featuredTechno

Ecosse : la turbine à marée devient publique

Depuis plusieurs années, l’Écosse se bat pour atteindre un objectif : produire 80% de ses besoins énergétiques grâce à des énergies renouvelables d’ici 2020.

Les combustibles fossiles et tout ce qui pourrait menacer l’écologie sont donc proscrits. Pas besoin d’être experts pour imaginer qu’un tel changement soit coûteux et contraignant. Peu importe, les Écossais continuent d’accumuler les bonnes nouvelles.

La dernière en date concerne le projet de construction d’un parc de turbines à marée (le premier du genre) dont la gestion sera municipale. Installé dans la ville de North Yell, entre les îles Yell et Unst, le dispositif, un Nova-30, alimentera la zone industrielle et les usines de bloc de glace des Shetlands. Il sera mis au point par les entreprises écossaises Nova Innovation et Steel Engineering.

SUR LE MÊME SUJET : En Ecosse, le premier parc éolien sous-marin à turbines

En outre, la population locale devrait bénéficier de retombées positives puisque 120 postes seront créés dans cette petite ville ayant cruellement besoin d’emplois. Les entretiens d’embauche ont d’ailleurs commencé au lendemain de l’annonce faite par le ministre écossais Alex Salmond.

Les turbines à marée sont assez similaires aux éoliennes : elles exploitent l’action d’un système à trois pales qui convertit le mouvement de la mer en énergie.

Ce projet d’usine marémotrice permet ainsi à l’Ecosse de s’affirmer comme leader du secteur et prouve au reste du monde qu’il est possible de développer les énormes potentiels naturels de son propre territoire. Un exemple à suivre pour les autres pays.

Anne-Sophie

Anne-Sophie est une traductrice et une rédactrice efficace et professionnelle. Elle a traduit plusieurs articles de toutvert.fr quand il est né et aidé beaucoup à créer le site.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page