Bien-être et santéFiches pratiques

L’escalade, le sport qui grimpe

C’est le sport qui se pratique à la verticale : mais son ascension tient autant à ses bienfaits physiques que mentaux. Focus sur l’escalade !

C’est fait ou presque : l’escalade fait son entrée aux Jeux Olympiques. Elle est, en tous les cas, au programme des JO de Tokyo en 2020. D’ici aux suivants, le Comité International Olympique est allé aux devants de ce sport qui séduit la jeunesse, et reconnaît l’urbanisation du sport.

Au programme des compétitions, les trois disciplines que sont la difficulté (grimper le plus haut possible un mur de 15 mètres en un temps limité de 6 à 8 minutes), le bloc (grimper au moins cinq voies sur des blocs de 4 mètres, en 4 minutes chacune) et la dernière-née qu’est la vitesse (le même mur de 15 mètres partout à travers le monde, à grimper le plus vite possible).

Autant de disciplines qui donnent un aperçu de ce qu’est l’escalade : le sport le plus proche de la gymnastique, avec des gestes courts et précis. L’escalade, c’est de la précision, de la coordination et de la concentration, bien avant d’être de la force.

Les bienfaits de l’escalade : tout le corps travaille en coordination

L’impression première est qu’il faut tirer le poids de son corps vers le haut, à la force de ses poignets. Erreur, l’escalade fait travailler absolument tous le corps : les bras et les abdos bien sûr, mais aussi les jambes et les cuisses. Quand le haut du corps doit être solide, le bas est explosif !

Escalade : pour travailler le corps et l'esprit
Escalade : pour travailler le corps et l’esprit

Chacun peut pratiquer ce sport extrême à son niveau. Première règle, la sécurité. La Fédération Française de Montagne et d’Escalade ne soutient aucune attitude à risque : à moins d’être expérimenté, on ne grimpe pas seul. Et même si on l’est, on grimpe en étant assuré par une corde de rappel.

Dépassement de soi et confiance dans autrui

L’escalade est un jeu d’énigmes : comment faire, pour grimper une paroi ? A force de s’entraîner, on apprend à la lire. Mieux que la force, cet apprentissage permet de savoir où poser le pied !

Toute l’adresse consiste à savoir coordonner ses gestes pour progresser ainsi à la verticale. C’est la raison pour laquelle l’escalade fait absolument tout travailler : la tête et les jambes.

L’escalade fait redécouvrir son corps : ai-je la force de ma hisser là ? Est-ce que je prends appui en toute confiance sur cette prise et fait basculer le poids de mon corps sur elle ? L’escalade, c’est du dépassement de soi, même ou surtout quand on débute.



C’est aussi de la confiance dans les autres : un grimpeur doit pouvoir faire confiance en celui qui l’assure. Il ne peut en être autrement. Une règle d’or, que cette confiance mutuelle.

Une véritable activité cérébrale

Certains n’hésitent pas à parler de l’escalade comme étant à la limite de la spiritualité : la grimp’ élève l’esprit. Pourquoi pas ! Une certitude, cette activité naturelle de l’être humain est un formidable anti-stress : quand on s’occupe à se mouvoir à la verticale, on met entre parenthèses le quotidien du plancher des vaches.

L’escalade est réputée tonifier les neurones : personne ne peut grimper sans une vraie concentration, non parasitée par ce qui encombre habituellement l’esprit.

Escalade : pour travailler le corps et l'esprit
Escalade : pour travailler le corps et l’esprit

Si l’on a la peur du vide ?

A moins de souffrir de réels troubles ORL associés à des vertiges, la peur du vide ne doit pas empêcher de s’adonner à la grimp’. Cette peur normale est due à l’information que l’œil donne au cerveau : mon pied est là, mais le sol est nettement plus bas. C’est ce décalage d’information, qui crée la peur du vide. Celle-ci s’apprivoise, en prenant des repères visuels proches de soi sur la paroi, et non pas en ayant le nez attiré vers le sol.

La grimp’ pour perdre du poids

Oui, l’escalade fait perdre des calories. En une heure d’escalade, vous perdez environ 600 calories. Le tout sans traumatiser votre organisme, en premier lieu vos articulations.

Quel équipement prévoir ?

Pour les vêtements

Des chaussons et un pantalon plutôt qu’un short !

Le bon sens est la base du kit du grimpeur : des vêtements qui laissent libres de tout mouvement. Préférez un pantalon qui vous protégera les jambes du frottement, et pensez à un pull-over pour vous couvrir une fois redescendu après l’effort.

Pour le matériel

Côté équipement technique, portez des chaussons d’escalade : la semelle de caoutchouc devient adhérente en chauffant contre la paroi, et son embout est fin, de manière à bien tenir sur les prises. Prévoyez aussi un baudrier, de la magnésie pour les mains, un casque. Et, s’ils ne sont fournis par l’équipe que vous rejoignez, une ou des cordes, et des mousquetons.

Selon que vous faites de l’escalade en salle ou dans la nature, pensez aussi au viatique : jamais de sport sans sa bouteille d’eau, ni de quoi se restaurer. Si vous prévoyez de grimper en extérieur, n’oubliez pas un couvre-chef et une paire de lunettes de soleil.

Fin prêt ? Grimpez avec plaisir. En vous souvenant que le dépassement de soi n’a rien à voir avec des prises de risque inutiles.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer