Le kalanchoé : un peu de Madagascar chez soi

Découvrez les proprietés du kalanchoé, une plante grasse qui nous connaissons en pot, proposée désormais par tous les jardineries. Il est peu encombrant et facile d’entretien, il fleurit en hiver, eh bien, justement, il soigne aussi les troubles ORL.


Voici notre guide.

Origine du kalanchoé

L’espèce kalanchoé est originaire de Madagascar : elle recouvre 200 espèces qui, à l’état sauvage, poussent pour moitié sur l’île Bourbon, pour l’autre moitié dans les zones subtropicales de l’Afrique orientale et en Asie, du Yemen à l’Inde.

200 espèces quasi-endémiques

Cette plante aime le contraste de température entre le jour et la nuit caractéristique de ces régions du globe. C’est une plante succulente (« pleine de suc ») qui a la faculté de stocker l’eau de pluie et les gouttelettes de rosée.




L’espèce la plus courante en est la kalanchoé de Blossfeld (nom latin : Kalanchoe blossfeldiana) qui est aussi celles de nos jardineries. Mais l’île est aussi le terrain du :

  • kalanchoé « à oreilles d’éléphant »
  • La kalanchoé Behara ou « plante chandelier » (nom latin : K. tubiflora)
  • kalanchoé delagoensis qui resème toute seule et habite les rocailles
Kalanchoé à la maison
à la maison

L’entretien du kalanchoé : une forte vocation décorative

Pour répandu, celui de Blossfeld n’est pas le plus haut. Avec ses 30 centimètres, cette plante se caractérise par sa forme en touffe. ella a les fameuses feuilles charnues et triangulaires d’un vert sombre.

Un feuillage persistant, quand les fleurs tubulaires éclosent en hiver, de couleur rose, jaune ou blanche.



Kalanchoe tomentosa - Panda Plante - 1 Bouture de feuille
K. tomentosa – Panda Plante – 1 Bouture de feuille
Prix EUR 1,95
small-orange (1) Celui de Blossfeld est l’espèce de nos jardineries, car facile d’entretien et décorative.

De surcroît, même dans l’hémisphère Nord, elle continue d’éclore en hiver : pourvu que l’on en fasse une plante d’intérieur, qui vit entre 15 et 24 degrés. Il suffit de penser à l’arroser régulièrement sans non plus l’asperger tous les jours.

Contre-indications

Les feuilles de cette plante sont réputées toxiques, pour les animaux et pour les enfants. Petite précaution, évitez de la placer à leur portée !

Plus méconnue en phytothérapie

Néanmoins, l’espèce Kalanchoé fait partie de la phytothérapie. En l’occurrence, il s’agit de la Kalanchoe pinnata, que l’on trouve sous forme de jus ou d’huile.

En Inde et en Chine, l’espèce pinnata fait partie de la pharmacopée traditionnelle.

Un kalanchoé chez soi



Ainsi est-elle principalement prescrite comme anti-inflammatoire et comme hémostatique, mais aussi de façon courante, contre les infections telle qu’une otite, ou pour aseptiser une plaie.

Elle l’est, en tous les cas, d’usage courant pour l’ensemble des troubles ORL, de la sinusite à la bronchite.

 À découvrir également :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *