Le jeûne pour stimuler son système immunitaire

Pendant longtemps, le jeûne a été utilisé à des fins thérapeutiques, mais avec l’apparition de la médecine moderne, cette pratique s’est peu à peu effacée.


Le jeûne est une pratique qui consiste à ne pas manger pendant une certaine période (longue ou courte) pour différentes raisons. Il peut être pratiqué de différentes manières. Mais est-il dangereux pour la santé ? Comment le pratiquer ? Voici un article complet sur cette pratique redevenue tendance.

Le jeûne : la définition

Le jeûne consiste à se priver de nourriture pendant une certaine période plus ou moins longue.

Comment jeûner ? 

Au bout de 1 à 2 jours sans alimentation, on peut commencer à parler de jeûne. On peut distinguer le jeûne court lorsque vous jeûnez entre 24 et 48 heures. Les jeûnes d’une semaine ont quant à eux un effet pondéral. Quoi qu’il en soit, cette pratique nécessite une surveillance médicale.




Comment jeûner correctement et sans danger ?
Comment jeûner correctement et sans danger ?

Avant de commencer une période de jeûne, il est également important de se préparer. Cela passe par une diminution de son alimentation : suppression des aliments d’origine animale, des aliments gras, des céréales, des oléagineux et des fruits. A la fin du jeûne, il est important de recommencer à manger de manière progressive.

Des études favorables au jeûne

« Il n’y a pas de preuve que jeûner soit néfaste pour la santé, par contre il y a de fortes preuves pour qu’ils soient bénéfiques », atteste le Pr Valter Longo.

Une étude a été menée à l’université américaine de Caroline du Sud sur les effets thérapeutiques du jeûne.



Les chercheurs ont pu constater que jeûner pendant 72 heures permet à l’organisme de consommer ses réserves de graisses et sucres et aussi de détruire une part importante de globules blancs.

A l’arrêt du jeûne, le corps produit un grand nombre de globules blancs, ce qui permet de régénérer le système immunitaire.

« Et la bonne nouvelle c’est que le corps peut se débarrasser des parties du système immunitaire endommagées, vieilles ou inefficaces. Même, si le système immunitaire est lourdement endommagé par un âge avancé ou une chimiothérapie par exemple, des cycles de jeûne peuvent littéralement générer un nouveau système immunitaire », explique Valter Longo, professeur de gérontologie et de sciences biologiques à l’université de Caroline du Sud.

Les chercheurs de l’université ne s’attendaient pas à découvrir de tels résultats sur les bénéfices du jeûne sur la santé.

Ils expliquent que lorsqu’on affame une personne, son système immunitaire essaye d’économiser de l’énergie, et l’une des choses qui permet d’économiser cette précieuse énergie est de recycler un grand nombre des cellules du système immunitaire qui ne sont pas indispensables, particulièrement celles qui sont abîmées.

Jeûner pour stimuler son système immunitaire
Jeûner pour stimuler son système immunitaire



Cette étude offre un grand espoir aux personnes affaiblies par un système immunitaire endommagé, comme les personnes âgées ou celles atteintes de cancer.

Les différents types de jeûnes 

Le jeûne thérapeutique

Cette pratique a pendant longtemps été employée pour ses effets bénéfiques sur la santé, puis l’avènement de la médecine moderne a contribué à son abandon. Il revient aujourd’hui en force. En effet, jeûner permettrait de soigner certaines maladies. D’ailleurs, le jeûne thérapeutique permet d’améliorer certains troubles comme :

  • L’hypertension.
  • Les allergies.
  • Les troubles du système digestif.
  • L’asthme.
  • Le diabète.
  • Les maladies de la peau.

Le jeûne religieux

Jeûner est aussi une pratique religieuse. Ce rituel religieux peut être associé à l’aumône et à la prière.

Parmi les jeûnes religieux, on peut citer le Ramadan dans la religion islamique et le Yom Kippour dans la religion juive. Dans la religion catholique, il consiste à se priver de nourriture volontairement : pendant une certaine période, la personne ne mange qu’un repas par jour. Des petites collations le matin et le soir peuvent aussi être ajoutées durant cette période.

Le jeûne politique

En politique, cette pratique est aussi connue sous le nom de grève de la faim ou jeûne de protestation. Elle est mise en place pour protester et revendiquer de manière non violente.

Quelles méthodes pour pratiquer le jeûne ?

Il existe plusieurs méthodes pour le pratiquer. Parmi elles, il y a celle de Buchinger Amplius qui consiste à avaler 250 kcal/jour. L’alimentation est accompagnée d’une activité physique, de soins, mais aussi par des thérapies médicales. Ce jeûne doit être suivi à la clinique de Buchinger.

Il dure 10 jours minimum et est organisé selon l’état de santé de la personne. Cette dernière est encadrée durant toute sa cure par des professionnels de la santé. Avec le jeûne, le corps est détoxifié et le patient prend conscience de ses habitudes alimentaires. S’il est bien suivi, le jeûne peut avoir de nombreux effets positifs sur le corps : baisse du diabète et du cholestérol, diminution de la rétention d’eau, des migraines, du stress

Les autres méthodes pour pratiquer le jeûne sont :




  • La cure Mayr qui consiste à manger du pain rassis et du lait deux fois par jour.
  • La cure Breuss qui consiste à boire du jus de betteraves, pomme de terre, carottes, céleri et raifort cinq à six fois par jour. La quantité est d’un décilitre de jus dilué dans la même quantité d’eau.
  • La cure de petit-lait qui consiste à boire 1 à 1.5 litre de petit-lait par jour.
  • La cure de jus de citron qui consiste à boire 5 à 6 fois par jour ce mélange : deux cuillères à soupe de jus de citron, de sirop d’érable, une pincée de poivre de Cayenne et 2 – 3 décilitres d’eau.

Jeûner est-il idéal pour détoxifier son organisme et perdre du poids ? 

Le jeûne est une pratique idéale pour détoxifier son corps. En effet, avec le jeûne, les mauvaises toxines peuvent être éliminées et le corps nettoyé.

Le jeûne pour détoxifier son organisme
Le jeûne pour détoxifier son organisme

Le jeûne est aussi une pratique intéressante lorsque l’on souhaite perdre du poids. En effet, durant cette période, les apports caloriques sont minimes et de ce fait la perte de poids est rapide. Mais en général, une reprise de poids est constatée assez rapidement à la fin de la période de jeûne.

Pour en savoir sur les régimes minceur

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *