Alimentation

En janvier, dans mon jardin potager, il y a…

Nouvelle année, nouveau potager, nouvelles contraintes. Cultiver des plantes et des légumes implique du temps, de la patience et beaucoup de bonne volonté mais les résultats obtenus sont tels que vous en oublierez vite la fatigue induite. Voici quelques conseils pratiques.

La première règle à connaître est la suivante : pour obtenir de beaux fruits et légumes, le mois de janvier doit être froid. Il est en effet préférable que la neige tombe en cette période, les chutes de neige tardives entraînant de graves conséquences sur les récoltes. La pluie n’est en revanche pas bien vue des agriculteurs car signifiant une germination trop précoce, les graines déjà plantées devant restées  au chaud. Cette considération n’est cependant pas valable pour les viticulteurs qui apprécient, eux, la pluie du mois de janvier.

La terre : si vous aviez déjà fait des plantations l’an dernier, il vous faudra ôter tous les résidus des précédents plants encore présents. Après cette phase de nettoyage, il sera alors temps de nourrir la terre avec d’excellents engrais, riches en potassium et en phosphore, comme le suggèrent les experts en la matière. Bouchez-vous le nez si vous le voulez mais sachez que le meilleur engrais naturel qui soit pour la terre reste le fumier bien mûr. Les plantes en raffolent et nos grands-parents (ou plutôt nos arrière-grands-parents) le considéraient comme un don du ciel. Le fumier produit par les animaux est toujours dénommé ‘l’or des jardiniers’, la médaille revenant au fumier équin, bien que son utilisation reste limitée, du fait de son coût relativement élevé. Vient ensuite une phase assez fatigante, celle du bêchage. Il faut en effet soulever la terre, la faire respirer : bêchez donc à proximité des plantes et des platebandes. Alors seulement vous pourrez vous reposer.

A LIRE AUSSI: Achat de saisons: les produits du mois de janvier

La pépinière : si vous disposez d’une petite serre ou d’un endroit protégé, n’hésitez pas à vous lancer dans quelques semaisons, même en janvier ; en revanche, nous vous conseillons d’attendre un peu en ce qui concerne les semaisons externes, afin d’éviter tout risque de gel. Tout dépend cependant de la région où vous habitez : il est en effet possible de semer des graines de fèves et de pois, à l’extérieur, dans le sud de l’Italie. Au chaud, on sème souvent du cèleri, des tomates, des poivrons, des choux et des aubergines ; l’oignon lui peut être semé à l’extérieur.

En janvier, on élague également les plantes. L’opération s’avère délicate, les vagues de gel pouvant à tout moment abîmer les plantes et favoriser l’apparition de maladies bactériennes. S’il fait vraiment froid, repoussez cette phase au mois de février. Planter des arbres fruitiers est très simple : après avoir bien préparé le terrain, creusez un trou de 50 cm de profondeur et de largeur. Recouvrez le sol de fumier mûr, positionnez la plante et recouvrez le tout. Les experts conseillent de recouvrir l’arbre avec du terreau constitué de terre, de tourbe et d’humus de vers de terre.

Voilà pour la théorie, reste la pratique ! N’oubliez pas de nous donner des nouvelles de votre jardin potager !

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer