Alimentationfeatured

Farine de maïs : tex-mex, mais pas seulement

Si elle est surtout connue pour être la base de la cuisine mexicaine, la farine de maïs se répand de plus en plus dans nos cuisines occidentales. Découvrez ses bienfaits et utilisations et testez notre recette inratable.

La farine de maïs : origines et bienfaits

La farine de maïs ? Les tortillas et tacos mexicains ! La première céréale nourricière au monde raconte les Grandes explorations.

Parti avec quelques grains de blé à planter sur place dans les cales de la Grande Hermine, Jacques Cartier découvrit que les Hurons et Iroquois ne l’avaient pas attendu pour se préparer des céréales au petit-déjeuner

Originaire du Mexique et du Guatemala, le maïs avait déjà fait le voyage vers le Nord, en s’implantant au passage aux États-Unis.

Ceci pourrait vous intéressez: Le maïs mexicain a-t-il été contaminé par les OGM?

Retour chez soi, Jacques Cartier en Normandie et Christophe Colomb au Portugal : le maïs se décline en variétés précoces et tardives, respectivement semées dans le sud-ouest de la France et en Alsace, mais aussi et après la Seconde guerre mondiale, en Bretagne.

Le maïs est, comme toute céréale, excellent pour la santé… à la condition d’être sans OGM.

  • Protéines
  • minéraux (phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre)
  • vitamines (en particulier vitamine C, mais aussi B1, B2, B3, B9, cette dernière essentielle à la fabrication des globules rouges)
La farine de maïs ? Tex-mex ! Mais pas seulement...
La farine de maïs ? Tex-mex ! Mais pas seulement…

Farine de maïs - BIO - 500G
Prix conseillé EUR 6,90
Prix EUR 6,90
Farine de maïs

Utilisez-là en pains, crêpes, gaufres, cookies…

La farine de maïs figure en bonne place au rayon des farines sans gluten.

L’incomparable « plus » est qu’elle se prête à mille et une recettes, les pâtisseries en particulier.

Ne la confondons pas avec la fécule de maïs, celle-ci de couleur blanche et composée uniquement d’amidon.



La farine de maïs est de couleur jaune, dont elle teinte les gâteaux. Et a une agréable saveur sucrée.

A la suite des Mexicains, les Italiens ne s’y sont pas trompés en inventant la polenta, en sa version « vénitienne » fine et délicate, et en sa version « lombarde » plus soutenue.

  • L’une et l’autre se dégustent soit telles quelles, soit avec du gorgonzola ou du parmesan, ou bien en accompagnement des plats en sauce.

Les Basques, eux, ont mijoté la méture, garbure rehaussée de lard et assaisonnée de noix de muscade.

Quant aux Egyptiens, ils en ont fait du pain, que les végétariens redécouvrent aujourd’hui.

Pains, crêpes, gaufres, cookies, etc, la farine de maïs se prête à quasiment toutes les recettes.

La farine de maïs ? Tex-mex ! Mais pas seulement...
La farine de maïs ? Tex-mex ! Mais pas seulement…

Millas : un gâteau paysan au parfum d’enfance

Mais revenons dans le sud-ouest : connaissez-vous le Millas ? Pas de chauvinisme, ce délicieux gâteau s’inscrit à la table des desserts de la région de Toulouse à la Charente.

S’il tire son son nom du millet, il se fabrique bien (depuis l’introduction du maïs en Europe, en tous les cas) avec de la farine de maïs.

Préparation :

  • Pour cela, dans un saladier, mêlez 120 grammes de farine de maïs et 40 grammes de farine de blé.
  • Ajoutez 75 grammes de sucre et une cuiller de levure.
  • Mélangez le tout avec un peu de lait.
  • Dans une casserole, faites bouillir un litre de lait avec 25 grammes de beurre.
  • Ensuite versez ce lait bouillant dans le saladier.
  • Laissez refroidir pendant une heure.
  • Ajoutez trois œufs, une cuiller à soupe de fleur d’oranger, le zeste d’une orange et un doigt d’Armagnac.
  • Il ne vous reste plus qu’à passer au four pendant trois quarts d’heure.

Le Millas est un gâteau paysan au parfum d’enfance que chacun reconnaîtra, même sans être originaire du sud-ouest.

Bon appétit !

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer