Maison au naturel

Décoration naturelle : quels sont les écolabels pour le bricolage ?

Pour bricoler sain et écoresponsable !

Qu’il s’agisse d’aménager, de rénover ou de réparer, une décoration naturelle exige de faire les bons choix en termes de matériaux et d’outillage. Heureusement, certaines certifications nous aident à y voir plus clair dans nos rayons bricolage. À quels écolabels se fier ? Nos réponses dans cet article.

Décoration naturelle pour la maison : les points à considérer

Pour beaucoup, une décoration naturelle consiste à insuffler une atmosphère authentique et chaleureuse à son intérieur, en utilisant des matériaux bruts et des fibres végétales. Est-ce pour autant suffisant ? Pas forcément.

Petit exemple pour comprendre. Si à tout hasard vous repeignez le mur de votre salon, votre pot de peinture peut cacher de mauvaises surprises. S’il est aujourd’hui pointé du doigt, c’est avant tout parce qu’il renferme des composés organiques volatils (COV). Ces hydrocarbures, membres de la famille des gaz à effet de serre, sont libérés lors de l’évaporation des solvants. Impactant bien sûr notre environnement, ils sont aussi accusés de nuire à notre santé, en affectant potentiellement les systèmes respiratoire et neurologique. Même si vous aérez vos pièces au moment de la pose, cela ne suffit malheureusement pas, car ces agents toxiques continuent à se diffuser après le séchage.

Vous utilisez des matériaux biosourcés pour vos sols et tapisseries ? Issus de matières organiques renouvelables, la laine de bois, le chanvre, la paille, le liège, le lin ou le bambou contribuent effectivement à préserver les ressources naturelles tout en apportant un charme certain dans notre habitat. Sains, élégants… mais pas toujours « verts » au niveau du bilan carbone. C’est sans oublier que ceux-ci nécessitent parfois des transformations conséquentes sur le plan énergétique ou se voient transportés sur de longues distances.

Enfin, qui dit bricolage et ameublement dit aussi qualité, durabilité et fiabilité ! Tout outil ou substance doit pouvoir offrir des garanties de performance et de longévité sans mettre en péril la sécurité de ses usagers.

Décoration nature et zen : quid des labels écologiques ?

Les labels écologiques dédiés à l’ameublement et au bricolage sont nombreux. Tous reposent sur un cahier des charges précis détaillant les différents critères de conformité. Comme pour l’alimentation ou les cosmétiques, ces certifications font l’objet de contrôles réguliers et d’audits pour veiller à l’adéquation continue des produits récompensés avec les référentiels.

Plus ou moins exigeants, tous ces labels n’offrent pas les mêmes garanties au consommateur – notamment au niveau de l’impact environnemental. Mieux vaut donc apprendre à les distinguer pour ne plus se tromper !

Quels sont les écolabels pour le bricolage ?

NF et NF Environnement : la qualité avant tout

Comptant parmi les plus connues des Français, la certification NF témoigne de la qualité et de la durabilité des produits. C’est l’assurance d’acheter un produit sûr et satisfaisant en matière de performance. Reposant sur 13 organismes certificateurs spécialisés dans leur domaine, il concerne notamment les biens d’ameublement domestique et professionnel, mais aussi les dallages pour sol, les équipements de piscine, les luminaires, les câbles électriques, les articles de quincaillerie

En revanche, le seul label NF ne garantit en aucun cas un engagement environnemental du fabricant. Pour des produits plus respectueux de la planète, tournez-vous plutôt vers le logo NF Environnement – qui se distingue aisément du précédent par sa petite feuille verte. Très présent sur les peintures, vernis et enduits, il récompense ceux qui limitent les substances nocives pour la santé humaine et pour les écosystèmes. On le croise aussi sur des meubles en bois durable.

Écolabel Européen : la référence de l’Union Européenne

Regroupant près de 24 catégories de biens et services, l’Écolabel Européen est décerné aux produits limitant leurs impacts négatifs sur l’environnement et la santé tout en conservant un bon niveau de qualité. Il s’agit du seul écolabel officiellement reconnu par l’Union.



Dans le domaine de la décoration naturelle et du bricolage, il certifie les produits d’ameublement, les peintures et vernis d’intérieur et d’extérieur ainsi que les revêtements de sol en bois, liège et bambou.

Décoration naturelle : petit sapin de Noël, oranges séchées, maisonnette

PEFC et FSC : pour les objets déco en bois

Pour votre mobilier en bois, deux labels sont à suivre :

  • PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières)
  • FSC (Forest Stewardship Council).

Tous deux s’attachent à la préservation du patrimoine forestier tout en cherchant à maintenir une viabilité économique pour la filière bois à travers une gestion durable des forêts.

Forêt automnale, rayon de soleil dans la clairière
Des forêts gérées durablement

Précision importante, ces labels ne contrôlent que la traçabilité du bois, et non les transformations subies par le produit fini. Ils n’assurent en rien l’absence de produits controversés pour l’Homme ou susceptibles de dégrader la faune ou la flore.

Lequel des deux privilégier ? Si leur philosophie reste globalement identique, il subsiste quelques différences. FSC se consacrant initialement aux zones boisées tropicales, il encadre surtout les essences provenant d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud : son cahier des charges a d’ailleurs la réputation d’être plus strict. En Europe et en Amérique du Nord, PEFC reste dominant et se démarque par une relative adaptation aux spécificités locales : il mise plutôt sur une amélioration continue des pratiques par du conseil auprès des forestiers.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page