featuredMaison & Jardin

Le géranium ou la star incontestable des balcons

À la floraison généreuse, de multiples couleurs et facile d’entretien, le géranium embellit de nombreux balcons durant la belle saison. Facile d’entretien et résistant à la sécheresse, il additionne les avantages. Et quand on connaît tous ses secrets, il rayonne de plus belle !

Particulièrement décoratif, le géranium que l’on trouve en pot sur les balcons se cache derrière une fausse appellation puisqu’il n’est autre que le pélargonium. En effet, cette variété se cultive la plupart du temps en pot, contrairement au géranium vivace qui se cultive en pleine terre. Quoi qu’il en soi, du printemps à l’automne, le « géranium » est la star des balcons et se décline en de multiples couleurs pour satisfaire tous les goûts.

De très nombreuses variétés de plantes non rustiques sont proposées aux jardiniers. En plus des espèces très appréciées pour leur floraison remarquable, d’autres moins fleuries proposent un feuillage odorant, capables pour la plupart de repousser les moustiques par leurs exhalaisons d’huiles essentielles. Quelle que soit la variété, la culture est toujours aussi facile.

Tous les secrets du géranium
Tous les secrets du géranium

Plantation & entretien du géranium

Pour une culture réussie, 5 étapes sont à suivre :

La plantation

Placer des billes, cailloux ou autres tessons au fond du pot pour permettre un bon drainage puis remplir 1/3 du pot avec du terreau contenant une ou deux poignées de corne broyée. En attendant, laisser la motte des géraniums s’imbiber d’eau dans une bassine. Placer la motte sur le terreau puis combler les vides en tassant, compléter de terre si besoin.

L’entretien

Si vous le souhaitez, apporter un engrais naturel liquide pour géranium, dilué dans l’eau d’arrosage tous les 15 jours de mai à septembre. Régulièrement, supprimer les fleurs fanées en détachant la hampe florale de son point d’ancrage sur la tige.

L’arrosage

Attention à l’arrosage trop fréquent, mieux vaut arroser beaucoup et peu souvent que trop parcimonieusement et fréquemment. Le géranium a besoin d’eau quand la terre du pot est bien sèche en surface. Réduire puis supprimer l’arrosage pendant la période d’hivernage.

Le bouturage

Prélever des fragments de rameaux de 15 cm en été sur un sujet sain et vigoureux, couper soigneusement les feuilles de la base pour ne conserver qu’un bouquet de petites feuilles terminales et repiquer la bouture dans un mélange de terreau et de sable puis recouvrir d’une cloche en verre jusqu’à l’enracinement.

Tous les secrets du géranium
Tous les secrets du géranium

L’hivernage

Rabattre toutes les tiges des géraniums en pot dès le mois d’octobre ainsi que les feuilles sèches et jaunes. Tout emballer, y compris le pot, dans un voile d’hivernage et le placer proche de l’habitation ou, mieux encore, dans un local à l’abri du gel jusqu’au mois de mai de l’année suivante.

L’heure d’en profiter sonnera lorsque les risques de gelées seront écartés. Selon les régions et les climats, cette période se trouve autour du mois de mai. Pensez aux fameux Saints de Glace !

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande ces autres articles connexes :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer