Bien-être et santé

Huile essentielle de gingembre : coup de fouet dans le flacon !

Un concentré d’énergie

Avec ses fragrances chaudes et épicées, l’huile essentielle de gingembre s’invite régulièrement dans les plus grands parfums de luxe. Mais ses nombreuses vertus dépassent bien largement cette finalité beauté : réputée digestive, tonique et aphrodisiaque, elle constitue une alliée de choix en aromathérapie. Partons à la découverte de ce petit rhizome pour le moins étonnant !

Huile essentielle de gingembre : un rhizome au caractère bien trempé

Ne l’appelez plus « racine » ! Appartenant à la famille des zingibéracées, le gingembre (Zingiber officinale) se présente comme un rhizome à la peau grise et à la chair jaunâtre. Originaire d’Inde et largement cultivé en Asie du Sud-Est, il est convoité depuis des millénaires pour ses propriétés organoleptiques et thérapeutiques.

Consommé frais ou en poudre, il confère une touche thaï affirmée à nos woks de légumes. Confit, il sublime à merveille un muffin à la banane. Mais les amateurs de sushis le préfèrent certainement mariné dans du vinaigre, pour se rincer le palais entre deux bouchées.

Et en aromathérapie ? Obtenue par distillation à la vapeur d’eau du rhizome, l’huile essentielle de gingembre se caractérise par une teinte oscillant entre jaune pâle et ambre clair. Son parfum développe quant à lui des notes de citron vert vives et piquantes. Une forte personnalité dotée d’un large potentiel d’action !

Quels sont les bienfaits de l’huile de gingembre ?

Un anti-inflammatoire et antalgique puissant

L’huile essentielle de gingembre renferme majoritairement des sesquiterpènes – dont les gingérols – qui atténuent grandement les douleurs d’origine musculaire et articulaire : crampes, raideurs, rhumatismes, entorses, foulures…

Huile essentielle de gingembre contre l’arthrose

Elle s’avère donc particulièrement bénéfique pour diminuer les désagréments liés à l’arthrose, pathologie associée à une dégénérescence progressive des cartilages. Par ailleurs, elle apaisera toute inflammation articulaire aiguë ou chronique – de type arthrite. Diluez-la dans une huile végétale à hauteur de 15 à 20 % grand maximum, et massez l’articulation concernée jusqu’à pénétration complète.

Un anti-infectieux des voies hautes et basses

Avec ses propriétés antibactériennes et décongestionnantes, elle participe également à combattre un large éventail d’infections touchant la sphère ORL : rhume, sinusite, bronchite, mais aussi la fameuse grippe saisonnière.

Pour désencombrer les voies respiratoires, une application cutanée en dilution à 20 % dans de l’huile de nigelle, au niveau du thorax et du haut du dos, peut être envisagée.

Une aide contre les troubles digestifs

Constipation, diarrhée ou ballonnements :  rien ne l’effraie ! Antispasmodique, l’huile essentielle de gingembre possède toutes les cartes en main pour réguler le transit et soulager les douleurs intestinales.

Anti nauséeuse par excellence, elle est préconisée en cas de mal des transports : déposez-en quelques gouttes sur un mouchoir et respirez-le de temps en temps pendant votre trajet.



Un tonique général redoutable

Résolument dynamisante, l’huile essentielle de gingembre replace le soi physique et psychologique sur les rails de la vitalité.

Huile essentielle de gingembre pour les cheveux

Employée dans un shampoing, à hauteur d’une ou deux gouttes, elle stimule efficacement la pousse des cheveux. Combinée dans une synergie avec une huile essentielle de pamplemousse – ou de romarin à cinéole pour les non-asthmatiques – elle préviendra la perte capillaire.

Huile essentielle de gingembre pour le drainage lymphatique

En relançant la circulation de la lymphe, véritable « station d’épuration », le drainage lymphatique manuel faciliterait l’élimination des toxines. Il réduirait notamment jambes lourdes, œdèmes, ou cellulite. Conjuguer ce massage thérapeutique avec l’huile essentielle de gingembre optimiserait son action.

Attention toutefois : ce soin doit être entrepris uniquement sur avis médical. Certaines pathologies (tumeurs malignes, tuberculose, insuffisance cardiaque, phlébite…) constituent des contre-indications majeures. Parlez-en à votre professionnel de santé.

Gingembre
Gingembre

Huile essentielle de gingembre pour le système nerveux

Sur le plan mental et subtil, l’huile essentielle de gingembre symbolise l’ancrage et la force intérieure. Elle accompagnera une personne extrêmement fatiguée, en proie au pessimisme ou au désespoir, en lui insufflant l’énergie nécessaire pour surmonter ses obstacles.

Si vous êtes plutôt sujet au stress ou au surmenage, vous tirerez profit de ses effets relaxants et stabilisants. Pour ce faire, utilisez-la plutôt en diffusion atmosphérique lors d’une séance de méditation – ou durant tout autre instant détente.

Huile de gingembre aphrodisiaque : vrai ou faux ?

Avec tous les pouvoirs légendaires qu’on lui prête, difficile de démêler le mythe de la réalité. Pourtant, le gingembre conforte sans mal sa réputation ! En bon tonique sexuel, il peut effectivement se targuer de rebooster la libido et de vaincre l’impuissance. Appliquez 3 gouttes d’huile essentielle diluées à 20 % dans une huile végétale, en vous attardant le long de la colonne vertébrale, dans le bas du dos et du ventre. Renouvelez l’opération 2 fois par jour pendant 10 jours.

Nuance importante tout de même : si la gent masculine semble particulièrement réceptive à ses signaux érotiques, les femmes y restent parfois plus hermétiques. Mesdames, si son parfum enivrant vous laisse de marbre, troquez-la plutôt pour la séduisante huile essentielle d’ylang ylang totum.

Comment utiliser l’huile essentielle de gingembre ?

Comme toutes les huiles essentielles, elle requiert un usage maîtrisé. Rappelons au passage que nos conseils ne se substituent en aucun cas au diagnostic d’un médecin, ou au conseil d’un praticien en aromathérapie.

Par mesure de précaution, nous vous déconseillons d’utiliser l’huile essentielle de gingembre chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez l’enfant de moins de 3 ans.

Dermocaustique, elle sera toujours préalablement diluée dans une huile végétale, à hauteur de 20 % grand maximum.

Et l’huile essentielle de gingembre en voie orale ?

Généralement à visée digestive, son ingestion demeure soumise à prescription médicale. En trace sur le palais, elle stimulerait notamment l’appétit par ses vertus apéritives.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer