L’hydroponie ou comment cultiver des plantes hors-sol ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’hydroponie ? Cette technique consiste à cultiver des plantes hors-sol et dans l’eau.


Cette méthode de production présente des avantages, mais aussi quelques inconvénients. Alors si vous souhaitez en savoir plus sur la culture hydroponique, cet article vous sera très utile. Voici un petit guide sur l’hydroponie : définition, fonctionnement, avantages, inconvénients, plantes à utiliser…

Des explications sur la bioponie et l’aquaponie sont aussi données dans cet article.

Hydroponie : en quoi cela consiste-t-il ? 

Comme indiqué dans l’introduction, l’hydroponie consiste à cultiver des végétaux hors-sol et dans l’eau. Si vous souhaitez tenter la culture hydroponique, les racines de vos végétaux devront être soit plongés dans un substrat irrigué par une solution nutritive soit trempés directement dans cette dernière.




Votre substrat peut être constitué de perlite, billes d’argiles, laine de roche… et votre solution nutritive doit être composée d‘eau et d’engrais liquide. Votre solution nutritive doit bien être dosée afin qu’elle soit riche en oligo-éléments essentiels à la bonne santé de vos plantes.

La culture hydroponique

Quelles sont les plantes qui peuvent être utilisées en hydroponie ? 

Dans la culture hydroponique, une très grande majorité de plantes potagères peut être cultivée (légumes-fruits, légumes-feuilles…).

Vous pouvez également planter des fleurs comme les orchidées qui se prêtent très bien à ce type de culture.



Le fonctionnement de l’hydroponie 

Dans la culture hydroponique traditionnelle, les plantes sont cultivées sous serre. Les plantes sont disposées directement sur le sol ou sur des tables recouvertes de substrat. Un système d’irrigation apporte l’essentiel (eau et nourriture) à chaque plante.

Une culture hydroponique verticale peut aussi être mise en place. Ici, le fonctionnement est le même à une différence : les plantes sont mises dans un hangar ou un container.

Quoi qu’il en soit, la qualité de l’eau est importante dans la culture hydroponique. En effet, sans une qualité d’eau irréprochable, le développement des plantes ne sera pas optimal.

Les différents systèmes de la culture hydroponique

Pour la culture hydroponique, deux solutions existent :

  • L’hydroponie active possible grâce à un système d’irrigation comme le goutte-à-goutte.
  • L’hydroponie passive qui consiste à faire monter la solution nutritive au niveau des racines.

Comment réaliser un système hydroponique chez soi ? 

Construire un système de culture hydroponique est assez simple. Voici les étapes à suivre :

  • Choisissez un récipient qui servira de réservoir.
  • Si votre récipient est transparent, peignez-le en noir et laissez sécher.
  • Prenez du polystyrène et découpez-le selon la largeur de votre récipient.
  • Découpez des trous puis déposez vos pots dans chaque trou (pensez à les espacer).
  • Choisissez une pompe capable d’apporter de l’oxygène à vos plantes.
  • Reliez la pompe à l’arrivée d’air.
  • Installez le système hydroponique. Pour cela, mettez la solution nutritive dans votre réservoir, déposez votre plaque de polystyrène sur le réservoir, faites passer l’arrivée d’air dans le trou, mettez du substrat dans chaque pot et déposez une plante dans chaque pot. Mettez en route votre système hydroponique.
Système de la culture hydronique
Système de la culture hydroponique



L’hydroponie avec les poissons : l’aquaponie

Comme expliqué au début de cet article, l’hydroponie consiste à faire pousser des plantes hors-sol. En revanche, si vous les faites pousser avec de l’eau provenant de poissons d’élevage, ceci s’appelle l’aquaponie.

Ces deux techniques présentent de nombreux points communs. En effet, l’aquaponie est composée à 50% d’hydroponie et ces deux méthodes utilisent de l’eau oxygénée pour tremper les racines des plantes.

L’hydroponie biologique : la bioponie

Si vous souhaitez mêler bio et culture hors-sol, cela s’appelle la bioponie. La principale différence entre l’hydroponie et la bioponie est au niveau de la nutrition. En effet, dans la culture hydroponique, la nutrition est minérale alors que pour la bioponie les éléments nutritifs sont apportés sous forme de matière organique indirectement assimilables.

Quels sont les avantages et inconvénients de l’hydroponie ? 

Les avantages 

  • L’hydroponie a deux principaux avantages : cultiver des plantes sans sol et gagner en productivité (rendements importants et croissance élevée).
  • Avec la culture hydroponique, il est inutile de désherber les plantes et l’utilisation d’insecticide est minime.
  • L’hydroponie permet également de faire des économies d’eau non négligeables.
  • Enfin, avec la culture hydroponique, vous pouvez cultiver des plantes en toute saison.

Les inconvénients

Malgré ses avantages intéressants, la culture hydroponique présente des inconvénients qu’il est important de prendre en compte.

  • Tout d’abord, lorsque la plantation est effectuée sous serre, d’importantes dépenses sont engendrées (électricité, chauffage…). L’hydroponie n’est donc pas écologique, de ce point de vue.
  • La solution nutritive doit également être renouvelée de manière régulière. De l’eau riche en oligo-éléments et minéraux est donc rejetée et cette dernière peut avoir des effets néfastes sur l’écosystème.

Pour aller plus loin

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *