Énergies renouvelablesfeatured

Faire feu de tout bois, telle est la devise d’une petite commune allemande nommée Freiamt

Les idées fleurissent dans les champs à Freiamt. Dans cette ville touristique et agricole à 25 km au nord de Fribourg, les 4300 habitants de la commune allemande de la Forêt-Noire ont investi dans l’association créée par un agriculteur visionnaire, décidé à faire construire quatre éoliennes sur les hauteurs du village. C’était en 1996.

Freiamt produit désormais 16 GWh d’électricité par an… soit 140% de sa propre consommation. Et sur les hauteurs de cette cité touristique tournent quatre éoliennes. Chacune produit près de trois millions de kw/h, de quoi approvisionner mille foyers en électricité.

SUR LE MÊME THÈME : L’éolienne, une énergie pour tous !

C’est aussi ici qu’un éleveur a, le premier, ingénieusement utilisé la chaleur du lait que lui donnent ses vaches pour fabriquer de la chaleur. En effet, le lait sort du pis des bêtes à 32 °C, mais pour être commercialisé, il doit être rafraîchi à 4 °C.

L’exploitant a posé sur sa cuve un échangeur de chaleur – dispositif qui transfère l’énergie thermique des deux fluides sans les mélanger. Récupérant ainsi celle du lait, il chauffe l’eau de son évier et de sa douche. Son voisin, lui, a installé un toit photovoltaïque sur sa grange.

Non loin de là, deux scieries et un meunier utilisent l’eau de la rivière Brettenbach grâce à des turbines et des générateurs. Le propriétaire Friedrich Mellert économise ainsi près de 8 000 euros par an.

LIRE AUSSI : Quéménès, l’île autosuffisante

Malgré le prix encore élevé de l’installation, 50 foyers se chauffent aux copeaux et déchets de la coupe des bois. La commune a acheté une machine à cet usage.

Autre exemple, avec son installation au biogaz, Gerhard Reinbold chauffe sa ferme mais aussi ses voisins, dont un club de sport.

L’exemple de Freiamt nous montre que l’on peut faire beaucoup en matière d’énergies renouvelables…. pour peu que les politiques suivent.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer