Le foot, le sport roi

Le football, ce sont 264 millions de pratiquants à travers le monde. Depuis la création du premier club en Angleterre de foot en 1857, il a conquis la planète. Et accepte désormais les femmes. Focus sur le foot.


Un peu d’histoire

Un début original : d’abord un seul but, mariés contre non mariés !

Des deux côtés de la Manche au Moyen-Age, on jouait à la soule, une équipe d’hommes mariés affrontant une équipe de célibataires avec un seul but… envoyer le ballon dans la mare désignée. Du folk football interdit au XIXe siècle en Angleterre, car il se jouait sur les routes.

De populaire, ce jeu pénétra alors le terrain clos nettement plus chic des universités d’Eton et de Cambridge. C’est là, qu’il devint un sport : mais chaque université lui attribua des règles, d’où la difficulté des rencontres.




La Fédération anglaise de football en naquit en 1835 : elle harmonisa tout cela, en s’inspirant du base-ball et du cricket, sports collectifs déjà codifiés. 1857 vit le jour du premier club de foot non scolaire, le Sheffield FC, doyen des clubs de football.

Faut-il être professionnel ou amateur ?

L’autre question se posa alors : la high society envisageait le sport comme un loisir réservé à l’élite. Rétribuer les sportifs, ainsi que le faisaient des propriétaires d’industrie avec leurs salariés qui jouaient pour leur compte, revenait à populariser le football.

L’Angleterre industrielle du Nord contre celle du Sud : lorsque Arsenal choisit d’être professionnel en 1891, il fut exclu des compétitions de la Ligue de Londres !

En France, ce football moderne revint d’Angleterre par les professeurs d’anglais : quoi de plus mnémotechnique pour apprendre la langue de Shakespeare, que les penalties ?



La même question s’y posa : l’Union Française des Sports Athlétiques freina des quatre fers face aux vices de ce sport, le professionnalisme, mais aussi et déjà, les transferts et les paris. Des clubs anglais naquirent à Paris, les White Rovers et le Standard AC. L’engouement était né pour le foot.

Le doyen des clubs français ? Le Havre Athletic Club fondé en 1872 ou bien le Red Star de Saint-Ouen qui a fêté ses 120 ans. Le PSG fondé en 1970 est une jeunesse, au regard de l’Olympique de Marseille créé en 1899.

« Le moment de briller »

Le football a d’abord brillé par sa misogynie. En 1917 et alors que les femmes avaient assumé en usine le rôle des hommes pendant la Première guerre mondiale, elles jouèrent un premier match de foot entre deux équipes de la société de gymnastique féminine Femina Sport.

Une initiative qui ne fut nullement encouragée. Alors que de l’autre côté de l’Atlantique, le « soccer » est mixte à l’école, le football féminin fut interdit des années 20 aux années 70.

En France, s’il n’a pas été interdit, le football féminin qui s’était organisé par lui-même, n’a été reconnu par les instances officielles qu’en 1970, au lendemain de 1968. Aujourd’hui, les compétitions nationales de football féminin sont claquées sur le modèle des rencontres masculines.

La prochaine et 8eme Coupe du monde de football féminin aura lieu en 2019 en France. Le slogan officiel, « le moment de briller ».




Championnats et coupes, le mémo pour s’y retrouver…

Pour se repérer dans le football, le plus simple est d’en identifier les instances :

A l’échelle internationale, la FIFA (Fédération internationale de football association) organise la Coupe du monde : la Coupe du monde 2018 aura lieu en Russie du 14 juin au 15 juillet prochain. Elle réunit les 32 meilleures équipes : les 31 prétendantes et l’Allemagne,  championne du monde en titre (Brésil, 2014)

A l’échelle européenne, l’UEFA (Union des Associations Européennes de Football) regroupe les fédérations nationales européennes. C’est l’UEFA qui organise la prestigieuse Ligue des Champions.

Après la Coupe du monde, la Ligue des Champions, c’est le must du foot : les meilleurs clubs de chaque pays d’Europe selon leur classement international. Un pays peut ainsi avoir jusqu’à quatre clubs sélectionnés. Ainsi de l’Espagne, avec le Real Madrid, le FC Barcelone et le Séville FC.

Découvrez le foot autrement !
Découvrez le foot autrement !

Après la phase qualificative, la « phase de groupe » se compose de huit championnats entre quatre clubs (32 clubs). La phase finale (13 février – 26 mai 2018) se décompose en huitièmes, quarts, et demi-finales. Par tirage au sort des 8e de finale, le PSG rencontrera le Real Madrid, tenant du titre, le 13 février 2018. La finale, elle aura lieu à Kiev le 26 mai prochain.

A l’échelle nationale, deux grandes instances : la FFF (Fédération Française de Football) regroupe tous les clubs de football de France et de la Principauté de Monaco. Elle organise les championnats nationaux et gère les matchs internationaux de l’équipe de France.

L’autre instance, La Ligue de football professionnel (LFP), réunit les clubs professionnels uniquement, français et monégasques. Elle organise les championnats de France de Ligue 1 et de Ligue 2, et la Coupe de la Ligue.




Au cours d’une saison, trois compétitions se déroulent donc en France : le Championnat de France qui concerne la Ligue 1 et la Ligue 2 ; la Coupe de la Ligue qui regroupe les clubs de football professionnels, soit la L1, la L2 et jusqu’à six équipes professionnelles du Championnat National ; la Coupe de France, elle, implique tous les clubs de France affiliés à la FFF.

Quelques grands joueurs de foot

Vive Neymar ! Eh bien raté. Chaque année, l’UEFA communique sa liste des dix meilleurs joueurs de la saison. Neymar n’a pas figuré dans le trio de tête de l’UEFA, qui lui a préféré Cristiano Ronaldo du Real Madrid, Lionel Messi du FC Barcelone, et Gianluigi Buffon, le capitaine de la Juv’ de Turin.

Le meilleur joueur du monde, c’est l’un des débats passionnés de la planète foot : les têtes de Zinédine Zidane, la défense de Franz Beckenbauer ou les 1200 buts de Pelé ? La star George Weah, lui, est devenu président du Liberia.

Jouer au foot, bon pour la santé des deux sexes

On aura tout inventé au football féminin pour les en dissuader : stérilité, risque pour les organes du lever de jambe, etc. Une certitude, les bienfaits du foot sont les mêmes pour filles et garçons : sur le terrain, on court.

Muscles et cardio travaillent très bien.

Découvrez le foot autrement !
Découvrez le foot autrement !

Inconvénients : on peut se faire une entorse. Mais la douleur très spécifique à beaucoup de sports et au football en particulier est la pubalgie, cette tendinite des muscles abdominaux qui se traduit souvent par une douleur à l’aine : signe de manque d’échauffement ou de surentraînement que les professionnels gèrent mieux que les amateurs.

Pour en savoir plus

Découvrez d’autres pratiques sportives :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *