Bien-être et santé

Huile essentielle de clou de girofle : attention, puissance !

L’incontournable du dentiste

Vous avez encore en mémoire votre dernière visite au cabinet dentaire ? Vous êtes familier de l’odeur si particulière des bains de bouche ? L’huile essentielle de clou de girofle ne devrait pas vous dépayser ! Principalement connue pour soulager les maux de dents, elle recèle bien d’autres vertus… à condition toutefois de l’employer à bon escient. Décryptage de cette petite dynamite de l’aromathérapie.

Huile essentielle de clou de girofle : origine et fabrication

Avant de finir dans le flacon, l’huile essentielle de clou de girofle commence son aventure sur les rameaux du giroflier. Cet arbre indonésien, pouvant atteindre 20 m de haut, présente des fleurs blanc rosé aux sépales rouge vif.

Quid du clou de girofle ? Il désigne simplement un bouton floral récolté avant son éclosion, puis séché au soleil. Il prend alors la couleur brun foncé qu’on lui connaît. Un petit bourgeon sec qui a su se démarquer en phytothérapie par ses propriétés analgésiques et anesthésiques, mais également en cuisine : il s’invite notamment lors des fêtes de Noël dans le vin chaud et le pain d’épices.

En aromathérapie, pas de surprise : l’huile essentielle de clou de girofle (Eugenia caryophyllata) est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des clous séchés.

Distillerie pour les huiles essentielles
Distillerie pour les huiles essentielles

Quelles sont les vertus de l’huile essentielle de clou de girofle ?

Huile essentielle de clou de girofle pour soulager les rages de dent

En renfermant 75 % d’eugénol, l’huile essentielle de clou de girofle constitue un anesthésiant local de choix qui estompera – durant au moins quelques heures – maux de dents et douleurs buccales.

En cas de suspicion de carie ou d’abcès dentaire, diluez-la dans une huile végétale à hauteur de 1 à 3 % grand maximum et appliquez le mélange sur la zone atteinte : vous pourrez ainsi attendre plus sereinement votre rendez-vous chez le dentiste.

Un aphte vous picote la langue ? Optez pour une synergie avec du tea tree et du laurier noble à 10 % maximum dans une huile végétale – pour les non-asthmatiques uniquement.

Huile essentielle de clou de girofle et gencive

Elle apaisera également les gingivites. Pour ce faire, fabriquez vous-même votre bain de bouche : combinez cette huile à part égale avec de la lavande vraie, de la menthe poivrée et de la myrrhe et diluez-les à 20 % dans une huile végétale.

Prélevez ensuite 6 gouttes de la synergie, et mélangez-les à 3 cuillères à soupe d’eau ou d’hydrolat de laurier noble. Rincez-vous ensuite la bouche avec cette préparation.



Un anti-infectieux à large spectre

En plus de ses propriétés antalgiques, l’huile essentielle de clou de girofle se révèle un anti-microbien polyvalent : antiviral, antibactérien et antifongique ! Elle parviendrait d’ailleurs à contrer les bactéries résistantes aux antibiotiques comme Staphylococcus aureus, Escherichia Coli, Listeria monocytogenes, Campylobacter Jejuni et Candida albicans. Par ailleurs, son action antipyrétique – qui abaisse la fièvre – en fait un complément intéressant en cas d’infection aiguë.

On comprend donc tout son intérêt en soins dentaires pour endiguer la prolifération d’agents pathogènes. Mais elle ne s’arrête pas en si bon chemin ! Elle peut s’employer en cas de gastro-entérite, ou plus généralement lors de diarrhées ou de colites dues à une parasitose : son action antispasmodique atténuera par la même occasion les crampes intestinales.

Elle peut aussi venir à bout d’une mycose de l’ongle en l’associant à du tea tree, mais impatients s’abstenir : selon l’étendue de la lésion, un traitement de plusieurs semaines s’impose.

Huile essentielle de clou de girofle sur les cheveux

Antiparasitaire, l’huile essentielle de clou de girofle contribue à l’éradication des poux.

Une lotion express ? Mélangez une dizaine de gouttes de clou de girofle dans un bol d’huile de margousier, ou à défaut d’huile d’olive. Frictionnez longuement tout le cuir chevelu avec la préparation, puis laissez poser 2 ou 3 heures en recouvrant d’un foulard. À renouveler si besoin dès le lendemain.

Un stimulant et tonique général

Vous souffrez d’une fatigue physique intense ? L’huile essentielle de clou de girofle jouit de propriétés neurotonique et hypertensive, en activant l’axe hypothalamo-hypophysaire. Toutefois, elle ne conviendra pas aux personnes épuisées nerveusement : celles-ci se tourneront plus facilement vers des huiles essentielles rééquilibrantes comme le petit grain bigarade, ou plus revigorantes comme le pin sylvestre.

Comment utiliser l’huile essentielle de clou de girofle ?

Remarquable, certes, mais redoutable : revers de la médaille, l’huile essentielle de clou de girofle ne fait pas partie des plus simples d’utilisation. Elle requiert un certain nombre de précautions d’usage qu’il est bon de rappeler.

Pour éviter tout faux pas, nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin ou d’un conseiller en aromathérapie dûment formé.

L’aromathérapie, l'art de se soigner par les huiles essentielles
L’aromathérapie, l’art de se soigner par les huiles essentielles

Huile essentielle de clou de girofle chez la femme enceinte : bonne ou mauvaise idée ?

Première chose à savoir : l’huile essentielle de clou de girofle est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans. La voie orale est encore plus délicate, et sera proscrite en-dessous de 10 ans.

Huile essentielle de clou de girofle : dangers et conseils

Avec sa haute teneur en eugénol, une molécule de la famille des phénols, l’huile essentielle de clou de girofle est particulièrement dermocaustique et hépatotoxique. Elle est donc notamment déconseillée aux personnes souffrant d’une atteinte au foie – type insuffisance hépatique.

Ma Bible des huiles essentielles
Prix mis à jour le 29-11-2020 à 10:56 PM.

Par voie cutanée, utilisez-la diluée à hauteur de 20 % grand maximum dans une huile végétale, voire 10 % idéalement. Pour un adulte, nous vous préconisons de ne pas dépasser 15 gouttes par jour, réparties en 3 prises, pendant une durée totale de 6 jours.

Au-delà, la prise d’huiles essentielles hépatoprotectrices, comme la livèche ou le citron zest, sera nécessaire. Une fenêtre thérapeutique sera également instaurée, afin de laisser le foie se régénérer. Rapprochez-vous pour cela d’un spécialiste de santé qualifié qui ajustera le traitement et surveillera vos paramètres biologiques.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer