Alimentationfeatured

Le jus de grenade, régalez-vous pour le meilleur

Très acidulé et sucré, le jus de grenade joint idéalement l’utile à l’agréable : plaisant au goût, il est une vraie cure de santé.

La grenade, tout un symbole civilisationnel

Fruit du grenadier (Punica granatum), la grenade a donné son nom au projectile aussi bien qu’à la pierre semi-précieuse qu’est le grenat. La grenade est très présente dans la symbolique biblique, car elle fait partie des sept fruits importants de la Terre promise.

De l’apparence d’une grosse pomme, la grenade est depuis des siècles, cultivée dans toute l’Asie occidentale et centrale, le Proche-Orient et le bassin méditerranéen. La peau et le jus de Grenade servaient à teindre les tapis d’Orient et la laine en Inde. Bouillie, la peau servait de vermifuge contre le vers solitaire.

Quant au sirop de Grenade, il était exclusivement fabriqué sur l’île de Grenade, dans les Antilles, pour agrémenter et colorer quelques cocktails. Depuis, la recette a sauté le pas pour rejoindre le continent et agrémenter la mexicaine Tequila. Agave et grenade font bon ménage !

Par chance, la grenade est un fruit pour nous d’hiver : il enrichit le panier, en une saison où les fruits rouges sont rares. Ces grenades viennent surtout des vergers californiens : il s’agit de la variété de grenades « wonderful ».

La grenade, une bombe d’antioxydants

Les graines de la grenade sont les arilles : une grenade en contient environ quatre cents, qui se logent dans les lobes du fruit. Ces petites graines triangulaires ont un goût acidulé et fruité.

La grenade est un trésor d’antioxydants, qui en font un véritable antidote aux grands maux de notre époque : ils favorisent l’élasticité des artères et éloignent ainsi les problèmes cardio-vasculaires, et participent d’une bonne hygiène de vie contre les cancers hormono-dépendants : un formidable deux en un, le tout à haute dose.

Jus de grenade : un concentré de bienfaits
Jus de grenade : un concentré de bienfaits

Jus de grenade : ses bienfaits

La grenade, contre les maladies inflammatoires

De surcroît, cette concentration en antioxydants intervient favorablement contre les maladies inflammatoires, elles aussi en explosion : les bactéries de notre intestin fabriquent des composés anti-inflammatoires que sont les urothilines, à partir d’un polyphénol (l’ellagitanine) présent dans la grenade.

La grenade, contre Alzheimer ?

C’est ce même composé anti-inflammatoire, qui freinerait le développement de la plaque toxique entre les neurones, à l’origine de la maladie d’Alzheimer. Des découvertes encore au stade de la recherche.



Autre vertu plus méconnue, la grenade freine le développement de la cataracte.

La grenade, un antibactérien buccal

La grenade participe de l’hygiène buccale : antibactérienne et antifongique, elle prémunit des gingivites et parodontites. Le dentiste s’éloigne avec goût…

La grenade, ses valeurs nutritives

Le jus de grenade est un vrai cocktail d’antioxydants : bien plus que le thé vert. Car ce cocktail d’antioxydants se compose d’une très haute teneur en vitamine C, sans comparaison supérieure à celle du citron, en acide ellagique (très employé en cosmétique comme anti-âge) en flavonoïdes qui lui donnent sa couleur si rouge, et en tanins.

Sachez aussi que la grenade contient du sucre, environ 15 gr de sucre pour une grenade : là, c’est une véritable indication pour bien choisir votre jus de grenade, et ne pas se retrouver avec un jus de sucre.

Jus de grenade : un concentré de bienfaits
Jus de grenade : un concentré de bienfaits

Jus de grenade : la recette

Ce n’est pas compliqué. Et c’est la meilleure garantie pour obtenir tous les bénéfices du fruit : coupez votre grenade en deux et plongez-la dans un bol d’eau froide, de manière à enlever plus facilement la pellicule blanche de l’intérieur du fruit. Celle-ci remonte à la surface, les arilles restant au fond du bol.

Vous n’êtes pas obligé d’avoir un blender, pour faire un bon jus de grenade : égouttez vos graines de grenade, et écrasez-les à l’aide d’une fourchette. Puis filtrez ce jus avec un chinois. C’est prêt !

Avec le presse-agrumes, pas besoin de décortiquer les grains à l’eau froide : c’est même la seule façon de s’en dispenser : coupez votre grenade en deux, et pressez-la comme vous le faites avec une orange. C’est aussi le moyen le plus sûr de ne pas peindre involontairement sa cuisine en rouge.

Jus de grenade : où en acheter ?

La grenade est un fruit sucré : pour éviter de vous retrouver avec de l’eau hautement sucrée, choisissez un jus de grenade 100% pur jus, naturel et sans additifs. Pour cette troisième mention, cela reste néanmoins plus délicat : le jus de grenade s’oxyde, difficile qu’il soit sans conservateurs.

Préférez aussi le jus de fruit pressé au jus de fruit pasteurisé : celui-ci a fait l’objet d’une pasteurisation « flash », susceptible de détruire la vitamine C. Dans le cas de la grenade, c’est franchement dommage.

Jus de grenade : posologie

Quand et combien en boire ?

Il n’est pas nécessaire de boire des litres entiers de jus de grenade pour en retirer les bénéfices : et ce d’autant qu’il contient aussi du sucre. Le matin de préférence, buvez un verre de vingt-cinq millilitres de jus de grenade, vous en retirerez tous les bénéfices. Et buvez-le fraîchement pressé, ce que vous permet le fait de la faire vous-même. .

Si vous êtes sportif, le jus de grenade vous apporte l’énergie nécessaire aux muscles, et favorise votre récupération. Il vaut mieux que les barres chocolatées.

Notre idée recette : jus de grenade, pommes et carottes

Tant qu’à sortir votre blender, ne vous privez pas : mélangez les arilles de grenade avec deux pommes granny et une carotte crue. C’est simple et délicieux.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous propose ces autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer