Jardin et potager

Ikebana ou l’art de faire vivre les fleurs

La finesse et le raffinement japonais s’invitent chez vous

L’ikebana est un hommage à la nature. Ce mot est issu de la contraction en japonais des mots « ikeru » qui signifie vivre ou faire vivre et « hana » la fleur. Autrement dit, l’ikebana est l’art de faire vivre les fleurs.

D’abord réservé à des usages religieux, cette pratique est devenue un art à part entière au même titre que la sculpture ou la peinture au Japon. Depuis quelque temps, c’est dans les maisons occidentales que cet art floral s’installe.

Ikebana : une technique ancestrale

Un art issu de la tradition bouddhiste au Japon

L’Ikebana a fait son apparition avec l’arrivée du bouddhisme au Japon au Vème siècle. En Inde, les fleurs étaient disposées autour de l’hôtel pour honorer Bouddha. Cette tradition fut reprise par les moines bouddhistes japonais qui décoraient les temples.

Petit à petit, leurs créations florales s’affinèrent sur la base des principes religieux laissant le pouvoir des fleurs s’épanouir.

La noblesse nipponne séduite par cette technique s’en est emparée dès le VIIIème siècle pour décorer ses intérieurs. L’Ikebana devient alors un art réservé à une partie de la population. En effet, seuls les moines, les shoguns, les samouraïs et les hommes de haut rang avaient accès à cette forme d’expression créative. Ce n’est qu’au cours du XVème siècle que cet art floral s’étend à toutes les classes sociales.

Les différents courants de l’Ikebana, art floral japonais

Il existe plusieurs écoles de pratique de cet art floral. Voici les trois plus connues.

Ikébana et jeune feme en tenue traditionnelle japonaise
Une tradition nippone

Ecole Ikebono : la première

Cette école est apparue au VIIème siècle et fait référence à la lignée des moins de la famille Ikebono. Ils ont voulu perpétuer la tradition de l’art floral japonais. Le moine Semnu fut le premier à enseigner les secrets de cette pratique.

Parmi les compositions de cette école, vous y trouverez le Tatebana. Il s’agit d’une sculpture florale fondée sur les principes religieux de l’éternité et de la relation entre l’être humain et son environnement.

Le moine Semnu est aussi à l’origine de la technique Rikka qui est l’une des plus populaires aujourd’hui. Forme triangulaire, ce style est le plus formel. Composé de branchages, de fleurs et de plantes, il peut représenter à lui seul un paysage tout entier.



Ecole Oharan : la rencontre de l’occident et du Japon

C’est le mouvement Moribana qui crée cette école au XIXème siècle. Il propose une version plus moderne de l’Ikebana et intègre des fleurs occidentales dans les compositions.

Son fondateur, Unshin Ohara, bouscule alors les codes en utilisant des piques-fleurs, des coupes plates et même des végétaux colorés.

Ecole Sogetsu : métamorphoser la nature

Contrairement aux écoles traditionnelles qui reproduisent la nature, l’école Sogetsu veut transformer la nature.

Créé en 1927 par Sofu Teshigahara, ce mouvement s’émancipent des règles religieuses pour évoluer en fonction de la vision de l’artiste. De nouvelles matières intègrent les compositions florales comme le tissu, les écorces ou le verre. Dans la forme même, l’Ikebana épouse des lignes obliques, verticales sans forcément aller sur l’aspect très triangulaire et rectiligne des premiers mouvements.

Les fleurs deviennent ainsi un véritable mode d’expression artistique.

ikébana
L’ikébana, un véritable art

Du vase aux choix des fleurs : créez votre composition Ikebana

Et si vous faisiez de l’Ikebana un de vos loisirs créatifs pour faire de vos intérieurs de véritables havres de paix. Cet discipline est accessible à tous que vous soyez fleuristes émérites, apprentis, ou simplement amoureux des belles choses.

Les principes de base de l’Ikebana : vénérer la nature

Dans la réalisation des compositions florales, quelques principes fodamentaux sont à respecter.

L’état d’esprit est assez simple, partez d’un assemblage épuré et minimaliste pour avancer vers toujours plus de sérénité. Les bouquets de fleurs occidentaux sont souvent fournis, serrés et mettent en avant quantité et couleurs.

Avec l’art floral nippon, il s’agit cette fois-ci de réfléchir à l’agencement de votre œuvre avec votre espace. Chaque élément doit être valorisé. N’oubliez pas, la technique de l’Ikebana repose sur l’art de faire vivre les fleurs. Les fleurs sont votre moyen d’expression et grâce à vous, elles expriment aussi toute leur puissance.

Tous les préceptes de l’Ikebana vont de pair avec ceux de la philosophie zen. Au-delà de la beauté, c’est le symbole et le sens qui donneront corps à votre composition Ikebana.

Matériel pour ikébana : ciseaux, vase, sécateurs, fleurs
Matériel nécessaire pour pratiquer cet art floral

Votre premier Ikebana : le matériel indispensable

Première étape, choisissez votre vase. En céramique, en bois, pierre creuse ou autre, privilégier une matière naturelle et non translucide qui sera apte à masquer les fixations.

Deuxième étape, le choix des plantes et des fleurs. Cela fait appel à la maîtrise du langage des fleurs, appelée Hanakotoba au Japon. Renseignez-vous sur le sens associés aux plantes. Il s’agit d’une démarche méditative qui donnera à votre création une aura plus importante. La fleur que vous choisissez représente l’élément humain. Préférez les fleurs de saison :

  • au printemps tournez-vous vers des fleurs de cerisier, de lys, de pivoine et de jolies branches de noisetier ;
  • à l’été pourquoi pas des roses, du lotus ou des hibiscus ;
  • chrysanthèmes, orchidées, feuilles de cornouiller ou de vigne vierge, habilleront votre déco automnale
  • optez pour des daphnés ou du chèvrefeuille à l’heure de l’hiver

Troisième étape, ajoutez des éléments de texture comme de la mousse végétale ou des bourgeons. Ils symboliseront la terre.

Enfin, pensez à représenter le ciel, une tige pour terminer votre structure par exemple qui pointe vers le haut.

Des cours d’ikebana

Vous êtes intéressé, mais vous ne pensez pas y arriver seul ? Pour aller plus loin, des cours et ateliers enseignent les techniques de l’Ikebana. Renseignez-vous autour de vous.

Miser sur la sobriété vous accompagnera sur les chemins de la méditation. En pratiquant cet art, vous vous connecterez de mieux en mieux avec les éléments extérieurs et saisirez l’espace qui vous entoure.

La signature des plantes
Prix mis à jour le 25-05-2022 à 4:54 PM.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page