Jardin et potager

Épicéa commun : description, utilisations et plantation

Zoom sur le fameux sapin de Noël !

Description, utilisations, plantation, entretien : voici tout ce qu’il faut savoir sur l’épicéa commun, le fameux sapin de Noël !

Épicéa commun : présentation

Aussi appelé pesse, l’épicéa commun fait partie de la famille des Pinacées. Il est un conifère rustique de grande taille, pouvant atteindre entre 40 et 50 mètres de haut. En fonction de son lieu de plantation (selon l’altitude et le climat), sa croissance peut être plus ou moins longue.

Pour le reconnaître, vous pouvez vous référer à ses principales caractéristiques : il présente une allure conique, ses cônes sont tombants, ses rameaux sont pendants et son écorce arbore une couleur rouge-brune. Quant à ses aiguilles, elles sont fines et pointues. Leur taille est comprise entre 1,5 et 5 cm de long et leur couleur est vert luisant.

Côté utilisations, les épicéas communs sont principalement choisis comme sapin de Noël. Leur bois peut aussi être utilisé : il est prisé lors de la fabrication de coffrages, de charpentes, de poteaux et d’instruments de musique.

Quelle est la durée de vie d’un épicéa commun ? 

Cet arbre a une durée de vie assez longue : il peut vivre jusqu’à 500 ans.

Quelles sont les différences entre le sapin et l’épicéa ?

L’épicéa et le sapin sont deux arbres qu’il est assez difficile de distinguer. Pour vous aider à les différencier, voici quelques aspects spécifiques à chacun d’eux :

  • Zone d’implantation : l’épicéa peut être aperçu dans des zones montagneuses et froides. Le sapin se trouve quant à lui dans l’hémisphère nord, dans des régions tempérées. Au total, il en existe une quarantaine de variétés, un peu moins que l’épicéa (une cinquantaine d’espèces peut être comptabilisée).
  • La hauteur : l’épicéa peut atteindre 50 mètres de haut alors que le sapin peut grimper à 40 mètres de hauteur.
  • Les cônes : chez l’épicéa, les cônes sont tombants contrairement au sapin dont les cônes sont érigés.
  • Vous pouvez voir les aiguilles de l’épicéa autour du rameau, telle une spirale. Lorsque vous les frottez entre vos doigts, vous pouvez sentir une certaine odeur. Attention : leur bout pique tandis que celles du sapin ont un bout arrondi.
  • Les feuilles : si vous arrachez une feuille d’épicéa, un bout d’écorce est ôté et une cicatrice profonde apparaît sur le rameau. Chez le sapin, c’est une cicatrice ronde qui est constatée une fois les feuilles arrachées.
  • Le tronc : l’épicéa a un tronc plus sombre que celui du sapin.
  • Les utilisations : l’épicéa est surtout utilisé comme sapin de Noël. Mais son bois est aussi prisé pour fabriquer des charpentes, par exemple. De son côté, si le bois de sapin peut aussi servir à concevoir des charpentes, il permet également de réaliser du parquet.
épicéa en extérieur avec une papillon posé sur des épines
Papillon posé sur une branche d’épicéa

Épicéa commun : quelles sont ses différentes utilisations ? 

Comme vu ci-dessus, les épicéas communs sont surtout utilisés comme sapin de Noël même s’ils ont tendance à perdre leurs aiguilles piquantes.

Sapin de Noël : épicéa ou Nordmann ?

Pour ces différentes raisons, c’est le sapin de Nordmann qui est aujourd’hui choisi comme sapin de Noël.

Les autres utilisations du bois de l’épicéa

Outre leur côté décoratif lors des fêtes de fin d’année, les épicéas communs servent au domaine de la charpenterie. Autre utilisation : lorsque leur bois est magnifique, des instruments de musique sont conçus avec. Une fois leur bois scié, les chutes restantes sont transformées en granulés pour le chauffage (ou pellets) ou en plaquettes forestières.



Épicéa commun en huile essentielle 

L’huile essentielle d’épicéa commun présente des propriétés respiratoires et décongestionnantes intéressantes. Elle peut également être utilisée pour combattre la fatigue physique et nerveuse. Autres bienfaits : elle a des vertus anti-inflammatoires, antalgiques et énergisantes. Vous souffrez de spasmes musculaires ? Elle peut aussi vous être bénéfique.

Si cette huile essentielle vous intéresse, utilisez-la avec précaution et respectez bien le dosage journalier indiqué sur l’emballage. Pensez également à la tenir hors de portée de vos enfants.

huile essentielle d'épicéa coumun dans flacon en verre avec cônes et branches de conifères
Huile essentielle d’épicéa commun, utilisée en aromathérapie

Épicéa commun côté jardin

Planter un épicéa commun n’est pas très difficile. Retrouvez quelques conseils plantation pour que votre arbre se développe dans les meilleures conditions possible.

Où planter un épicéa ?

Les épicéas communs aiment le soleil, mais pas les chaleurs extrêmes. Veillez aussi à placer votre arbre à l’abri des vents violents. Un climat d’altitude lui convient parfaitement. Pour le sol, il ne doit pas être sec. Il doit être bien drainé, acide, profond et riche en humus.

Concernant la période de plantation, l’automne est la saison idéale.

Floraison

Il faut attendre le printemps pour voir apparaître des fleurs.

Quel est le fruit de l’épicéa ?

Comme pour d’autres conifères, le fruit de l’épicéa est appelé cône.

Entretien

L’épicéa commun est un arbre qui nécessite peu d’entretien. Pour un jeune épicéa commun, n’hésitez pas à procéder à un tuteurage et à un haubanage pour le protéger des vents qui pourraient le déraciner.

Durant la première année, un arrosage régulier est à prévoir. Un paillage du sol doit aussi être prévu. C’est important pour que le sol reste frais ! Enfin, lorsque le printemps arrive, n’oubliez pas d’ajouter du compost.

Lac et forêt de confières en montagne en hiver sous la neige
Forêt de montagne sous la neige !

Maladies de l’épicéa commun

Les champignons attaquent les épicéas communs. À cause d’une telle attaque, les racines de l’arbre pourrissent. Autres dangers pour les épicéas communs : les pucerons verts et les chenilles de la nonne.

Je veux un conifère
Prix mis à jour le 26-05-2022 à 11:04 PM.

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page