Les grands chiens, ces bons compagnons

Des ais à quatre pattes qui ont de la hauteur !

By Pascale

Grands chiens

Parfois impressionnants par leur stature, les grands chiens sont souvent plus calmes que les petits. Généralement dévoués et très affectueux, ils sont aussi plus sensibles de santé. Avant d’en adopter un, renseignez-vous pour savoir si vous avez la possibilité de le rendre heureux.

Grands chiens, quelle taille ?

On appelle chiens de grande taille les races dont le gabarit est d’en moyenne entre 70 et 90 cm au garrot pour 50 à 70 kg. Cependant, certaines races géantes peuvent dépasser ces mensurations.

Le plus grand chien du monde

Ainsi du dogue allemand, le plus grand chien du monde, avec 85 cm au garrot pour environ 90 kgs.

Grands chiens : leurs caractéristiques communes

Un tempérament placide

Les grands chiens sont d’un tempérament généralement plus calmes que les petits. Si certains ont besoin de se dépenser, ils ont un comportement fidèle et non agressif envers leurs maîtres et les enfants. Ainsi du Berger du Caucase ou du Bouvier bernois, affectueux et sans jamais de brusquerie.

Grands chiens de garde

Leur seul format impressionne les intrus. Du reste, ce sont bien souvent des races autrefois sélectionnées pour garder des troupeaux. Un atavisme qui a fait la réputation du Patou, formidable gardien de troupeau des Pyrénées, qui défendait ces derniers contre les ours et les loups.

Grands chiens de sauvetage

Les chiens de sauvetage sont presque toujours de grands chiens. Les chiens utilisés pour le sauvetage en mer doivent non seulement avoir la force musculaire pour récupérer un adulte à l’eau, mais ne pas être méfiant vis à vis d’un inconnu ni renoncer face à la difficulté.

C’est typiquement le cas du Labrador, au poil imperméable et aux pattes palmées, qui d’instinct tracte un nageur vers la rive. En d’autres circonstances, décombres, jusqu’à récemment avalanches, le Golden Retriever ou le Saint-Bernard ont joué un rôle similaire.

Par ailleurs, le berger allemand est le chien policier par excellence. Ses aptitudes physiques, son intelligence et son obéissance en font l’allié des recherches de personnes et substances illicites. C’est aussi un très bon guide pour aveugles.

Grands chiens de sauvetage

Quels sont les besoins des grands chiens ?

Besoin d’espace

Avant d’adopter un grand chien, il est indispensable de se renseigner sur son aptitude à vivre en appartement si c’est votre cas. Certains s’y font très bien à condition de longues promenades quotidiennes.

C’est le cas du Braque italien, à l’aise en appartement du moment qu’il s’est dépensé dans la journée. Il est de surcroît bienveillant envers les enfants et compatible avec les autres chiens et la présence de chats. C’est aussi le cas de l’Airedale terrier, ce terrier britannique au caractère affirmé et au besoin d’exercice. Bien éduqué et avec une bonne promenade quotidienne, il se plaît en appartement.

A l’inverse, il n’est guère envisageable d’avoir un berger du Caucase ou un Mastiff tibétain en ville. Pour cela, mieux vaut vivre à la campagne.

Les besoins alimentaires

Les chiens de grand taille ont pas seulement besoin de plus grandes quantités alimentaires, mais d’une alimentation tenant compte de leurs spécificités.

Les grands chiens ont une digestion sensible, qui affecte plus directement leur santé que celle d’un chien de petite taille. Ils ont à la fois un métabolisme plus lent, une maturité plus tardive (aux alentours de 14 mois), une ossature bien sûr plus importante et une exposition au risque d’obésité canine qui endommage en priorité leurs articulations.

Il existe des croquettes “spéciales grands chiens”, dont l’intérêt est d’être moins concentrées en matières grasses, ce qui est important pour faciliter leur digestion et ne pas perturber leur croissance. Elles contiennent également une quantité équilibrée en calcium, un excès étant néfaste à leur capital osseux et à leurs articulations. Globalement, elles représentent un apport nutritionnel concentré en un volume réduit.

En raison de sa digestion sensible, un grand chien ne doit jamais être nourri environ une heure avant ou après avoir fait de l’exercice, afin de lui épargner une torsion de l’estomac, à laquelle ils sont également plus sensibles.

Quelle est l’espérance de vie des grands chiens ?

L’espérance de vie d’un chien est en général inversement proportionnelle à sa taille. En moyenne, si la maturité d’un grand chien est tardive (entre 18 et 24 mois), il est “senior” dès l’âge de 8-9 ans, contre 12 à 13 ans pour un petit chien.

Un Labrador vit en moyenne 11 ans, un Dogue allemand et un Saint-Bernard entre 8 et 10 ans. En revanche, le Bouvier bernois ne vit qu’entre 8 et 10 ans, en raison d’une forte prédisposition de cette race aux cancers (sarcome histiocytaire).

A noter que chez les chiens aussi, les femelles ont une espérance de vie supérieure à celle des mâles.

L’éducation des grands chiens

Si les grands chiens sont enclins à obéir, la taille ne fait pas le tempérament. Également en raison de leur gabarit, il est nécessaire de les éduquer de bonne heure. Une éducation non violente, basée sur la confiance et des séances d’apprentissage courtes, d’un quart d’heure environ, afin de ne pas le lasser.

Bannissez les méthodes ou accessoires douloureux ou contraignants, de type colliers électriques ou étrangleurs. Préférez la patience et la récompense, sans abuser des friandises nocives en excès à sa santé.

Côté patience, un Dogue allemand a besoin d’une éducation précoce stricte pour devenir le bon compagnon qu’il sait être. Côté récompense, le bouvier bernois est très gourmand. Si besoin, il n’est pas inutile de faire appel aux conseils d’un club canin pour un apprentissage éducatif adapté à la race de votre chien.

un doux compagnon

Quelles sont les grandes races de chiens ?

Si vous recherchez un grand chien, vous pouvez en consulter la variété des races répertoriées au LOF sous les deux catégories des “molossoïdes” et des “lévriers”. En voici quelques exemples emblématiques

Dogue allemand : le plus grand chien du monde

Le plus grand chien du monde qu’est le Dogue allemand ou Grand Danois est un très beau chien musclé et élancé, qui a autrefois servi à la chasse au sanglier. Aujourd’hui, c’est un compagnon très agréable à vivre y compris en appartement, car il n’a besoin ni de grands espace, ni d’une activité physique démesurée.

Mastiff tibétain : le plus gros chien du monde

Le Mastiff est pour sa part considéré comme le plus gros chien du monde, avec ses 100 kgs pour 70 à 86 cm au garrot. De ce fait, le Mastiff a besoin d’un kilo de nourriture par jour et d’une éducation expérimentée. Une fois cela acquis, le Mastiff et un gros sensible, délicat avec les enfants. De nature sédentaire, il s’adapte à la vie en (grand) appartement.

Bouvier bernois : un gros chien poilu

Le Bouvier bernois est la version nounours poilu des grands chiens. Très affectueux, la relation à son maître lui est essentielle. Il a horreur d’en être séparé et supporte mal le changement de propriétaire. Dénué de toute agressivité, le Bouvier bernois est doux et affectueux. Il est idéalement adapté à la vie en maison avec jardin.

Lévrier irlandais

Lévrier irlandais : un grand chien de chasse

Avec 86 cm au garrot, le lévrier irlandais est aussi haut que le Dogue allemand, mais plus léger (entre 50 et 55 kgs). Facile à éduquer, il a naturellement besoin d’espace pour se défouler faute à éprouver le besoin de fuguer pour ce faire. Très joueur, il sait aussi être très calme.

Autre version en plus petit, le lévrier écossais ou Scottish Deerhound (76cm pour 45 kg) est également un très bon compagnon, dès lors qu’en tant que lévrier, il a de quoi courir au quotidien. Un beau chien au poil hirsute, qui servit à la chasse au daim et au cerf.

Terre-Neuve : un gros chien gentil

Toujours prêt à donner sa vie pour son maître, le Terre-Neuve est dépendant de celui-ci au point de s’adapter à son mode de vie. Néanmoins, notamment en raison de sa corpulence, il a le besoin physiologique de se dépenser. Il faut le respecter. Sinon, ce chien magnifique et attachant a toutes les qualités. A noter qu’il apprécie un point d’eau. D’ailleurs, autrefois, il aidait les pêcheurs à remonter leurs filets.

Dogue de Majorque

Également très beau, le Dogue de Majorque est peu sportif. Exception à la règle, il raffole de jouer à la balle. Sans doute parce que Raphaël Nadal est originaire de la même île…

Laisser un commentaire