Plantes médicinales

Harpagophyton : un anti-inflammatoire naturel et efficace

Tout savoir sur une des alternatives incontournables aux anti-inflammatoires de synthèse

L’harpagophyton, autrement appelé les griffes du diable, est une racine africaine dont les propriétés en faveur du bien-être notamment de vos articulations et douleurs musculaires est reconnue. Anti-douleur et anti-inflammatoire naturel, il s’avère être une excellente alternative aux médicaments de type Ibuprofène dans le cas de traitement de douleurs mineures.

Quels sont les bienfaits de l’harpagophytum ?

L’harpagophyton est une plante rampante qui pousse au sud de l’Afrique (Namibie, Afrique du Sud, Bostwana). Elle est utilisée depuis des siècles par ces population africaines afin de lutter contre les problèmes digestifs de type ballonnements et flatulences voire pour atténuer les troubles du foie.

Cette plante est aussi appelée « griffes du diables » ou harpagophytum.

Harpagophytum : un médicament naturel contre les crises inflammatoires dont l’arthrose

Aujourd’hui, très appréciée des sportifs, elle peut être utilisée par anticipation ou en traitement des douleurs musculaires légères à modérées.

Mais c’est principalement contre les douleurs articulaires comme les sciatiques, les tendinites et même l’arthrose que les griffes du diable sont utilisées.

A ce titre, plusieurs études ont confirmé son efficacité pour la santé jusqu’à sa reconnaissance par les autorités sanitaires.

  • L’Organisation mondiale pour la santé reconnaît comme « cliniquement avéré » l’usage de l’harpagophyton « dans le traitement des douleurs liées aux rhumatismes », et comme « traditionnel » son usage dans « la perte d’appétit, les troubles digestifs et les tendinites ».
  • La Commission scientifique européenne en phytothérapie reconnaît son usage traditionnel dans « le traitement symptomatique de l’arthrose douloureuse, les douleurs lombaires, la perte d’appétit et les troubles de la digestion ».

Les composants essentiels de l’harpagophytum pour garantir ses vertus

Les bienfaits des griffes du diable proviennent de sa composition particulière en actifs concentrés dans ses racines.

Tout d’abord, ces principaux composés sont des glycosides irridoïdes. Parmi eux, on retrouve l’harpagide et la procumbide. C’est bien de ces molécules que l’harpagophyton tire toutes vertus anti-inflammatoires. Elles sont renforcées par la présence de flavonoïdes aux mêmes bienfaits.

C’est pourquoi il est recommandé à l’achat de vérifier la teneur en harpagide de la solution ou des gélules.

En plus, vous y trouverez de la vitamine C et des minéraux : du calcium, du phosphore, du fer, du cuivre, du magnésium et du potassium.



Harpagophyton : quand et comment utiliser cette plante en toute sécurité ?

Une plante médicinale à consommer en gélules

L’harpagophytum se trouve facilement dans les commerces sous forme de gélule. Elles sont fabriquées à partir d’extrait sec hydro alcooliques contenant la dose journalière réglementaire, soit 3g/jour.

Dans le cadre de douleurs articulaires mineures et d’inflammation musculaire, une prise quotidienne de gélule pendant une durée de quatre semaines aura un impact bénéfique sur vos gênes légères.

En revanche, en cas d’arthrose, il est fortement recommandé de s’assurer que ses produits de phytothérapie à base d’harpagophyton contiennent entre 1 et 2 % d’harpagosides (ou environ 3 % de gluco-irridoïdes).

Harpagophyton séché et coupé dans un bol blanc et cuillère en bois
Plante séchée

L’harpagophyton sous forme de teinture-mère

L’harpagophytum sert également à la fabrication des teintures-mères. Ce procédé consiste en la macération de la plante fraîche dans une solution hydro-alcoolique pour en extraire ses meilleures vertus.

En vente dans le commerce sous cette forme, préférez une composition durable et issue de l’agriculture biologique. La posologie recommandée s’étale sur une durée de trois semaines à raison de 75 gouttes maximum par jour diluées dans de l’eau.

Harpagophytum en tisane ou décoction

Sous forme de poudre issue de la racine séchée, elle peut être consommée en décoction à raison d’une cuillère à café de poudre pour une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser pendant une quinzaine de minutes.

Vous trouverez également facilement dans le commerce des sachets de tisane contenant de l’harpagophytum procumbens.

Les autres modes de consommation de cet anti-inflammatoire naturel

L’usage externe est peu recommandé car il serait peu efficace.

Dans tous les cas, avant de vous tourner vers cette méthode de soin, demandez l’avis à votre médecin ou votre pharmacien. En effet, les griffes du diable peuvent présenter certains effets indésirables qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Racine cronée, posée sur le sol de l' Harpagophyton
La griffe du diable

Contre indications et précautions d’emploi : quels sont les effets secondaires de l’harpagophytum ?

Employées à long terme, les griffes du diable peuvent causer des troubles gastro-intestinaux (diarrhées et nausées), des maux de tête ou des réactions allergiques cutanées.

Ce traitement naturel est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes ; aux personnes présentant des troubles de la coagulation, des troubles cardiaques et des ulcères.

Aussi, il présente des effets indésirables lorsqu’il est couplé à la prise d’anti-coagulants, d’anti-hypertenseurs ou de traitements hypoglycémiants.

En cas de contre-indications, des alternatives naturelles existent

Évidemment, il est toujours possible pour les personnes souffrant de douleurs inflammatoires et souhaitant aller vers de solutions naturelles de s’orienter vers des alternatives à ces fameuses griffes du diable.

Quelles plantes pour soigner l’arthrose ?

Concernant les douleurs articulaires et musculaires, deux plantes sont particulièrement recommandées. La reine des prés et le saule blanc.

Le saule blanc est la plante à l’origine de la fabrication de l’aspirine. Il contient des flavonoïdes qui présentent des qualités anti-inflammatoires.

La reine des prés, elle, est en plus connue pour son potentiel antalgique.

Du côté des troubles digestifs

Le gingembre ou le curcuma que vous pouvez intégrer dans votre régime alimentaire de façon durable ou de façon plus ponctuelle en infusion par exemple.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page