Les inhalations, essentielles aux voies respiratoires

Petite question : pourquoi a-t-on le nez bouché ? Parce qu’il est irrité. L’irritation se propage alors aux autres muqueuses, jusqu’à la sinusite et autres affections respiratoires. Toutes nos astuces naturelles pour y remédier, grâce à l’inhalation.


Cette inflammation des muqueuses nasales obstrue le passage de l’air. Or, plus le nez se bouche, plus on a envie de se moucher, ce qui irrite d’autant. Cela revient à se siphonner les narines au papier de verre.

Laissez tomber le mouchoir en papier et optez pour l’inhalation. Cela vous débouchera le nez en apaisant les muqueuses et en aseptisant l’appareil respiratoire.

Attention : le huiles essentielles sont à utiliser avec précaution et toujours à faible dosage. Elles sont interdites aux femmes enceinte et/ ou allaitantes, ainsi qu’aux enfants.

L’inhalation sèche, quelques gouttes suffisent

Vous souvenez-vous de l’huile goménolée de nos grand-mères ? Elle était très efficace. Des abus ont conduit à ne plus autoriser sa vente sans ordonnance. Le principe de l’inhalation sèche d’huiles essentielles reste le même. Respirer quelques gouttes (deux à trois sur votre fameux mouchoir, pas plus, et toujours sans vous l’enfoncer dans les narines) de manière à en respirer tous les bienfaits.




L’aromathérapie ne s’improvise pas. L’huile essentielle est un vrai concentré des propriétés d’une plante. Ne respirez pas une huile essentielle au hasard !

Le thym, essentiel aux voies respiratoires

En cas d’affection respiratoire, la gamme va de l’huile essentielle d’eucalyptus à l’huile de lavande aspic ou de calendula. La plus appropriée : l’huile essentielle de thym.

Renouer avec ce remède de grand-mère qu'est l'inhalation
Renouer avec ce remède de grand-mère qu’est l’inhalation

Le thym (Thymus vulgaris à linalol) est à la fois un très bon expectorant et un antiseptiques doux et efficace. Il fut même utilisé dans les cas de pleurésie et de tuberculose ! Le thym est l’huile essentielle des voies respiratoires. Si vous sentez le mal de gorge venir, vous pouvez même en verser deux gouttes sur un morceau de sucre à sucer.




Versez aussi deux à trois gouttes d’huile essentielle de thym sur votre oreiller : pas plus non plus. Le lendemain, votre nez bouché ou mal de gorge aura disparu. Avantage, vous pouvez utiliser l’huile essentielle de thym pour les enfants, ce qui n’est pas le cas de toutes les huiles essentielles.

L’inhalation humide, l’ensemble de la sphère ORL

Mais revenons à nos inhalations. L’inhalation sèche, c’est bien. Mais l’inhalation humide dégage l’ensemble de la sphère ORL. A de rares exceptions, chauffer une huile essentielle ne présente pas d’inconvénient : cela revient au processus inverse de la distillation qui a permis d’obtenir l’huile essentielle d’une plante. Et le temps d’échauffement est court.

Soit vous disposez d’un inhalateur, soit vous prenez un bol d’eau chaude et posez uns serviette sur votre tête. Vous pouvez aussi disposer un filtre à café à l’envers sur votre bol, après lui en avoir coupé la base. Cela fait un excellent entonnoir, pour diriger la vapeur vers votre nez.

Versez quatre à cinq gouttes d’huile essentielle dans votre bol. Et faites une inhalation pendant cinq à dix minutes, assis bien confortablement. Ne dépassez pas deux séances d’inhalation par jour. Et évitez de sortir pendant l’heure qui suit : inutile d’aller enrhumer vos narines dilatées.

Renouer avec ce remède de grand-mère qu'est l'inhalation
Renouer avec ce remède de grand-mère qu’est l’inhalation



Jamais d’inhalation humide avec le thym CT Thymol

Ne pas confondre le thym « thymus vulgaris à linalol » avec le thym « CT Thymol ». Si le premier se prête aux inhalations humides, le thym « CT Thymol » est intedit en inhalation : à l’instar de toutes les huiles contenant du phénol, il ne faut jamais faire d’inhalation humide avec. Ainsi en est-il également de l’Origan Compact, de la sarriette des Montagnes ou encore du giroflier. En cas de doute, faites-vous conseiller par votre aromathérapeute ou votre pharmacien.

Les huiles essentielles d’eucalyptus, de sapin baumier, de myrte sont, quant à elles, excellentes pour les bronches. L’inhalation humide convient aux enfants et aux personnes âgées, à la condition de réduire la dose d’huile essentielle. En revanche, elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes asthmatiques.

La rédaction du magazine Toutvert.fr vous recommande :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *