Alimentationfeatured

Farine de pois chiche : celle des panisses et de la socca, découvrez ses bienfaits

Moins connue et employée que celle de blé, la farine de pois chiche est pourtant pleine d’avantages pour notre santé et notre cuisine.
A découvrir donc : ses bienfaits, utilisations et idées recette.

Farine de pois chiche, les bienfaits

Cicéron aurait dû se faire un masque de beauté à la farine de pois chiche : voilà qui lui aurait épargné son surnom, dû à la vilaine verrue sur le bout du nez.

Originaire du Proche-Orient (du sud-est de la Turquie à la Syrie) le pois chiche est aujourd’hui aux deux-tiers cultivé en Inde (6 des 9 millions de tonnes de production annuelle).

L’intérêt de la farine de pois chiche est qu’elle conserve toutes les propriétés de cette graine de légumineuse à très haute teneur en protéines et en lipides assimilables.

Ainsi est-elle riche en fibres, à conseiller contre le cancer du côlon, en vitamines dont la vitamine B9 indispensable au bon fonctionnement de nos globules rouges et en minéraux.

En outre, le pois chiche est excellent contre le mauvais cholestérol et le diabète.

Contrairement à l’idée reçue, le pois chiche n’est pas gras. En outre, sa farine est sans gluten.

A lire: La caroube, le cacao de la Méditerranée

La farine de pois chiche utilisée en cuisine et cosmétique

Elle entre dans la cuisine du pourtour méditerranéen et du sud de l’Inde.

Quand le pois chiche est synonyme de légume de couscous, sa farine est elle associée à l’houmous et aux traditionnelles galettes frites à l’huile d’olive : les panelli italiens, la socca niçoise, la cade toulonnaise, les panisses marseillais, la calentita pied-noir.

Elles se dégustent en se promenant sur le vieux port. La farine de pois chiche leur donne leur jolie couleur jaune.

En Inde, la galette de pois chiche ou Besan Puda est épicée de curcuma, de cumin, de feuilles de coriandre et d’oignon.



Une variante est la thapla, faite de farine de pois chiche, de farine de blé, de yaourt et d’épices.

Désormais, au regard de ses vertus pour la santé, la farine de pois chiche entre dans la cuisine végétarienne.

Et dans les salles de bain : de longue date connue en masque de beauté, la farine de pois chiche (agrémentée de miel et d’eau de rose) embellit visage, coudes et genoux.

La farine de pois chiche, celle des panisses et de la socca
La farine de pois chiche, celle des panisses et de la socca

Idée recette : galettes de farine de pois chiche

Quelle que soit leur appellation, les galettes de farine de pois chiche se cuisinent toutes de la sorte, avec:

  • 300 g de farine de pois chiche
  • 1 litre d’eau froide
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel

Intéressant : Les figues de Barbarie, des fruits sauvages comestibles

Préparation. Toute la différence est dans la présentation : la socca est d’un seul tenant dans la poêle, tandis que les panisses sont au préalable découpés en rondelles.

Idée recette : petite douceur parsi

Tant qu’à cuisiner avec de la farine de pois chiche, souvenons-nous que le Jour de l’An parsis est au mois de mars. Et là, soit vous faites en sorte de repérer le quartier indien de votre ville, soit vous réaliser par vous-même ces petits gâteaux indiens que sont les parsis :

farine de pois chiche

  • 250 gr de farine de pois chiche
  • 1 cuiller à soupe d’eau de rose
  • 1 cuiller de cardamome

Préparation. Mélangez puis laisser reposer la pâte pendant une heure. Découpez ensuite de petits cookies à l’emporte-pièce, décorez-les avec une pistache chacun, et faites cuir au four pendant un quart d’heure. Un délice !

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer