Animaux

Le Jack Russell terrier, une joyeuse boule élastique

Le Jack Russell Terrier est une petite boule joyeuse. C’est un chien vif, alerte et actif, de tempérament vivant et intelligent. Audacieux et prudent, capable de chasser sous terre, il a un caractère amical ce qui fait de lui un excellent compagnon.

L’un des chiens les plus intelligents, fier et enjoué comme peu d’autres, le Jack Russell Terrier est un chien dont on ne peut s’empêcher de tomber amoureux. Mais attention, c’est un chien sélectionné à l’origine comme chien de chasse, avec un instinct de chasseur et une grande énergie et vitalité : il demande beaucoup d’attention ! Découvrons-le ensemble.

L’histoire du Jack Russel terrier, la volonté d’un pasteur

Le Jack Russell Terrier est une petite boule joyeuse, né de l’envie d’un pasteur anglais d’obtenir un Fox Terrier taillé pour traquer le renard.

On peut être pasteur et passionné de chasse à courre. Ce fut la cas de Jack Russell, ce pasteur anglais (1795-1883) qui sélectionna ses propres Fox Terriers : « fox » pour renards, que les chiens traquaient jusque dans leurs galeries.

Et saviez-vous que « Trump » fut le nom du tout premier Jack Russell Terrier, sans ironie et sans allusion d’aucune sorte…

Ainsi obtint-il deux races, le Parson Jack Russell Terrier, haut sur pattes, et surtout le Jack Russel Terrier, propre à se hisser en sous-sol, mais que jamais il ne présenta au Kennel Club anglais pour en faire reconnaître la race.

Pourtant membre-fondateur de la doyenne des associations cynologiques, il estimait que l’esthétique y primait trop sur les caractéristiques fonctionnels.

Curiosités

Jack et Parson sont maintenant deux races distinctes, alors qu’il y a quelques années, ils étaient élevés, sélectionnés et jugés ensemble.

Les deux variétés ont évolué vers des normes fondamentalement similaires, à l’exception de quelques différences principalement au niveau de la taille et des proportions.

  • Le plus grand, le plus carré, est actuellement connu sous le nom de Parson Russell Terrier (Terrier du Révérend Russell)
  • le plus court sur jambe, légèrement plus long en proportion, sous le nom de Jack Russell Terrier.
Le Jack Russell terrier, une joyeuse boule élastique
Le Jack Russell terrier, une joyeuse boule élastique


L’aspect du Jack Russell terrier, élastique et compact

Voici qui ne signifie pas que le Jack Russell terrier, reconnu en 2001 seulement, ne soit pas un joli chien. Avec ses 30 centimètres au garrot et son poids maximum de cinq kilos, le Jack Russell est volontairement compact.

  • Taille du mâle : de 25 à 30 cm
  • Poids du mâle : Il correspond à 1 kg pour chaque 5 cm de hauteur au garrot, c’est-à-dire qu’un chien de 25 cm au garrot doit peser environ 5 kg et un chien de 30 cm doit peser 6 kg.

Rien ne l’encombre : mesuré en sa partie la plus large juste derrière les épaules, son poitrail tient entre deux mains adultes ! Son arrière-train est tout en muscles et ses coudes sont bien positionnés sous le corps. Le regard est vif et le poil court, blanc souvent auréolé de tâches fauves à la queue et au museau.

Le physique de l’emploi, en somme, doué d’une élasticité incroyable.

Oreilles

Les oreilles de ce chien sont pendantes, jolies, très mobiles.

Tête

Le crâne doit être plat et de largeur modérée. Il diminue progressivement en largeur vers les yeux et jusqu’au large museau.

Poil

Peut être lisse ou rugueux.

Queue

Elle peut tomber quand le chien est au repos, mais en action elle doit être droite.

Manteau

La couleur prédominante doit être le blanc avec des taches noires.

Le caractère, le roi de la cabriole

En sous-sol honni des renards, le Jack Russell Terrier reste très apprécié des cavaliers, voire des adeptes d’agility ou encore de dancing dog. Energique à souhait, ses cabrioles amusent, évidemment, les enfants.

Il en a, du reste, presque le tempérament : ce très bon compagnon raffole de jouer, de se rouler parterre, de se dépenser. Un chien avec lequel on ne s’ennuie pas, sans souci.

Intelligent et joyeux, le Jack Russell terrier accepte volontiers de vivre en appartement, pourvu que vous le sortiez pour lui donner l’occasion de gambader à en perdre haleine.

Connaissez-vous toutes les race de chien?

Les maladies

Voyons maintenant quelques aspects importants de la santé de ce chien. Ces chiens ne sont généralement pas sujets à des problèmes de santé, mais comme toutes les races, ils sont sujets à certaines maladies. Ils ne sont peut-être pas développés, mais il est important d’en être conscient si vous envisagez d’adopter un chien de cette race.

Les principales pathologies de cette race

Les pathologies suivantes peuvent survenir au cours de la vie d’un Jack Russell Terrier :

  • Dysplasie du genou : Comme chez beaucoup d’autres races de chien, c’est aussi une affection courante.
  • Maladie de Legg-Calvé-Perthes : c’est généralement une maladie des petites races. C’est une maladie dégénérative de la tête du fémur, qui prend également le nom d’ostéochondrose de la tête du fémur. Souvent confondue avec la dysplasie de la hanche, elle cause l’usure et l’arthrite. Elle peut être réparée chirurgicalement et par la suite à l’aide d’une thérapie de rééducation.
  • Surdité : communément associée à la couleur blanche de la robe, que l’on retrouve parfois dans cette race.
  • Glaucome : Cette maladie douloureuse entraîne une pression anormalement élevée dans l’œil. Les yeux produisent et drainent constamment un fluide appelé humour de l’eau. Si le liquide ne s’écoule pas correctement, la pression à l’intérieur de l’œil augmente. Cette haute pression endommage le nerf optique, entraînant une perte de vision et la cécité. Il en existe deux types. Le glaucome héréditaire primaire survient lorsqu’il y a un problème dans la région de l’œil où le liquide s’écoule. Le secondaire est le résultat d’autres problèmes oculaires, tels que l’inflammation, le cancer ou une blessure. Le glaucome ne touche généralement qu’un seul œil auparavant. Les yeux affectés deviennent rouges, déchirent et causent de la douleur au chien. Le traitement peut être chirurgical ou, selon le cas, médicamenteux.
  • Dislocation du cristallin : parfois, elle peut être traitée par des médicaments ou une intervention chirurgicale, mais dans les cas graves, il peut être nécessaire d’enlever l’œil.

D’autres maladies qui se produisent fréquemment chez le Jack Russell sont l’otite, la cardiomyopathie, le monorchidisme ou le cryptorchidisme.

L’alimentation

L’alimentation est un aspect fondamental du bien-être de notre chien. Le Jack Russell devrait manger deux fois par jour. Ne laissez pas le bol toujours plein et ne le gâchez pas avec les morceaux de nourriture provenant de la table.

Un Jack Russell en surpoids a tendance à développer plus fréquemment certaines des pathologies détaillées ci-dessus.

Dans le cas de cette race, les rations sont assez généreuses, étant donné l’énergie qu’elle dépense dans ses activités quotidiennes. Un peu plus de 300 grammes par jour sont recommandés, dont au moins la moitié est de la viande, un peu plus si elle est humide, un peu moins si elle est sous forme de croquettes.

Un Jack Russell devrait-il manger avant ou après nous à table ?

Une autre question qui est souvent posée, puisque vous trouverez votre chien au pied de la table à chaque repas. Voici une réponse qui s’applique à tous les chiens. Ne vous inquiétez pas, si le chien mange devant vous, il ne reconnaîtra pas une « hiérarchie » implicite dans la famille.

En fait, un chien rassasié sera plus serein lorsque vous serez assis à table, pour votre propre bénéfice et celui de la famille elle-même.

La coutume de nourrir le chien après les membres de la famille n’est qu’un héritage ancien de l’époque où les restrictions familiales exigeaient de nourrir les animaux de compagnie et les animaux de la ferme, surtout avec les restes de repas. Mais elle n’a aucun fondement concret en termes éducatifs.

Élevage de cette race de chien

Il est important, avant d’acheter un Jack Russell, de visiter l’élevage et de vérifier le type de sélection du caractère faite par l’éleveur et de toucher du doigt l’environnement dans lequel les chiots viennent au monde.

Il est essentiel qu’ils aient eu l’occasion de se sociabiliser et de se déplacer dans des espaces libres au cours des premières semaines de leur vie, sinon, comme c’est souvent le cas avec les chiots vendus en magasin, élevés dans un environnement trop petit et étroit, le chiot peut avoir souffert de troubles ou de situations de stress psychologique qui peuvent mettre en danger sa capacité à se sociabiliser.

Si ce chien est élevé dans un environnement sain et spacieux et est habitué à être en contact avec l’homme, il s’intègre bien et respecte la hiérarchie avec l’homme.

Avec une belle espérance de vie – 14 ans – le Jack Russell terrier est robuste. Seul le choix d’un « faux » Jack Russell Terrier est synonyme de désagréments, que ce soit une agressivité inexistante chez le « vrai » ou des pathologies.

D’où l’intérêt au moment de l’acquisition, d’impérativement demander son certificat d’inscription au LOF (Livret des Origines Français).

Un beau chiot de Jack Russell Terrier
Un beau chiot de Jack Russell Terrier

Également son certificat d’identification (tatouage ou puce électronique) et son carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire sont impératifs lors de l’achat.

Prix des chiots

La valeur d’un chien de race pure est basée sur son arbre généalogique et sur certaines caractéristiques physiques et de caractère dont il hérite génétiquement.

Elle va d’un minimum de 1.000 euros, mais chaque élevage a sa propre politique de prix. De plus, la qualité et le pedigree ont un prix, ainsi que les titres gagnés par les parents dans les différentes expositions.




Pour cette raison, il est fréquent d’atteindre des valeurs plus élevées, même 2.000 euros.

Cependant, les chiens de cette race peuvent aussi se trouver dans les chenils, abandonnés par leurs propriétaires. Essayez donc d’y faire un petit tour de temps en temps. Sachez qu’ils ne seront plus des chiots mais des chiens adultes à adopter.

Livres recommandés

 

Les autres Terriers

Voici d’autres chiens à découvrir :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer