Maison & Jardin

Le jonc de mer : la plus rustique des fibres végétales !

Le jonc de mer est une fibre végétale résistante utilisée pour habiller un sol de cuisine, de salle de bain et même de véranda. Une fois posé, il donne un côté chaleureux et naturel à sa décoration.

Facile à entretenir, il est la plus rustique des fibres végétales. Dans cet article, retrouvez toutes ses informations essentielles.

Jonc de mer : la définition

Le jonc de mer provient d’une plante aquatique portant le même nom et appartenant à la famille des graminées. Son tissage est grossier (différent du sisal dont le tressage est plus serré). Idéale pour habiller les sols, cette fibre végétale peut être utilisée comme revêtement ou comme tapis. Son côté esthétique est aussi à souligner : elle offre à son intérieur et extérieur un aspect chaleureux très appréciable.

Autre caractéristique : un sol en jonc de mer est un très bon isolant thermique et a la capacité « d’étouffer » les bruits.

Jonc de mer : quelques mots sur la fabrication

Comme indiqué, le jonc de mer est issu d’une plante aquatique qui pousse dans des champs inondables en Chine. Une fois récoltée, cette fibre est séchée, filée, puis tissée.

Elle se décline dans des coloris naturels autour de la couleur beige (sa teinte varie en fonction de la maturité de la plante, mais également selon les conditions climatiques). Son tissage représente des motifs classiques (chevrons ou damiers), lui conférant une allure artisanale.

Une fabrication de moins en moins artisanale
Une fabrication de moins en moins artisanale

Ses différentes utilisations

Tapis en jonc de mer

Cette matière peut être utilisée comme tapis ou comme revêtement au sol. Elle peut être posée dans presque toutes les pièces de la maison, y compris dans celles humides du fait de son excellente imperméabilité.

Le jonc de mer dans la chambre

Son aspect naturel et résistant est idéal dans une chambre d’adultes et d’enfants. Le jonc de mer a l’avantage de s’accorder avec de nombreux styles décoratifs : naturel, chic, campagnard, montagnard, marin…

Sa pose ressemble à celle de la moquette : il se colle sur un sol préparé et ragréé.



Le jonc de mer dans la cuisine

Si vous souhaitez poser cette matière dans votre cuisine, il est important que votre pièce soit bien aérée. Pour son entretien : il faut passer l’aspirateur avec la brosse souple au moins deux fois par semaine (cette fibre végétale retient les miettes), aérer régulièrement votre pièce pour éviter la prolifération de moisissures et humidifier sans excès le jonc de mer pour qu’il garde sa luminosité et toute sa souplesse.

Le jonc de mer dans la salle de bain

Cette matière est de plus en plus tendance dans une salle de bain. Mais avant de la poser dans la vôtre, certaines règles sont à prendre en compte :

  • La ventilation : VMC, fenêtre… Votre pièce doit être bien ventilée !
  • Vous devez vous prémunir contre une infiltration d’humidité.
  • Vous devez prendre en compte les problèmes de condensation.

Le nettoyage ne doit pas non plus être négligé :

  • Cette matière a besoin d’eau, mais elle craint l’humidité et les inondations.
  • Pour les pieds nus, le jonc de mer est rugueux.
  • Cette fibre végétale est sensible aux tâches (vernis à ongles, par exemple).
  • Son tressage grossier retient notamment les cheveux.

Le jonc de mer dans un salon

Si vous souhaitez poser du jonc de mer dans votre salon, ceci est possible à condition que votre pièce soit bien aérée.

Le jonc de mer dans une entrée

La robustesse et longévité de cette fibre végétale convient aux lieux de passage comme les entrées. Dans une entrée, elle acceptera les pieds mouillés et offrira l’avantage de ne pas craindre l’humidité et d’être imputrescible.

Le jonc de mer dans un escalier

Choisir ce revêtement dans son escalier c’est faire le choix d’opter pour un bon isolant thermique et pour une matière insonorisante. Si vous souhaitez installer cette matière dans votre escalier, prenez en compte les deux points suivants :

  • Il faut l’humidifier régulièrement pour qu’elle garde sa résistance. Sinon, votre sol sera glissant.
  • Si votre escalier est en bois, ne la posez pas n’importe comment au risque d’abîmer le bois. N’hésitez pas à demander conseil à un expert.

La pose du jonc de mer

Pour poser du jonc de mer, voici les étapes à suivre :

  • Préparez votre sol : il doit être propre, sec et plane.
  • Déroulez le rouleau de jonc de mer et mettez-le en place au sol.
  • Découpez-le en fonction de votre surface.
  • Collez-le avec de la colle acrylique.
  • Terminez par son marouflage. Cette étape consiste à le lisser avec une spatule ou cale en bois afin de le faire adhérer au sol.
  • Réalisez les découpes si nécessaire.
  • Effectuez les finitions si besoin.

Jonc de mer : son entretien

L’entretien de cette fibre végétale est très simple. Il suffit de passer l’aspirateur deux fois par semaine (en utilisant la brosse souple), d’aérer régulièrement votre pièce et de l’humidifier sans excès.

Jonc de mer : les avantages et inconvénients

Le jonc de mer est très résistant et facile à entretenir. Une fois posé, son tissage apporte une touche esthétique et chaleureuse très agréable.

Adaptées à l’intérieur et à l’extérieur, ses fibres sont saines, solides, écologiques, durables et difficilement inflammables.

Cette matière demande cependant une attention bien particulière : elle a besoin d’être humidifiée régulièrement pour que sa fibre reste souple et brillante. En cas de tâches, il est important de la nettoyer tout de suite.

Sisal ou jonc de mer ?

Ce sont deux matières naturelles. Les différences principales entre ces deux revêtement se trouvent essentiellement au niveau de l’entretien de et la longévité. En effet, le jonc de mer a besoin d’humidité ce qui lui confère sa solidité et sa durabilité dans le temps.

Le sisal semble plus fragile et donc moins durable.

Achat de ce revêtement

Cette matière est facile à trouver dans les magasins de bricolage et sur internet.

Prix du jonc de mer : pas cher ?

Son prix varie selon le modèle : comptez 8 euros le mètre carré pour un produit d’entrée de gamme et 20 euros pour un de qualité supérieure.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer