La grotte de sel, une mine de bienfaits

Très en vogue, chaque ville en veut une. D’ailleurs, Paris a désormais la sienne : une « grotte de sel ».


L’halothérapie ? Le soin des voies respiratoires par le sel.

Le sel est réputé nocif pour la santé : lorsque nous en ingérons à l’excès par notre alimentation.

Il est, entre autres, source d’hypertension et est déconseillé pour les articulations. C’est sans connaitre les bienfaits de la grotte de sel…

En Ukraine pourtant, l’hôpital de Solotyvno spécialisé dans en allergologie, prescrit des cures dans des grottes de sel, à ses patients asthmatiques. Une pratique qui a essaimé en Allemagne, en Autriche, puis dans toute l’Europe jusqu’en Espagne, et a même traversé l’Atlantique.

Dans les années 50, le physicien polonais Feliks Boczokwski constatait de façon empirique, que les mineurs travaillant dans les mines de sel avaient moins de problèmes pulmonaires que la moyenne.




D’où alors, l’idée de cures pour les personnes atteintes de tuberculose.

Grotte de sel
Grotte de sel

Grotte de sel : dégager les voies respiratoires

En Ukraine, les curistes descendent toujours à 300 mètres de fond, pour s’imprégner de l’air humide, chargé en ions négatifs, en oligo-éléments et en sels minéraux, d’une grotte naturelle.

D’où l’autre nom de « spéléo-thérapie » de cette pratique, à raison de plusieurs jours par cure.



De fait, l’air hermétique d’une grotte de sel est riche en magnésium, potassium, iode, sélénium, calcium, fer, zinc, cuivre, chrome, fluor, lithium, silice, phosphore, brome, aluminium, vanadium, cobalt…

Une exception de taille, les grottes de sel sont exemptes de bactéries !

Une ambiance apaisante, qui décongestionne les voies respiratoires et libère les muqueuses. En grotte de sel naturelle, la cure consiste en un après-midi ou une nuit passés dans la grotte, allongé sur un lit.

Depuis les années 80, des « grottes de sel » artificielles équipent salles de fitness et de remise en forme : pas la peine d’y rester aussi longtemps, trois-quarts d’heure auraient un bienfait équivalent à un week-end au bord de la mer !

A qui s’adresse l’halothérapie ?

A toute personne souffrant de problèmes respiratoires, de la sinusite à la bronchite chronique.



Mais elle est très intéressante aussi pour se défaire de la toux du fumeur : à la condition d’avoir pris la décision préalable (!).

Grotte de sel
Grotte de sel

Le sel est également bon pour certaines peaux : ainsi l’halothérapie est-elle conseillée en cas d’eczéma.

Elle soulagerait aussi les otites chroniques, voire renforcerait le système immunitaire.

Hormis les personnes hypotendues et celles souffrant d’hyperthyroïdie, une simple séance ne fait pas de mal. Elle est très apaisante.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *