Subtil et raffiné comme le gaura

Originaire des États-Unis, le gaura est une plante qui commence à faire sa place dans les jardins français. Facile d’entretien, cette plante aux douces teintes pastel apporte une touche de délicatesse et profite d’une floraison abondante. Vous auriez tort de vous en priver !


Le gaura est une plante facile, à la floraison étoilée qui illumine toute la période estivale avec légèreté. Cette plante vivace faisant partie de la grande famille des Onagracées se décline principalement en deux couleurs : rose ou blanc. Particulièrement résistante à la sécheresse, elle se contente de sols pauvres, se ressème et se bouture facilement.

Mesurant de 60 à 120 cm, le gaura est une plante qui est assez fière. En effet, son nom provient de « gouros », qui signifie fière. Malgré sa délicate apparence, elle est idéale pour apporter une touche de subtilité dans les compositions florales où elle se place plutôt en fond de massif ou en jardinière.

Plantation et entretien du gaura

Le gaura aime la chaleur et le plein soleil. Il supporte même bien la sécheresse, à condition que le sol soit un peu fertile et bien drainé pour un développement optimal. Attention à l’arrosage abondant, qui comme toutes les plantes, peut être fatal.

Massif de gauras
Massif de gauras




De plus, il résiste peu aux grands froids. C’est pourquoi, les semis et la division des touffes se font en général au printemps, et les boutures se font durant le printemps, l’été ou l’automne.

Au printemps, rabattre les tiges mortes, laissées en place tout l’hiver pour protéger la touffe du froid. Lors de la période de floraison, de juin à octobre, il est conseillé de la rabattre généreusement (2/3) pour profiter de plusieurs floraisons sur la même saison. Mais le gaura ne se garde pas plus de 3, 4 ans car il aura tendance à dégénérer.

Comment bouturer le gaura ?

Le gaura se bouture comme n’importe qu’elle autre plante. Il est important de ne pas bouturer les tiges avec des fleurs, mais les tiges sans fleurs.

Pour un bouturage réussi, couper à l’intersection de la tige et d’une feuille (en-dessous du nœud), la tremper dans l’hormone de bouturage (mais pas trop), faire un trou dans le godet rempli de terreau, y placer la bouture et  la border (tasser légèrement la terre autour). Il est conseillé d’arroser avant de planter la bouture et après la bouture pour permettre à la terre de bien adhérer.



Une bouture faite au début du printemps, en mars, mettra 3 semaines pour raciner, il faudra attendre quasiment 2 mois pour avoir une plante avec fleurs.

Les différentes variétés

Le Gaura lindheimeri est l’espèce la plus rependue. C’est en effet le gaura le plus commun, qui fleurit de mai à octobre. Il est facile à cultiver partout.

Massif de gauras
Massif de gauras

D’autres gauras plus originaux existent :

– Le gaura biennis dont le feuillage se teinte de rouge corail en septembre et qui peut atteindre 2 mètres de hauteur.

– Le gaura coccinea aux pétales en forme de cuillère et sépales retombants.




– Le gaura sinuata à la floraison qui change de couleur en passant du rose pâle ou rouge.

– Le gaura « Whirling Butterfly » au feuillage gris-vert et à la floraison blanche, très florifère.

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande ces autres articles autour du jardin :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *