Bien-être et santé

Le griffonia, l’alternative naturelle aux antidépresseurs

En Afrique de l’Ouest, on ne prend pas de Prozac : parce qu’on ne déprime pas ? Non, parce le griffonia y est un antidépresseur naturel : un concentré de 5-htp, le précurseur de la sérotonine.

Griffonia : quelle est cette plante ?

C’est en quelque sorte le couteau suisse de la pharmacopée africaine.

Le griffonia (Griffonia simplicifolia) fait pleinement partie de la pharmacopée de l’Afrique de l’ouest : cette liane des forêts et savanes sert tout à la fois d’aphrodisiaque, d’antibiotique, de remède contre les troubles digestifs, les maux de tête, la cicatrisation et, ce qui nous intéresse le plus, les troubles de l’humeur.

L’intérêt du griffonia est la forte concentration de 5-HTP dans les graines de ses gousses, un acide animé précurseur de la sérotonine, chez l’humain neurotransmetteur qui sert de régulateur de l’humeur, l’anxiété, l’appétit et le sommeil.

Le griffonia, un véritable anti-dépresseur naturel
Le griffonia, un véritable anti-dépresseur naturel

Le 5-htp est donc une forte concentration, à l’état naturel, de l’acide aminé indispensable à la fabrication de la sérotonine.

Une plante naturelle VS un élément de synthèse

Dans l’alimentation occidentale, il y a une étape de plus : le tryptophane, autre acide aminé contenu dans les aliments protéinés (viande rouge, œufs, lait, certains végétaux comme les lentilles, les épinards et les haricots verts) est transformé par le foie en 5-htp.

En cas de déficience en sérotonine, les antidépresseurs prescrits sont des des IRS, des Inhibiteurs sélectifs du Recaptage de la Sérotonine : leur nom indique qu’ils empêchent la déperdition de sérotonine, celle qui est recapturée par les synapses, les interfaces entre les neurones.

Or, aux États-Unis en 1989, 1500 cas de myalgie éosinophile (affection neurologique à symptôme grippal incurable, potentiellement mortelle) dont 38 décès, se sont déclarés à la suite d’une supplémentation en tryptophane.

Le 5-htp du griffonia est alors apparu comme une solution de rechange : avec le double avantage d’être naturel, et de squeezer l’étape de transformation du tryptophane en 5-htp. Cette étape en moins n’est pas anodine : car une fois transformé par le foie en 5-htp, le tryptophane doit encore passer la barrière hémato-encéphalique pour rejoindre le cerveau.



Et là, selon les individus, il y a encore déperdition, ce qui est bien moins le cas avec du 5-HTP directement ingéré. Sans compter les autres inconvénients des IRS que sont l’accoutumance, mais aussi la diminution de la libido et la prise de poids.

Les bienfaits du griffonia sur la santé

Des études ont démontré que le griffonia pourrait être une alternative très sérieuse aux antidépresseurs chimiques : dépression, anxiété, crises d’angoisse, troubles du sommeil. Le tout avec une meilleure tolérance et sans effets secondaires.

Par ailleurs, il s’avérerait efficace pour la régulation de l’appétit : il n’agit pas comme un coupe-faim, mais comme un régulateur de la satiété. Or, les personnes dépressives ont parfois tendance à la boulimie. Et la prise de poids sape encore plus le moral.

Le griffonia serait aussi efficace contre les douleurs de la fibromyalgie, syndrome qui n’est plus nié car reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé, mais encore mal connu.

Des contre-indications à son utilisation ?

Première chose : pas de prise au-delà de trois mois !

En cas de symptôme dépressif, y compris saisonnier, faire une cure de griffonia ne nuit pas du tout à la santé : il se trouve en préparation standardisée en pharmacie ou auprès des enseignes de compléments alimentaires.

Le griffonia, un véritable anti-dépresseur naturel
Le griffonia, un véritable anti-dépresseur naturel

Attention à bien respecter la posologie : une à quatre doses selon le dosage (gélules de 50 ou 100 mg), de préférence le soir, afin d’éviter la somnolence diurne.

Attention, le griffonia est strictement déconseillé en automédication aux enfants, aux femmes enceintes et qui allaitent, et aux épileptiques.

En cas de symptômes dépressifs persistants et/ou profonds, ne restez jamais sans avis médical. Ce qui n’empêche pas de vous ouvrir à votre médecin, de votre souhait de ne pas recourir aux IRS.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à poursuivre votre lecture avec ses autres articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer