Faire son shampoing naturel à la maison : recettes et ingrédients

Pourquoi vouloir faire son shampoing naturel soi-même ? La réponse est simple : le cuir chevelu n’est pas fait pour être décapé aux détergents.


L’énoncer ainsi peut paraître brutal, néanmoins la réalité est bien celle-ci : les shampoings vendus dans le commerce contiennent des détergents synthétiques, ainsi que du sulfate, des silicones, de l’alcool et des parabens.

La sensation d’avoir les cheveux propres est trompeuse : plus un shampoing débarrasse le cheveu de son sébum protecteur, plus le cuir chevelu en reproduit.

Or, les shampoings naturels n’existent pas dans le commerce. Qu’à cela ne tienne : retour aux « recettes » d’antan, avec des ingrédients « maison ».

Faire son shampoing naturel : recettes et ingrédients

A commencer par le premier d’entre eux qui est aussi le plus simple : l’œuf !




  • Riche en vitamines B, cet aliment est des plus sains dès lors qu’il est issu d’une poule élevée en plein air.
  • Le blanc de l’œuf absorbe les saletés tandis que le jaune nourrit les cheveux.
  • Le jaune d’œuf peut s’utiliser en association avec de l’huile d’olive ou de l’huile d’amande douce.
  • De plus, le vinaigre de pomme dilué fera un excellent après shampoing.

Voilà qui n’est pas plus compliqué que de décapuchonner un flacon du commerce.

A LIRE:5 ingrédients naturels pour cheveux secs

L’avantage de faire son shampoing naturel est qu’il n’est pas besoin d’être chimiste pour s’y mettre.

Ni de recourir à des ingrédients sophistiqués.




Or, ils se déclinent à l’infini : les cheveux gras privilégieront le pouvoir absorbant de l’argile – idéal en association avec quelques gouttes de bois de rose – pendant que l’huile de jojoba hydratera au contraire les cheveux secs.

Décoctions de plantes

Les décoctions de plantes font vite oublier le flacon de shampoing. La plus connue d’entre elles est sans doute la saponaire – « l’herbe à savon » – :

  • une infusion de quelques feuilles de saponaire est le plus doux des shampoings pour bébé.

Eh oui, eux non plus ne sont pas épargnés par la loi du commerce.

Mais songez également à la capucine, le myrte ou encore la pivoine en cas de pellicules, sans oublier les bienfaits du lierre grimpant, de l’ortie ou du marron d’inde.

ET AUSSI: Remèdes naturels contre les poux




Les shampoings sont parfois comparés au liquide vaisselle : ils moussent plus qu’ils ne lavent. Surtout, ils abîment. Or, nous les utilisons plus d’une fois par semaine.

Qui n’a pas eu les cheveux cassants ? Une seule cuillère de miel ajoutée à notre jaune d’œuf pourvoit à cette carence en kératine. De quoi vraiment préférer faire son shampoing soi-même.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *