Techno

La maison intelligente : elle transforme l’eau de pluie en eau potable

Cette maison intelligente capte l’eau de pluie sur son toit, la purifie par un processus biologique pour la rend propre à la consommation et immédiatement disponible. Cette « RainHouse » en anglais, ou « maison de la pluie » en français a été créée et mise au point par la société Ivanka, basée à Budapest en Hongrie. Elle a été présentée pour la première fois au grand public lors de la Semaine du Design de Milan, en avril dernier. Le prototype a été testé par Ivanka pendant plus de  mois et semble aujourd’hui fonctionner correctement.

AUTRE PROJET D’ÉCONOMIE D’EAU : Une douche sans eau (ou presque) !

Le principe est simple : les jours de pluie le toit de la maison recueille l’eau. Cette pluie est ensuite purifiée par un processus biologique basé sur la distillation solaire. Ce procédé qui bannit tout produit chimique, est appelé Bio-concrete. Il permet également de réguler le Ph de l’eau pour la rendre potable. L’eau est ensuite acheminée dans la maison via des canalisations en acier inoxydable puis stockée dans un réservoir en attendant d’être consommée.

A LIRE : Une eco-maison en bois de 13 mètres carrés montée sur roues

L’ambition de la société Ivanka est de fournir de l’eau potable partout dans le monde, notamment aux populations qui y ont aujourd’hui un accès limité, avec un coût financier raisonnable et impact écologique le plus faible possible. Cette entreprise semble ne pas souhaiter breveter son invention. La seule limite serait donc des précipitations suffisamment abondantes et régulières !

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer