Fruits et légumes non calibrés : aussi comestibles que les beaux !

C’est une action systématique. Au supermarché, tout le monde recherche le fruit ou le légume le plus parfait, comme si cette beauté leurs donnait plus de goût. Pour certains inconsciemment, peut-être, mais ce réflexe du consommateur a transformé les standards exigés par les primeurs et les distributeurs, entraînant avec eux la perte de plusieurs tonnes de fruits et légumes par an.


ET AUSSI : Projet contre le gaspillage : les grandes surfaces obligées de donner leurs invendus alimentaires

Or, ils sont tout aussi comestibles que ceux qui passent par la case « calibrage ». C’est avec cette réflexion que le magasin Intermarché de Provins, en Seine-et-Marne, a lancé, en mars dernier, une campagne qui visait à sensibiliser les consommateurs sur les conséquences de ces produits standardisés.

L’enseigne de grande distribution a ainsi proposé des fruits et légumes non calibrés à ses clients, vendus 30% moins chers que les autres. Afin de gagner en crédibilité et d’atteindre le plus grand nombre de personnes possibles, l’établissement a décidé d’accompagner l’opération d’une campagne de communication dans la ville, réalisée par l’agence Marcel, qui a remporté le Grand Prix Stratégies de la Publicité 2014, en juin dernier.

LE SAVIEZ VOUS : Date de péremption : halte au gaspillage alimentaire !




« Il ne s’agit pas d’un coup marketing, mais d’un vrai projet d’innovation pour Intermarché. Nous réfléchissons ensemble sur d’autres sujets liés à cette thématique », explique le président de l’agence, Pascal Nessim. D’après le magasine d’Intermarché, l’enseigne va élargir cette campagne au niveau national afin de faire bouger les consciences des distributeurs et des clients.

Et les choses sont en train d’évoluer, petit à petit, puisqu’il est enfin possible de trouver, dans de nombreux super et hypermarchés de plusieurs groupes, des fruits et légumes non calibrés. Initiée par des producteurs, cette action, pionnière dans le genre, est proposée par la marque Les Gueules Cassées, qui fournit « des kilos de pommes, d’abricots déformés, de cerises à peine fendues, de tomates biscornues ». 



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *