Maison & Jardin

Euphorbe : qui se cache derrière cet étrange nom ?

En plus de son appellation étonnante, l’euphorbe est une fleur à l’apparence étrange. Est-ce une feuille ou une fleur ? Une vivace ou un arbuste ? Il est certain qu’elle ne manque pas d’originalité ! Avec ses nuances originales et ses formes insolites, elle illumine le printemps avec de belles surprises.

Une fleur aux multiples variétés

L’euphorbe possède environ 2 300 espèces très polymorphes allant d’espèces herbacées annuelles à des vivaces arborescentes, originaires des zones tempérées comme des zones tropicales du globe. Toute cette diversité se retrouve dans les formes (certaines ressemblent à des cactus), les tailles (certaines forment des arbres) mais aussi le feuillage (parfois totalement absent, ou au contraire très décoratif et coloré à l’automne).

La plupart ont une floraison particulière généralement appelée cyathes ou pseudo-fleurs, sous forme de grandes bractées en forme de coupe. Le fruit en résultant est une capsule fixée sur un pédoncule. Il y a du choix, c’est pourquoi on les emploie aussi bien en extérieur, au jardin, en massifs qu’en potée en intérieur. Pour faciliter votre sélection, on retrouve dans le commerce une quarantaine de variétés et d’hybrides.

Une variété pour chaque jardin

Pour des emplacements ensoleillés et secs, on choisira :

Euphorbia characias : D’origine méditerranéenne, une euphorbe à feuillage persistant. Rameaux vigoureux et dressées couverts de feuilles allongées vert bleuté.

Les multiples variétés d'euphorbe
Les multiples variétés d’euphorbe

Euphorbia ‘Blackbird’ : Le feuillage persistant est pourpre foncé quand il est jeune, encore plus obscur quand la plante est en plein soleil.

Euphorbia x martinii (Euphorbia amygdaloides x Euphorbia characias) : très bel hybride naturel à tiges rouges au feuillage persistant très décoratif, car très coloré.

Pour l’ombre ou mi-ombre, en sol sec :

Euphorbia dulcis (euphorbe douce, euphorbe pourprée) : Vivace herbacée, très rustique, rhizomateuse, qui forme une touffe dressée et dense. Feuillage caduc vert foncé ou vert bronze. En automne, tiges et feuilles virent au rouge, au jaune doré et à l’orange.

Pour la rocaille :

Euphorbia myrsinites (euphorbe de Corse) : une méditerranéenne au beau feuillage persistant et tapissant. Les tiges épaisses couchées portent des feuilles charnues et bleutées, disposées en spirale.

Pour les zones marécageuses :

Euphorbia palustris (Euphorbe des marais) : cette vivace herbacée, peu drageonnante, forme une touffe vigoureuse, aux tiges dressées, vert pâle. Les feuilles, longues et étroites, rappelant celles du saule, sont vert vif, puis jaune-orangé, en automne.

Les multiples variétés d'euphorbe
Les multiples variétés d’euphorbe


Plantation et entretien de l’euphorbe

La plupart des variétés d’euphorbes aime les sols bien drainés et caillouteux. Si votre sol est lourd et compact, allégez-le avec des graviers ou du sable grossier. Il est également possible d’installer les plantes sur un talus ou près d’un muret, pour favoriser l’évacuation de l’eau. Surtout, évitez un sol trop fertile puisque trop grassement nourries, les euphorbes développent des tiges plus souples qui croulent ensuite sous le poids des inflorescences.

Les euphorbes vivaces se plantent en pleine terre de préférence en automne. Sinon, installez-les au printemps après les dernières gelées (en avril / mai). Ensuite, peu d’entretien est nécessaire. Il est recommandé de pailler avec des feuilles mortes autour des souches pour les variétés qui aiment le frais ou avec des graviers pour les amatrices de sécheresse.

Pour la taille, attendez que les inflorescences soient complètement fanées pour éviter que trop de latex ne s’écoule. Si vous taillez en hiver, pas de souci car la sève est peu abondante.

Toxicité

Attention : il est important de mettre des gants et des manches longues à chaque manipulation pour éviter tout contact avec le latex de cette fleur. Cette substance est irritante pour la peau et peut entraîner des réactions de photosensibilité et de sévères inflammations cutanées.

La rédaction de Toutvert.fr vous suggère :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer