Chiens

L’Epagneul breton, plébiscité par les français

Caractère, alimentation, santé et prix des chiots de l'Epagneul

Autrefois réputé pour sa vélocité dans la capture du gibier, l’Épagneul breton plaît pour sa grande sociabilité. Certains vous diront que c’est parce qu’il est breton.

Le breton, est particulièrement connu parmi les chiens de chasse et d’arrêt. Connu non seulement en France, il jouit également d’une certaine popularité en Italie et dans le reste du monde.

L’histoire de l’Épagneul, à l’aise Breizh !?

Mais de qui descend vraiment ce chien de race parmi les plus prisés au monde ? Son ascendant fut-il le chien d’oysel décrit au XIIIe siècle par Gaston Phoebus, le celte Agasse alors importé, ou bien le croisement d’un setter anglais avec un local « chien de charbonnier » ?

Quelle que soit la version, il y a du breton dedans ! Une chose est sûre, la commune de Callac en Côtes d’Armor est la capitale de l’Épagneul. Quant à la race, elle est stabilisée en 1908.

Épagneul breton allongé sur le sol d'une maison

C’est une race de chien crée pour s’arrêter quand ils repère du gibier, comme ses collègues anglais et irlandais, le Pointer et le Setter, mais qui est aussi un chien qui cherche et trouve la proie, c’est-à-dire qui le localise et le ramène à son propriétaire, comme le Labrador Retriever le Golden et le Cocker spaniel.

L’aspect de l’Épagneul breton, joliment harmonieux

Quand l’Épagneul français est de grande taille, le breton, lui aussi réputé très bon chasseur, est justement le plus petit des chiens d’arrêt.

C’est un chien aux excellentes proportions et à la construction solide. Il se reconnaît grâce à son regard expressif et à ses larges oreilles triangulaires, courtes et couvertes de fourrure, attachées haut sur sa tête, et à ses babines relevées.

Court de reins, il a un tronc droit et un garrot pas très évident. Le dos est court et musclé et la croupe est légèrement inclinée avec un thorax descendant et des côtes bien cerclées.

La queue mesure environ 10 cm de haut et est légèrement tombante, mais le Breton peut aussi naître sans queue ou avoir la queue coupée.



Les pattes antérieures sont perpendiculaires au sol et parallèles, les épaules sont longues et bien adhérentes au corps. Le jarret est très visible.

La taille d’un Épagneul breton

C’est un petit chien de taille moyenne, qui pèse entre 13 et 18 kg, avec une hauteur moyenne au garrot de 50 cm (le mâle 48-50 cm, la femelle de 48-49 cm). Il peut vivre de 12 à 14 ans.

Comment reconnaître un vrai Épagneul breton ?

Il est haut sur pattes, le poil modérément long, éventuellement ondulé et toujours frangé aux pattes et aux oreilles, il est de robe souvent fauve sur fond blanc. Avec les yeux assortis ! Si la robe est fauve, il a la pupille de même couleur.

  • Le corps est harmonieux et musclé, élégant dans son ensemble.
  • La queue est très courte (brachiurus) ou complètement absente (anoures).
  • La tête est proportionnée au reste du corps, avec un regard vif et intelligent.
  • La truffe est grande, tout comme ses narines qui lui permettent d’avoir un odorat bien développé. Et de la même couleur que la robe.
  • Les yeux sont obliques et de couleur foncée.
  • Les oreilles sont de forme triangulaire, très poilues et tombantes, et bougent constamment au gré des actions du chien.
  • La robe est composée d’un poil lisse et très fin, bien adhérent au corps.

Épagneul breton à l'arrêt en forêt

Autre différence avec l’épagneul français, le breton peut être dépourvu de queue – on dit alors qu’il est « anoure » – ou bien l’avoir courte.

Quant à la caudectomie (ablation de la queue), désormais interdite en Europe du Nord, elle reste autorisée en France.

Le pelage de l’Épagneul breton

Son poil est plat sur le tronc et présente des franges ondulées, mais non frisées, il reste clairsemé sur la tête et sur l’avant des membres.

Un manteau unicolore n’est pas autorisé par le standard, les couleurs du pelage peuvent être :

  • blanc avec taches orange (la couleur la plus courante)
  • blanc et noir (couleurs d’origine de la race)
  • blanc et marron, avec des taches irrégulières
  • tricolore

L’Épagneul breton noir

Il n’existe pas un Épagneul au pelage seulement noir, il est toujours bicolore, blanc avec des taches noires.

L’Épagneul breton noir et blanc

La couleur la plus fréquente est le blanc, mais il est toujours tacheté de noir, ou d’orange ou de brun.

L’Épagneul breton tricolore

Le terme ‘tricolore’ doit désigner les Bretons dont la robe est blanche avec des taches de couleur feu (jaune-orange ou foncé) sur le museau, les lèvres, au-dessus des yeux, sur les membres, sur la poitrine et à l’attache de la queue.

Toutes les combinaisons de couleurs sont admises (blanc-noir-orange, blanc-brun-orange) avec un blanc pur ou rouanné (quand le poil blanc est tacheté d’une autre couleur)

Pourquoi choisir un Épagneul breton ?

Ce sportif, dont les ancêtres couraient après la bécasse, garde le besoin de courir. Ne l’en privez pas ! Mais intelligent, équilibré et obéissant, il a une grande aptitude au dressage. A la condition de sortir, il s’adapte facilement à la vie en appartement.

tête d'Épagneul breton

Il est, du reste, très sociable : indépendant, l’épagneul breton n’en n’est pas moins affectueux. Mais il sait quand ce n’est pas le moment de vous solliciter : il comprend les limites !

Nullement agressif y compris avec ses congénères, il est un excellent compagnon, surtout en présence d’enfants. En outre, il est d’une propreté innée.

Ce chien convient également aux personnes ayant peu d’expérience canine, car c’est une race adaptable et très douce. Il apprend rapidement les règles de la maison et s’y adapte volontiers.

Ce n’est pas un chien têtu et il a peu d’exigences pour une bonne cohabitation. Il doit cependant être éduqué aux règles dès son plus jeune âge pour que son union avec la famille soit parfaite.

Vie en appartement avec un Épagneul breton : est-ce possible ?

Il peut devenir un bon chien de compagnie et, en fait, s’adapter à la vie en appartement, pour autant qu’il ait sa dose quotidienne de liberté en plein air.

Il aime passer du temps en famille, aussi bien avec les personnes âgées qu’avec les enfants.

Au contraire, il ne peut être considéré comme un chien de garde, car il n’est pas territorial et ne se méfie pas des étrangers.

Alimentation de l’Épagneul breton

L’alimentation n’est pas difficile : si vous optez pour les pratiques croquettes, veillez à choisir des produits de qualité et de marques reconnues. La santé à long terme de votre Breton en bénéficiera.

Comment dresser son Épagneul breton ?

Robuste, l’épagneul vit facilement une douzaine d’années. Attention néanmoins à ses oreilles, susceptibles de s’irriter.

Épagneul breton noir et blanc dans l'herbe

Il ne nécessite pas de soins particuliers en ce qui concerne son pelage (c’est plutôt une question d’esthétique, si vous voulez), mais le toilettage est important, notamment le nettoyage des oreilles, qui doit être effectué au moins deux fois par semaine.

Quel est le prix d’un Épagneul breton ?

Nous le répétons : adopter un chien dans un chenil est la meilleure solution, mais pour ceux qui veulent absolument avoir un chiot pour partager leur vie, voici quelques conseils utiles.

Où s’offrir un épagneul breton ? Il est facile de trouver un éleveur en France.

Au moment de son acquisition, demandez bien :

  • Certificat de son inscription au LOF (Livret des Origines Français) indispensable pour éviter les croisements.
  • Certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • Carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire.

Le prix d’un épagneul breton est environ 700 euros pour un mâle, 800 euros pour une femelle.

Plus d’info sur les chiens

Pour savoir plus sur des autres chiens de chasse, lisez nos articles :

Mon chien est bien élevé: L'abc de l'éducation
Prix: 9,99 €
Prix mis à jour le 3-10-2022 à 11:18 PM.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page