Bien-être et santé

Gemmothérapie : l’énergie de la plante contenue dans les bourgeons

Médecine non conventionnelle, la gemmothérapie fut élaborée par le docteur Pol Henry. Cette médecine utilise des tissus embryonnaires des végétaux en période de croissance qui sont ajoutés à un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine pour obtenir un macérat glycériné.

La gemmothérapie permet d’améliorer son bien-être de manière totalement naturelle. Voici un article complet sur cette pratique et son efficacité.

Définition de la gemmothérapie

Le terme « gemmothérapie » provient du latin « gemmae » qui signifie « bourgeon ». Tout comme l’aromathérapie, la gemmothérapie est une forme de phytothérapie qui consiste à soigner certains troubles, maux et affections, mais avec des tissus embryonnaires végétaux.

Appelée la « médecine des bourgeons », la gemmothérapie propose donc de prévenir l’apparition de maladies et problèmes de santé via l’utilisation de végétaux.

Les embryons sont macérés dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine afin d’obtenir un macérat glycériné. Ce dernier concentre les principes actifs des végétaux contenus à l’intérieur. Les vertus dépendent donc des plantes utilisées : l’aubépine pour le cœur, le cassis pour l’énergie, le sapin contre la toux…

Quels sont les bienfaits de la gemmothérapie ?

La gemmothérapie n’est pas reconnue officiellement comme une médecine et pour le moment, son efficacité n’a pas été démontrée scientifiquement.

Les divers bienfaits de la gemmothérapie sur la santé
Les divers bienfaits de la gemmothérapie sur la santé

Cependant, les bourgeons peuvent être utilisés pour ces indications :

Détoxifier l’organisme

Les bourgeons de romarin ou de tilleul permettraient de nettoyer l’organisme de ses toxines et déchets. Les bourgeons de bouleau seraient quant à eux bénéfiques pour détoxifier le foie et les voies urinaires et le bourgeon de cassis serait aussi utilisé pour son action nettoyante sur le foie.

Participer au traitement des douleurs arthritiques

Si vous avez des douleurs, la gemmothérapie peut vous aider à les soulager. En effet, le bourgeon de bouleau est efficace dans le traitement de la polyarthrite et les bourgeons de pin et gui ont de leur côté une action anti-inflammatoire qui permettrait de soulager les douleurs liées à l’arthrite.



Lutter contre la fatigue

En gemmothérapie, le bourgeon de figuier aurait une action sur le système endocrinien, ce qui aiderait à lutter contre la fatigue et les troubles du sommeil. Quant au bourgeon de cassis, il aiderait à lutter contre la fatigue mentale et physique et le bourgeon de thym améliorerait la qualité du sommeil.

Bonne pour les problèmes cardiovasculaires

Le gui est une plante pouvant être utilisée pour diminuer les troubles cardiaques et les bourgeons permettraient quant à eux de prévenir l’apparition de problèmes cardio-vasculaires.

De son côté, l’aubépine est intéressante pour la circulation sanguine et les bourgeons d’amandier et de tilleul aideraient à réduire le taux de triglycérides et auraient un effet anticoagulant permettant de réduire les risques de maladies cardiaques.

Efficace contre les problèmes cutanés

En cas de problèmes de peau (eczéma, acné…), les bourgeons de cèdre ou encore de noyer sont efficaces pour les traiter (à condition de les utiliser en parallèle d’un traitement adapté à ces problèmes).

La gemmothérapie peut également être intéressante pour :

  • réguler le système nerveux.
  • protéger le foie.
  • aider à la cicatrisation.
  • booster l’organisme.

Gemmothérapie : les bourgeons les plus utilisés

La gemmothérapie est une thérapie de bourgeon intéressante. Mais quels bourgeons sont les plus utilisés ?

Le cassis

Il est l’un des bourgeons les plus utilisés et il est le plus connu. Le cassis est particulièrement efficace en cas de réactions allergiques et ce dernier est également utilisé pour ses vertus anti-inflammatoires idéales pour soulager les douleurs. Il a aussi des propriétés drainantes.

Le figuier est un autre bourgeon prisé : il a une action incroyable sur le système endocrinien.

Le figuier en gemmothérapie
Le figuier en gemmothérapie

Comme vous avez pu le voir au préalable, en gemmothérapie, le cassis et le figuier ne sont pas les seuls bourgeons à être utilisés. Il y a également le tilleul, romarin, marronnier, châtaignier, l’aubépine ou encore le chêne.

La gemmothérapie a t-elle des contre-indications ?

La gemmothérapie présente quelques contre-indications, en particulier pour les femmes enceintes. C’est pourquoi il est important de demander conseil à un médecin avant. De plus, la prise de certains bourgeons est également déconseillée chez les personnes cardiaques et chez celles souffrant d’hypertension.

L’avis d’un médecin est aussi essentiel si vous prenez un traitement médical.

Les avis de pratiquants

Certaines personnes se sont laissées tentées par la gemmothérapie et d’après les témoignages et avis postés sur internet, la gemmothérapie a beaucoup plu.

Comment se préparent les Gemmo-dérivés ?

Les Gemmo-dérivés sont préparés en laissant macérer les tissus méristématiques dans une solution d’eau, d’alcool et de glycérine. Pour cette raison, on les appelle aussi macérats de glycérine ou macérats de glycérine (MG). Ils sont utilisés à la première dilution décimale (1 DH).

Ils contiennent moins d’alcool que les teintures mères, de sorte qu’ils peuvent être mieux tolérés par les personnes qui, par exemple, ne supportent pas l’alcool.

Comme ils n’ont pas d’effets secondaires, ils peuvent également être utilisés par les enfants et les personnes âgées.

Ils peuvent être utilisés aussi bien pour la thérapie au sol que pour les situations aiguës, dans les deux cas en intervenant sur le terrain personnel.

La posologie varie toujours en fonction de l’âge et du poids corporel de la personne.

Si vous aussi vous pratiquez, n’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire de cet article.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer