Le Husky, ses si beaux yeux bleus !

Les  yeux bleus du Husky ont fait sa réputation. Son caractère a fait le reste : totalement dénué d’agressivité, il a l’apparence du loup avec un caractère d’agneau… sociable. Découvrez son histoire, ses origines et son affectueux caractère.


L’histoire

« Enroué », telle est la signification de «Husky» en tchoukthe, peuple toujours existant aux confins sibériens de la mer de Béring. Ce nom est en référence à l’aboiement de ce chien, associé au traîneau !

Les Tchouktches (ils existent toujours, au nombre de 15 000 sur les rives de l’océan Arctique) se sont toujours appliqués à écarter les Huskies les plus agressifs, de manière à disposer de bons chiens de traîneaux, aptes à garder une maison mais en même temps à jouer avec les enfants.

Les legendes

La légende veut qu’il soit le croisement d’un loup dont la morphologie, et de la lune dont sa queue a la forme d’un croissant.

La même légende voudrait que les Huskies hurlent à la lune, tout comme les loups, pour lui demander de (re)descendre sur Terre : sans doute pour vivre une nouvelle lune de miel.




le husky
Prix EUR 9,50
Au début du XXe siècle, ils se font connaître du reste du monde : lors de la All Alaska Sweeptakes, une course de plus de 600 kilomètres, dans laquelle un marchand de fourrures d’Alaska met en lice un attelage de neuf Husky. Ils monteront en quelque sorte sur le podium, en décrochant la troisième place !

Un écossais impressionné par la performance des Husky, les fit connaître en Europe.

Aujourd’hui, en France, si l’on se retourne au passage d’un Husky, peut-être a-t-il quelque lien avec le club « Siberian Husky France », créé en 1992.

Une association toujours bon pied, bon œil : la dernière « spéciale Husky France » s’est tenue le 25 juin dernier à Châtellerault.

A la clef, le titre de « champion de France de beauté », ce qui se conçoit tant le Husky est photogénique : une beauté qui prend aussi en compte son aptitude au travail, l’un ne va évidemment pas sans l’autre.



Le Hushky, ses si beaux yeux bleus !

Grand Nord

A moins que cela ne vous rappelle « Le dernier Trappeur » de Nicolas Vanier. L’aventurier spécialiste du Grand Nord  y met en scène l’un des derniers trappeurs du Yukon canadien Norman Whinter, vivant avec sa compagne indienne Nebraska et leurs chiens de traîneaux, de superbes Huskies : un attelage qui leur servait à aller en ville une fois l’an, chercher des allumettes et des bougies, avant de mieux s’en retourner à la solitude et à la beauté de la nature.

Ses multiples expéditions nordiques (l’« Odyssée  sauvage » à la télévision), mais aussi son implication pédagogique en faveur de la préservation de l’environnement et auprès des personnes en situation de handicap (association « Fauteuils glissants ») nous ont rendu familier le terme de « musher », qui signifie meneur de traîneau à neige tiré par un attelage de chiens.

L’aspect, ces fameux yeux

De taille moyenne (60 centimètres au garrot pour une trentaine de kilos), il ressemble à sa fonction d’origine : traîner une charge à allure régulière et vitesse modérée.

Très équilibré dans ses proportions, il est bien musclé et sans poids superflu.



Légèrement obliques ses yeux suscitent l’admiration dès lors qu’il sont bleus. Mais ils peuvent être marrons ou vairons, voire hétérochromes (eh oui, des yeux bicolores) !

Quant à son poil, ce chien ne doit jamais être caché par lui : son profil doit rester bien détaché, avec ses petites oreilles triangulaires droites au-dessus de la tête. Quant à sa queue en forme de lune, il la porte en faucille, qui jamais ne lui retombe sur le dos.

Une fourrure sans épaisseur superflue, mais bien adaptée aux froids polaires de ses origines, de couleur blanche comme neige à noire. Non, il n’y a pas que des Huskies blancs aux yeux bleus !

Découvrez aussi… D’autres races de chiens

Husky : un caractère dénué d’agressivité

A défaut de se lancer dans la carrière de musher, le choix ce ce chien est souvent gouverné par l’envie d’avoir un chien le plus proche du loup en apparence, mais sans les inconvénients !



Il ignore totalement l’agressivité et n’est pas méfiant envers les inconnus : ce n’est pas un chien de garde ! Il n’est pas possessif non plus.

Parfait pour les enfants

Sans aucun danger pour les enfants, il est un compagnon parfait, joyeux et très affectueux : même s’il ne s’intéresse pas à la compagnie des tout-petits.

Éveillé et joueur, il est de tempérament sociable, mais également très indépendant : un fugueur par atavisme.

Si votre jardin n’est pas clôturé, votre cher chien pourrait instinctivement prendre la poudre d’escampette : ce n’est pas qu’il vous méprise mais, c’est sa nature, les grands espaces d’abord.

D’ailleurs, il préfère nettement vivre en meute : simplement, vous n’êtes pas un autre chien, et il le sait.



Husky, un chien affectueux
un chien affectueux

On ne peut pas avoir plaisir à se dégourdir les pattes en traversant de part en part l’Alaska et se sentir à l’aise en appartement. Votre chien a résolument besoin d’exercice.

A défaut d’entreprendre des expéditions hors du commun, ne le privez jamais de ce besoin de se dépenser : en vertu de son caractère indépendant, il ne vous le demandera même pas. Simplement, il prendra l’initiative de vous mettre à sac votre appartement.

Un deux pièces-cuisine ou un Husky, il faut choisir : le plus malheureux ne sera peut-être pas celui que vous croyez…

En résumé, c’est un chien attachant qui a le goût de la liberté.



Élevage

Petit détail qui a son importance, il mue deux fois par an, à raison de trois semaines environ. Des poils partout ? Non, hormis ces deux périodes, ce chien ne perd pas ses poils.

Si vous êtes décidé, attention à ce que votre Husky soit bien inscrit au « LOF ». Question de choix : les dons sont souvent des Husky non LOF.

Au moment de son acquisition, demandez :

  • La certification LOF (Livret des Origines Français) garantissant son pedigree.
  • Un certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • Le carnet de vaccination à jour et dûment signé par un vétérinaire.

Prix

Un chien de cette race vaut environ 500 euros.

D’autres chiens de type Spitz

Voici les autres chiens de type Spitz et de type primitif :

D’autres conseils pour rendre votre chien heureux

Voici quelques conseils pour prendre soin de votre compagnon au quotidien et de façon naturelle :




Outbrain

Comments

  1. fiorani says

    C’est vraiment un profil hyper concentré que vous faites du husky ……Il n’a pas que des qualités et son éducation peut s’avérer qqpeu difficile pour des personnes qui ne connaissent pas ses spécificités….J’en ai moi meme 6 et c’est un véritable défit …..Mais quand ce chien est en harmonie avec votre personnalité c’est un compagnon de sport et de vie formidable mais gare a la huskymania …….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *