Vivre au naturel

Troc, jardin, peinture, isolation : 5 idées à piquer aux anciens

Inspirons-nous de la sagesse de nos aînés !

Nombreuses sont les pratiques d’antan dont la science révèle aujourd’hui le bien-fondé alors que la société moderne avait eu tendance à les rejeter. Ces bonnes pratiques d’autrefois qui ont fait leurs preuves siècle après siècle peuvent améliorer notre quotidien. Voici une sélection d’idées à piquer aux anciens !

La symbiose au jardin

Si les jardins de curé mêlaient les fleurs aux légumes, c’était pour des raisons utilitaires et non esthétiques. Les racines de l’œillet d’Inde, par exemple, exsudent un cocktail fatal aux vers de terre parasites. Quant aux capucines, leur teinte orangée fortement appréciée des pucerons, et leur parfum (des dérivés du glucose) attirent tant ces insectes qu’ils se détournent des autres plantes.

Idées à piquer aux anciens = association culturale au jardin,
Idées à piquer aux anciens : les associations de culture

Une peinture extérieure en piments naturels

En Suède au XVIIème siècle, pour protéger leurs maisons en bois tout en leur donnant une belle couleur rouge, les habitants de Falun conçoivent une peinture composée de scories de cuivre mélangées à de l’eau, de la farine de lin et de l’huile de lin. Au XIXème siècle, la formule est adaptée en France pour peindre les portes et les volets en utilisant des ocres naturelles à la place du cuivre. Grâce à leur opacité, ces pigments assurent une bonne protection contre les UVA et rendent le bois imputrescible. Une peinture économique et protectrice, 100 % écologique.

Peinture suédoise rose brun sur les murs d'une maison = Idées à piquer aux anciens
Peinture rustique et écologique

Bien isoler grâce au torchis

Du Néolithique (on en a retrouvé des traces sur un site du lac de Clairvaux dans la Jura) jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le torchis a été utilisé presque partout en France, avant d’être supplanté par le ciment. Le torchis est un mélange de terre limoneuse (riche en argile), de fibres (comme la paille) et d’eau. On en redécouvre aujourd’hui tous les atouts : bon marché et facile à fabriquer à partir des ressources locales, il présente une bonne inertie thermique. Capable d’absorber dix fois son poids en eau, il est efficace également pour lutter contre l’humidité. Des stages permettent d’apprendre à le fabriquer et à le poser.

Pas d’entraide, pas de maison 

Les villages ont longtemps reposé sur un système d’entraide, y compris pour la construction des maisons. On a ensuite recouru à des professionnels, à la fin du XIXème siècle. Après-guerre, face à la pénurie de logements, les associations Les Castors ont repris le coup de main entre voisins. « Les bénévoles s’engageaient à donner 2000 heures de leur temps en échange d’un logement », raconte Nathalie Grégoire, de la fédération des Castors de l’Ouest. Aujourd’hui, ils aident les autoconstructeurs dans leur projet.

Le retour du vintage

Depuis quelques temps, le vintage semble revenir à la mode. Les objets vintages et rétros ont la côte que ce soit des vêtements, des voitures, des téléphones, des consoles, baladeurs ou encore des meubles !

Alors même que ce sont les jeunes qui ont le plus facilement accès aux nouvelles technologies, ce sont aussi eux qui sont les premiers intéressés et touchés par ce phénomène du retour du vintage. Ce retour au vintage qui ne semble pas être passager souligne la réelle volonté de se rapprocher des objets du passé, et met en lumière une certaine forme de nostalgie.

Grâce à cet engouement pour les objets anciens, on voit réapparaître dans les magasins des pièces oubliées, parfois iconiques et indémodables !  Un des exemples frappant du retour du vintage est le retour du disque vinyle. Menacé d’extinction depuis l’arrivée des disques et du streaming, le vinyle a su résister et est devenu un objet convoité par les plus jeunes (multiplication des ventes par 5). Bientôt un retour du disque ?



De plus en plus de « Pop up » store, de boutiques en ligne, de friperies ou de comptes Instagram mode misent exclusivement sur la vente de pièces vintage.

Au-delà du domaine de la mode, les brocantes sont de plus en plus fréquentées et les Marketplace d’objets anciens se multiplient sur la toile.

Rocking chair, réveil, téléphone filaire... vintage et Idées à piquer aux anciens
Chiner dans les brocantes, l’une des bonnes idées à piquer aux anciens

Comment avoir une chambre vintage ?

Mais le vintage ne se résume pas seulement aux habits ! Il est complètement accessible de créer une atmosphère vintage dans une pièce, votre chambre par exemple !

Ces dernières années le style vintage est revenu en force dans le domaine de la décoration intérieure. Le rétro apporte tout de suite un certain cachet particulier dans vos pièces à vivre.

Le vintage permet d’apporter une touche d’originalité à votre chambre : vous pouvez tout à fait dénicher une pépite en chinant et ne pas vous contenter d’une lampe Ikea que vous retrouverez chez la majorité de votre entourage.

Beaucoup de passionnés écument les brocantes pour y dénicher des objets du quotidien chargés d’Histoire. Si vous optez pour une décoration de chambre vintage, cela apportera un côté cosy et authentique.

Voici quelques idées pour donner un look vintage à votre chambre : utiliser des matières brutes et les plus naturelles possibles, chiner des meubles anciens en brocante, ajouter des cadres anciens, utiliser des objets de récup (encombrants par exemple), ajouter des luminaires anciens.

Sur Pinterest vous trouverez des tonnes d’idées pour décorer votre chambre de façon vintage : Linge de lit : parure de lit, housse de couette, taie d’oreiller, meubles retapés.

Des idées à piquer aux anciens : nos conseils déco seconde main et occasion

Il existe de nombreuses façons pour aménager son intérieur en mode récup !

Voici quelques possibilités qui s’offrent à vous :

  • Utiliser des palettes pour créer des rangements, des bancs, des tables basses de jardin, des étagères, pour créer des supports pour vos aromates dans la cuisine.
  • Utiliser des caisses en bois pour créer vos rangements récup.
  • Chiner votre décoration d’intérieur et vos meubles dans des brocantes, en piochant dans les encombrants : vaisselles, bocaux.
  • Rénover d’anciens objets, leur donner une nouvelle vie pour ne pas les jeter : un coup de peinture, un peu de ponçage et le tour est joué ! Facile, non ?
  • Laisser libre court à votre imagination : pourquoi ne pas recouvrir ce vieux coussin troué avec le tissu de cette jolie robe qui ne vous va plus ?

Troc et échanges : des idées à piquer aux anciens

Au XVème siècle, le théologien Pierre Abélard offre son enseignement contre le gîte et le couvert. Les échanges monétarisés n’existent pas encore et c’est ainsi, par des opérations de trocs, que les hommes subsistent jusqu’au XVème siècle. Ils s’échangent presque tout contre un bœuf, du sel ou un service, construisant ainsi des réseaux qui reposent sur la confiance.

Chez les Romains se pratiquait même le mutuum, un prêt gratuit sans intérêt, entre pères de famille. Après une mauvaise récolte, on pouvait se faire avancer par un voisin de quoi tenir jusqu’à l’année suivante. Seule obligation : rendre la même quantité.

« Dans notre monde globalisé, les gens ont plus que jamais besoin d’entretenir des liens de proximité », souligne le sociologue Michel Lallement. « Un peu partout en France, on est en train de recréer des communautés de vie ».

Exemples d’idées à piquer aux anciens ou s’en inspirant : les SEL (services d’échange local), où l’on troque des biens et des petits services. Encore plus fort, le concept québécois du café « en attente » : un client paie pour deux produits, un qu’il consomme, un autre qui reste chez le commerçant jusqu’à ce qu’une personne dans le besoin vienne le demander.

Enfant donnant des livres à un adulte devant une boite à dons - Idées à piquer aux anciens
Don et troc de livres : des idées à piquer aux anciens

Pourquoi adopter un style rétro ?

Le Vintage c’est réconfortant !

Les objets rétros apportent une certaine forme de réconfort, ils nous rappellent des souvenirs d’enfance, comblent parfois une certaine forme de nostalgie. Ce sont des objets avec lesquels nous avons grandi et qui peuvent nous procurer des émotions positives.

Le Vintage c’est cool !

Style vintage rime souvent avec originalité et « cool » puisque la tendance est de plus en plus au respect de la planète et à la lutte contre la surconsommation. Pourquoi acheter un pull neuf alors que nous pouvons avoir une pièce unique, avec une histoire et qui nous permettrait en même temps de consommer plus raisonnablement ?

Le Vintage c’est qualitatif !

L’une des raisons qui pousse les individus à acheter de plus en plus rétro est la qualité de ces produits. Dans le passé, les matières utilisées pour confectionner les habits ou les meubles étaient plus résistantes. Vous garderez bien plus longtemps un jean vintage qu’un jean issu d’une marque de la fast fashion.

Où dénicher de vieux objets ?

Il est de plus en plus simple de dénicher des vieux objets. Les endroits spécialités dans l’ancien se multiplient grâce à l’engouement face au phénomène du vintage.

Pour trouver la perle rare, vous pouvez aller faire un tour dans ces différents endroits :

  • Les brocantes, marchés aux puces, vide-greniers ;
  • Les sites de revente seconde main entre particuliers ;
  • Les sites de revente spécialisés  ;
  • Des boutiques de revente solidaire : Emmaüs etc. ;
  • Les antiquaires ;
  • Des évènements Vintage, des salons ;
  • Les salons ou conventions qui rassemblent les passionnés ;
  • Les réseaux sociaux : comptes Instagram spécialisés dans les pièces vintage.

Vous avez donc l’embarras du choix !

Les avantages de la seconde main

Acheter seconde main présente de nombreux avantages écologiques et économiques.

Le Vintage c’est moins cher ! Que vous achetiez sur un site de vente d’objets de seconde main ou en brocante, vous aurez souvent la possibilité de négocier les prix ! Les encombrants c’est gratuit … Le fait main également. Le Vintage, la récup, à l’exception des pièces rares, d’objets de collection est globalement beaucoup plus économique que d’acheter neuf.

Le Vintage c’est bon pour la planète ! Récupérer un objet ancien est moins polluant : pas de transport depuis l’autre bout du monde, pas de ressources nouvelles prélevées pour fabriquer cette pièce etc.

Alors qu’attendez-vous ? C’est parti, retournez fouiller dans votre placard ou votre grenier pour y dénicher des pépites oubliées ! Laquelle de nos « idées à piquer aux anciens » vous séduit le plus ?

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page