transformation.

Il est associé à la mention « Fabriqué à partir de matériaux recyclés ».

FSC Mixte

Un produit FSC Mixte comprend un mélange de fibres d’origines variées :

  • au minimum 70 % des fibres proviennent de forêts certifiées et/ou de fibres recyclées (post-consommateur pour les produits bois),
  • au maximum 30 % de fibres sont recyclées pré-consommateur pour les produits bois et/ou issues de bois contrôlé.

Il se combine à la mention « Issu de sources responsables ».

Grumes de bois issues de forêts gérées durablement
Grumes de bois issues de forêts gérées durablement

Où trouver ce label ?

Bois FSC

On retrouve ce label sur de nombreux articles en bois, notamment dans l’ameublement ainsi que sur les jouets écologiques et jeux de société.

En bricolage, il concerne également les revêtements de sol, huisseries, escaliers ou charpentes. Les abris de jardins, les granulés de bois ou les ustensiles de cuisine peuvent aussi y prétendre.

Papier FSC

La pâte à papier étant elle-même issue du bois, ces écolabels se croisent aussi au niveau :

  • des produits d’entretien : essuie-tout, serviettes en papier… ;
  • d’hygiène : mouchoirs, couches, tampons, serviettes hygiéniques… ;
  • de la papeterie : cahiers, feuilles, enveloppes, agendas… ;
  • des emballages alimentaires.

D’autres labels pour les forêts durables ?

Pour protéger les poumons de notre planète, vous pouvez également vous fier au label PEFC (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières). Si les grandes lignes restent sensiblement les mêmes, la principale différence réside en une indépendance nationale, voire régionale, pour s’adapter aux spécificités locales.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page