Alimentationfeatured

Le gomasio : le condiment phare pour remplacer le sel

Une petite pincée et le tour est joué !

Le gomasio (ou gomashio) est un condiment consommé depuis très longtemps au Japon. Utilisé pour relever les plats, il consiste en un mélange de sel et de graines de sésame torréfiées. Idéal pour garder la main légère sur la salière, il séduit par son goût subtil et s’accorde avec de nombreux mets. Pour ne rien gâcher, il est très simple à préparer soi-même. Découvrez dans cet article ses origines, ses valeurs nutritionnelles, ses bienfaits ainsi que quelques idées recettes !

Gomasio : un sel d’un nouveau genre

Dans la langue japonaise, goma signfie « sésame » et shio « sel ». Sans surprise, le gomasio s’obtient donc en mélangeant du sel et des graines de sésame torréfiées. Les ingrédients sont ensuite broyés en fine mouture, ressemblant à s’y méprendre à de la chapelure.

S’il fait le bonheur des foodistas healthy, c’est avant tout pour sa faible teneur en sodium : traditionnellement, le gomasio comporte 95 % de sésame pour seulement 5 % de sel. De quoi dessaler ses plats en leur apportant une irrésistible touche grillée !

Sa richesse en sésame, « graine de l’immortalité » en cuisine ayurvédique, permet au passage de faire le plein de nutriments bénéfiques pour la santé.

Valeurs nutritionnelles

Voici les valeurs nutritionnelles détaillées du gomasio (pour 100 g) :

Quels sont les bienfaits du gomasio ?

Gomasio et hypertension

Premier avantage (et non des moindres), le gomasio permet de diminuer drastiquement sa consommation de sel. Même en en parsemant sa viande ou ses légumes d’une généreuse pincée, on ne sale finalement que très peu ! Il s’avère donc intéressant pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle devant modérer leurs apports en sodium.

Une source exceptionnelle de vitamines et minéraux

Par ailleurs, le gomasio profite des nombreux atouts du sésame. Cette petite graine se distingue notamment par sa richesse en calcium (qui favorise une bonne santé osseuse), en magnésium (l’allié antistress) et en phosphore (intervenant dans la formation des os et des dents ainsi que dans le métabolisme énergétique). Elle renferme également du fer, du zinc, du manganèse et du cuivre.

Ses nombreuses vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B6, B9) participent au bon fonctionnement métabolique et à la santé des systèmes nerveux et immunitaire.

Une source d’antioxydants

Le sésame détient également un beau panel d’antioxydants – vitamine E, lignanes et phytostérols entre autres – qui protègent les cellules du stress oxydatif causé par les radicaux libres.

Un atout cœur

Il est également riche en acides gras insaturés – de « bons gras » bénéfiques pour le système cardiovasculaire. Toutefois, sa forte teneur en oméga 6 déséquilibre quelque peu son profil lipidique. Il convient ainsi de compléter son alimentation par des sources d’oméga 3 (huile de colza, graines de lin, graines de chia…) afin de rétablir un bon ratio.



Un allié digestion

Enfin, ses fibres accentuent le sentiment de satiété, limitant ainsi les grignotages. Il aurait par ailleurs un pouvoir laxatif et réduirait crampes et ballonnements intestinaux.

Petite coupelle blanche contenant du gomasio, parsemé sur la table

Gomasio : quels dangers ?

Si le gomasio remplace avantageusement le sel, il reste cependant une préparation salée. Pour rappel, le sodium en excès augmente la pression artérielle et favorise la rétention d’eau. La modération reste donc de mise : malgré ses bienfaits, pas question de vider tout le pot d’un coup ! Une cuillère à soupe par repas, c’est largement suffisant.

Par ailleurs, le gomasio présente une addition calorique relativement élevée, principalement à cause de sa richesse en lipides. Mais en restant à l’état de condiment, il ne devrait pas jouer visiblement sur la balance. Faites simplement attention à ne pas transformer des carottes râpées au gomasio… en gomasio aux carottes râpées !

Où trouver le gomasio ?

Gomasio bio

Le gomashio se trouve très facilement en épicerie biologique ainsi que dans les rayons bio des supermarchés. On peut également en acheter dans des boutiques en ligne.

Plus original ?

Pour contenter les fins gastronomes, le gomasio se décline aujourd’hui en différentes versions aromatisées particulièrement gourmandes. Aux algues, il prend une délicate saveur iodée. Aux herbes, il fait des merveilles sur une grillade. Aux épices, il apporte une touche d’exotisme supplémentaire.

Vous croiserez également des gomasios plus audacieux qui misent sur des variétés de sel ou de sésame originales : sel rose de l’Himalaya, sésame noir, sésame complet…

Gomasio maison : la recette

Gomasio dans un bocal en verre transparent avec une petite cuillère
Vous n’avez pas trouvé votre bonheur en magasin ? Tout n’est pas perdu : vous pouvez encore réaliser votre propre gomasio ! Rassurez-vous, c’est simple comme chou.
Cuisine Japanese
Temps de préparation 5 minutes

Equipment

  • mortier (ou moulin à café ou mixeur)

Ingrédients

  • 1 c. à soupe sel non raffiné (ou gros sel marin)
  • 10 c. à soupe graines de sésame

Instructions

  • Faites torréfier dans une poêle chaude les graines de sésame. Dès qu'elles commencent à sautiller et qu'une bonne odeur se dégage, arrêtez la cuisson pour ne pas laisser les graines brunir. Laissez-les refroidir.
  • Réduisez ensuite le sésame et le sel en poudre fine. Pour ce faire, utilisez idéalement un mortier ou un moulin à café. Si vous employez un mixeur, procédez à petite vitesse et par à-coups. Ne mixez pas trop longtemps pour éviter d'obtenir un mélange pâteux.
  • Laissez refroidir le gomasio puis transvasez-le dans un pot hermétique.
Fabrication de gomasio au mortier : mélange de sel et sésame écrasés dans une assiette
Facile et rapide à réaliser soi-même

Comment conserver le gomasio ?

Le gomashio se conserve plusieurs semaines dans un pot hermétique placé dans un lieu frais et sec à l’abri de la lumière.

Comment se servir du gomasio ?

Le gomasio ne fait généralement pas le difficile : il s’entend bien avec quasiment tous les plats. On peut donc l’employer comme un sel classique sans risquer de grosses fautes de goût.

Certains mariages révèlent tout de même davantage son petit goût de noisette si caractéristique. Il sublime par exemple les crucifères mieux que personne : sur des fleurettes de brocoli ou de chou-fleur vapeur, il fait littéralement sensation. Il réveille également les woks de légumes, les viandes grillées et les plus simples spaghettis.

Dans les vinaigrettes, il cartonne aussi : sa saveur prononcée s’associe à la perfection aux huiles de noix, d’olive… et bien évidemment de sésame. Une belle façon d’égayer sa laitue !

Osez également ce condiment nippon sur vos soupes et potages hivernaux. Vos veloutés de potimarron ou de carottes l’apprécieront tout particulièrement !

Les palais aventuriers n’hésitent pas à l’intégrer dans une pâte à pain ou l’utilisent pour assaisonner un carpaccio de saumon.

Recettes avec du gomasio

Quiche aux épinards

Une quiche végétarienne et sans gluten, tout en équilibre, rehaussée par les notes toastées du gomasio : en voilà une bonne idée pour le dîner !

Ingrédients :

  • 800 g d’épinards en branches surgelés
  • 1 oignon
  • 1 avocat mûr
  • 240 g de farine de riz
  • 6 œufs
  • 20 cl de crème végétale
  • 4 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • gomasio
  • sel
  • dés de chèvre ou tofu (facultatif).

Préparation :

  1. Mélangez le sel et la farine, puis ajoutez l’avocat en petits morceaux et un filet d’eau pour former une boule de pâte homogène.
  2. Dans une casserole, versez une cuillère à soupe d’eau et faites dégeler les épinards sur feu doux.
  3. Épluchez et émincez l’oignon. Faites-le dorer dans une poêle huilée.
  4. Dans un saladier, délayez les œufs et la fécule de maïs dans un peu de crème. Ajoutez ensuite le reste de crème. Assaisonnez et incorporez les épinards.
  5. Préchauffez votre four à 180 °C. Placez votre pâte sur du papier sulfurisé fariné, recouvrez-la d’un film plastique et étalez-la. Retirez le film et disposez-la dans votre moule. Versez votre préparation à base d’œufs et de fécule de maïs, ajoutez vos épinards et vos morceaux de tofu ou chèvre si vous souhaitez. Parsemez de gomasio et enfournez 40 minutes.
  6. Servez avec une salade verte à l’huile d’olive.

Salade de pois chiches

Découvrez les légumineuses sous un nouveau jour avec cette salade de pois chiches aux herbes et au gomasio. Simple, healthy, et prête en quelques minutes !

Ingrédients :

Préparation :

  • Rincez et égouttez les pois chiches.
  • Dans un saladier, mélangez les pois chiches, le jus de citron, l’huile d’olive et quelques gouttes de Tabasco.
  • Hachez les herbes finement, puis incorporez-les à la préparation.
  • Saupoudrez de gomasio.
  • Placez au frais avant de déguster.

Note : en mixant cette préparation avec du tahin (ou de l’huile), vous obtiendrez un onctueux houmous maison !

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page